24 HEURES DU MANS 2011 : OLIVIER LOMBARD SUR LA ZYTEK NISSAN

 

Ce mardi marquait la clôture pour la désignation des pilotes qui participeront les 11 et 12 juin prochains à la 79éme édition des très prestigieuses 24 Heures du Mans

Tout au long de cette ultime journée, les cases se sont remplies pour les rares  baquets et ‘’ volants ‘’ encore disponibles.

On a ainsi successivement appris la présence de la Lola Aston Martin du Team Belge Kronos pour suppléer le forfait de l’HPD du Team Highcroft.

Puis la venue de Tiago Monteiro pour piloter la OAK Pescarolo numéro 15 en lieu et place de Mathieu Lahaye, hélas blessé lors de son accident survenu à Spa, lors des essais des 1000 km.

Puis, on a ensuite découvert l’identité du troisième pilote de la quatrième Pescarolo OAK, en l’occurrence le jeune Tchèque Jan Charouz, lequel épaulera l’ancien pilote de GP, le Japonais Nakano et le belge De Crem

Enfin, le très prometteur Olivier Lombard nous annonçait en milieu d’après midi, son engagement par l’équipe Greaves Motorsport et ce aux côtés de Karim Ojjeh et du Britannique Thomas Kimber-Smith pour conduite la très performante Zytek Nissan, numéro 41 en LMP2

«  Je suis très content de disputer les 24 Heures. C’est une épreuve mythique à laquelle mon père, Jean Lombard a participé dans le milieu des années 80. Je possède une bonne expérience des épreuves d’endurance ayant couru dans cette discipline en LMS et ILMC depuis deux ans. Ravi aussi de la confiance que m’accorde le Team Greaves en m’incorporant à l’équipe pour le Mans. »

Selon nos sources, Olivier qui disputait les 1000 km de Spa avec la FLM de l’écurie JMB  avait en parallèle participé aux courses du Championnat Radical, avec la voiture (photo) engagée par le Team Greaves.

3éme chrono aux essais, il avait finalement terminé onzième sur trente trois,  son équipier, le jeune Américain Kévin Weeda, roulant un poil moins vite

Mais ses bonnes prestations et surtout sa régularité outre sa pointe de vitesse n’était visiblement pas passé inaperçu aux yeux des responsables du Greaves Motorsport qui l’ont appelé en renfort pour le sommet de la saison: Le Mans

Le bonheur des uns faisant, c’est bien connu, selon le célèbre dicton, le malheur des autres, l’arrivée d’Olivier Lombard, signifie malheureusement l’absence de Gary Chalandon.

Lequel roulait en début de saison avec Greaves Motorsport

Gilles Gaignault
Photos : Manfred Giet – Patrick Martinoli – Gilles Molinier

Sport

About Author

admin

Leave a Reply