GP DE FRANCE MOTO : C’EST DIMANCHE AU MANS !

 

Contrairement à d’autres sports mécaniques ultra médiatisés (suivez mon regard…) les GP Moto sont cette année disputés du premier au dernier tour et de la première à la dernière place à l’arrivée.

Et ils seront ce week-end au Mans pour leur manche Française.
Revue d’une guerre totale à voir impérativement sur place ce week-end.

On dit à l‘étranger que c’est le circuit « stop and go » parce que chaque courbe est précédée d’un bout de ligne droite, et il faut donc sans arrêt freiner très fort et accélérer comme des fusées.

Circuit incroyablement technique donc.  Et puis, il règne ici, même si l’on ne court que sur une toute partie de son circuit, l’esprit de la course la plus prestigieuse au monde, les 24 Heures du Mans !

AFFICHE DE RÊVE

Il ya aujourd’hui en catégorie MotoGP, l’ancienne 500, un nombre insensé de très bons pilotes, au surplus des attaquants névrotiques.

Lorenzo, Champion du Monde l’an dernier, et qui est bien parti pour bisser, Stoner, notre favori en début d’année à condition qu’il ne se retrouve pas à plat ventre, ce qu’il a hélas fait, les quatre pilotes Honda, avec les trois motos officielles de Stoner déjà présenté, mais aussi de Pedrosa et Dovizioso, plus la compé-client de Simoncelli aussi rapide que les usines.

Et puis, on l’attend depuis des semaines, il ya le retour possible de Rossi aux avant postes.

Depuis deux GP, il se rapproche sacrément du podium !

Bref, rien que pour cette course là, ce GP est du nanan.

 

DECOR ROYAL : LE BUGATTI AU MANS


On pourra aussi encourager le Français Randy de Puniet, seul tricolore au départ dans cette catégorie et qui a eu certes un début de saison difficile mais c’est justement une raison supplémentaire de le pousser.

 

 

 

C’est l’un des plus beaux, sinon le plus beau des circuits de GP Moto.

Chacun de ses virages (photo GP 2010 Lorenzo Rossi) est plus qu’une histoire, une légende.

Il n’est pas très ancien, puisque construit en 1966, il a été souvent modifié mais le fait est là.

Des noms comme la courbe Dunlop, le Garage Vert, le Chemin aux Bœufs, les « S » Bleus  font totalement rêver le public…et les pilotes !

 

Dans la catégorie Moto 2, trois pilotes Français, Jules Cluzel, Valentin Debise et Mike di Miglio.

Il s’agit d’une cylindrée incroyablement disputée, les moteurs sont tous les mêmes, des Honda 500, et l’on est donc en paquet du début à la fin.

En 125 enfin, il faut aller soutenir Johann Zarco, qui en est déjà à deux podiums sur trois courses, le GP de France est en effet le quatrième de la saison.

Bref, sportivement, ce week-end sera un régal.

INFOS SUR LE WEEK END BLEU

 

Claude Michy, le promoteur de l’évènement, nous a envoyé tout un tas de précisions importantes pour ceux qui viendront au Mans ce week-end.

D’abord, pour les motards, les autoroutes seront gratuites du vendredi 13 heures au lundi 13 heures, sur les tronçons suivants.
A11 : entre le péage de St Arnoult et Le Mans, entre Angers et Nantes et entre Angers et Le Mans,
A28 : entre St Christophe-sur-le-Niais et Le Mans et entre Alençon et Le Mans,
A81 : entre Le Mans et La Gravelle,
A85 : entre Angers et Restigné.

Par ailleurs, tout le circuit, aires d’accueil, campings etc… sera accessible dès le jeudi à partir de 8 heures.

L’accès au circuit est gratuit pour les moins de seize ans accompagnés d’un adulte. Pour les autres, le billet trois jours, coûte 70 euro, le dimanche seul est à 55 euro. Il s’agit de billets « tout compris » avec un nombre important d’avantages : accès aux aires de parking-camping auto ou moto, accès à de nombreux gradins naturels et tribunes, programme officiel + baladeur remis gratuitement (dans la limite des stocks disponibles), rencontre avec les pilotes vendredi et samedi soir, show mécanique le samedi soir, concerts les vendredi et samedi soir.

Rappelons juste que l’introduction d’alcool et de bouteilles en verre sur le circuit sont strictement interdits.

Il est évident qu’autonewsinfo sera au Mans.

Avec bonheur, et on vous souhaite le même.

Jean Louis Bernardelli
Photos : Stan Perec – Bruno Palmet

LES PILOTES FRANCAIS

Moto

About Author

admin

Leave a Reply