TOUR DE CORSE : QUAND LES EQUIPAGES PEUGEOT DECOUVRENT UNE LEGENDE…

Bien avant la naissance du Championnat du monde des rallyes, le Tour de Corse était une épreuve mythique.

Pendant plus de trois décennies, il a fait partie du Championnat du monde WRC (photo Loeb), avant d’être victime de la standardisation des manches mondiales.

Grace à l’IRC, l’épreuve aux 10000 virages renaît cette année, dans son format historique, adapté aux contraintes d’aujourd’hui.
Peugeot en est le partenaire et les nombreux pilotes 207 S2000 ont un seul but : imiter Bruno Saby (205 Turbo 16 en 1986) et Gilles Panizzi (206 WRC en 2000 et 2002) en accrochant, avec Peugeot, l’épreuve à leur palmarès.

Pointe de vitesse, endurance et fiabilité

Il y a trois semaines, aux Canaries, la deuxième manche de l’IRC était un véritable sprint, avec à peine plus de 160km chronométrés. En Corse, du 12 au 14 mai, il y en aura le double, répartis sur trois longues journées d’une compétition intense.

« Le Tour de Corse, c’est le premier juge de paix ‘’ goudron’’ du Challenge IRC 2011 », analyse Frédéric Bertrand, le responsable du Département Compétition Clients de Peugeot Sport.

Et, il poursuit:

« Le défi y est plus complexe, car le terrain est beaucoup plus varié, avec d’innombrables variations d’adhérence, surtout sur les tronçons « historiques », dont certains n’ont plus été parcourus en course depuis plus de dix ans. Ce sera long et dur pour les équipages, les mécaniciens et les voitures. Dans ce domaine, la 207 S2000 s’est toujours montrée d’une fiabilité parfaite. »

Dans sa version 2011, le Tour de Corse démarrera de Calvi, retrouvera les routes tortueuses du bord de mer, fera un détour par la Castaniccia et s’arrêtera à Corte, au centre de l’île (la ville de Pierre Campana), avant de se terminer, samedi soir, dans la baie d’Ajaccio.

Le bal des débutants

Aucun des pilotes alignés par les quatre filiales Peugeot impliquées en IRC n’a participé, par le passé, à l’épreuve insulaire !

« Je l’ai découverte en 2006, en tant qu’ouvreur de Nicolas Vouilloz (vainqueur du Challenge IRC 2008, sur Peugeot 207 S2000). C’est un sacré morceau, mais un virage reste un virage et nous savons que la 207 S2000 est dans le tempo », lance Bryan Bouffier.

Après avoir remporté, en janvier dernier, le Rallye Monte-Carlo, le pilote Peugeot France associé à Xavier Panseri occupe actuellement la deuxième place au classement ‘’Pilotes‘’ de l’IRC 2011.

 

Le deuxième pilote Peugeot classé est le Britannique Guy Wilks copiloté par Phil Pugh.

« J’ai déjà visité la Corse. Je sais donc quels sont les types de routes qui m’y attendent », déclare le pilote Peugeot UK.

Lequel poursuit :

« J’en serai seulement à ma troisième course sur 207 S2000, mais, aux Canaries et en essais, j’ai beaucoup appris de sa conduite sur goudron. J’ai progressé. C’est pourquoi je suis « calmement confiant ». !

La confiance, c’est également ce que recherche Bruno Magalhaès, aligné par Peugeot Portugal avec Paulo Grave.

« Mes dernières participations ont été perturbées par divers incidents. Ma priorité est d’accumuler les kilomètres afin de retrouver la fluidité de mon pilotage. C’est pourquoi je suis particulièrement heureux que le Tour de Corse soit aussi long et aussi varié. J’aurai le temps de retrouver toutes mes sensations. »

Aux Canaries, le premier équipage Peugeot à l’arrivée fut Thierry Neuville-Nicolas Grisoul.

« La pression ne peut être plus forte qu’elle l’était le mois dernier », sourit le jeune pilote Peugeot Belgique-Luxembourg.

Qui enchaine:

« Je me contenterai de conduire comme je l’ai appris. Je sais maintenant que la pointe de vitesse est là, mais je sais aussi que le défi sera, cette fois, autrement plus difficile à relever. »

En dépit de cette absence d’expérience, les équipages engagés par les filiales ne manquent pas d’ambition.

« Nous attendons de Thierry qu’il confirme sa superbe prestation des Canaries, de Bryan qu’il reprenne la tête au classement IRC, de Guy qu’il se maintienne dans la course pour le titre et de Bruno qu’il reprenne sa marche en avant », conclut Frédéric Bertrand.

Neuf 207 Super 2000 au départ

Avec non moins de neuf 207 inscrites sur un total de dix-neuf S2000 au départ, la Peugeot prouve, une fois de plus, qu’elle est bien la voiture de rallye la plus populaire de sa catégorie.

Parmi les équipages privés qui ont jeté leur dévolu sur la 207 S2000, certains ont l’intention de jouer un rôle en vue, à commencer par Pierre Campana et Sabrina de Castelli.

« J’ai une certaine expérience de la 207 S2000 pour l’avoir conduite au Rallye Lyon-Charbonnières 2010, lors de deux petites « Rondes » en Italie, puis à l’occasion de deux journes d’essais préalables au Tour de Corse », rappelle l’espoir corse.
Avant de conclure :

« J’ai l’intention d’y aller crescendo. Mon objectif est de me glisser parmi les cinq premiers en fin de rallye. »

Comme on le constate, Peugeot semble bien armé pour ajouter une nouvelle victoire dans l’Ile de Beauté

Gilles Gaignault
Photos : FFSA – DPPI – Teams

Sport

About Author

admin

Leave a Reply