1000 KM DE SPA : PREMIER SUCCES POUR L’ORECA 03 ET TDS RACING EN LMP2

Aux avant-postes durant les essais, les ORECA 03 ont réalisé un sans faute en course.

TDS Racing et Boutsen Energy Racing offrent en effet le doublé au prototype conçu dans les ateliers varois  de Signes.

Dès sa troisième course, l’ORECA 03 s’impose sur la scène internationale, à l’issue des 1000km de Spa.

Après six heures de course, le trio Beche-Thiriet-Firth l’emporte au prix d’une belle bagarre avec l’équipage De Crem-Kraihamer.
Signatech-Nissan place pour sa part son ORECA 03 au cinquième rang.

Du côté des FLM (Formula Le Mans), Hope Racing rafle la mise, devant Pegasus Racing, vainqueur au Castellet, et Genoa Racing.

LMP2 : Un doublé pour les ORECA 03 !

Dès le départ, les ORECA 03 ont fait la course en tête : Soheil Ayari prend le meilleur sur la Honda du Team Strakka Racing qui s’élançait pourtant en pole.

Le pilote toujours très rapide pilote dorénavant membre de l’équipe Signatech-Nissan prend de l’avance dans les premières minutes, avant d’être débordé par une autre ORECA 03, celle de TDS Racing.

Mathias Beche s’installe aux commandes à l’issue du premier quart d’heure, devant Soheil Ayari et Nicolas De Crem (Boutsen Energy Racing).

On trouve alors trois ORECA 03 dans le tiercé de tête, tandis que celle alignée par Race Performance pointe au sixième rang.
Mais Signatech-Nissan doit toutefois s’arrêter au stand une dizaine de minutes.

Cela n’empêche nullement de retrouver trois ORECA 03 aux commandes à mi-course, avec dans l’ordre Boutsen Energy Racing, TDS Racing et Race Performance, suivies de près par la Honda-Strakka.

Retombés au septième rang, les pilotes Signatech-Nissan – la voiture a été percutée par une des BMW – cravachent eux pour remonter dans le quinté, après un nouvel arrêt prolongé.

L’écurie Race Performance perd quant à elle du terrain après deux sorties de piste.

A deux heures de l’arrivée, la victoire va donc se jouer entre Boutsen Energy Racing (45) et TDS Racing (46).

Aucune des équipes ne lâche la moindre seconde sur la piste, et c’est donc sur la stratégie que TDS Racing construit sa victoire, comme l’expliquait Pierre Thiriet à sa descente de l’auto:

« Mathias (Beche) a tout fait pour économiser du carburant en fin de course, ce qui nous a permis de l’emporter. Toute l’équipe a fait un travail énorme durant tout le week-end. »

Dès sa troisième course en endurance, Pierre monte sur la plus haute marche du podium :

« Les trois pilotes n’ont pas commis la moindre faute. Pour ma part, il a fallu que je m’habitue au trafic. J’ai fait un double relais sans rencontrer le moindre problème en piste. Je suis ravi de ce résultat, qui me donne encore plus de confiance pour la suite. L’ORECA 03 est une très bonne auto, avec laquelle je suis maintenant bien familiarisé. »

 

Dominik Kraihamer et Nicolas De Crem ont quant à eux faits une course sage, sans rencontrer le moindre problème. Sous les yeux de leur patron – ancien pilote en F1 et victorieux en GP – Thierry Boutsen, l’écurie Belge montre qu’elle répond présent, après deux saisons passées en Formula Le Mans.

Quant au trio Mailleux-Ordonez-Ayari (Signatech Nissan) il a connu une fin de course plus tranquille pour finalement rallier l’arrivée au cinquième rang, soit deux places de mieux que Frey-Meichtry-Rostan (Race Performance).

En Intercontinental Le Mans Cup, le Team Signatech-Nissan pointe d’ailleurs en tête du classement, avec quatre points d’avance sur la OAK Pescarolo de Barlesi-Da Rocha-Lafargue.

Bien marqués par l’accident de la voiture-sœur de leur pote Mathieu Lahaye, l’équipage de la Numéro 35 a connu plusieurs soucis tout au long de ces 1000 Km Spadois. Néanmoins malgré une succession d’ennuis mineurs qui l’ont pourtant considérablement retardé, la OAK conserve sa belle seconde place au classement provisoire LMP2 de l’ILMC (Intercontinerntal Le Mans Cup)

A l’arrivée, Hugues de Chaunac, Président du Groupe ORECA, déclarait au pied du podium :

« Félicitations à TDS Racing, qui offre la première victoire à l’ORECA 03. C’est même un doublé, grâce à Boutsen Energy Racing. Je suis très heureux de voir ce prototype s’imposer en LMP2. Les teams qui alignent l’ ORECA 03 ont montré que cette voiture est bien née. Ce sont des belles équipes. TDS Racing et Boutsen Energy Racing débutent en LMP2 mais sont des structures déjà très compétitives, qui font également confiance à des pilotes issus de la Formula Le Mans. Bravo à eux. C’est une grande joie de les voir au sommet du podium ! »


Formula Le Mans : Victoire Hope Racing…

 

Avec cinq ORECA-FLM 09 au départ, la course s’annonçait indécise dans la catégorie FLM (Formula Le Mans).

Hope Racing, l’équipe de Benoit Mirand n’a pas quitté les premières places. Luca Moro, Zhang Shanqi et Nicolas Marroc ont réalisé la course parfaite, avec comme seul contre- temps, deux arrêts pour nettoyer le radiateur.

Le Chinois Zhang Shanqi n’est pas peu fier de cette victoire :

« Je tiens à remercier toute l’équipe pour ce magnifique résultat, qui je l’espère en appellera d’autres. Nous avons connu une alerte en fin de course, mais au final nous ne pouvons qu’être ravis. »

Victorieux au Paul Ricard HTTT pour le coup d’envoi de la saison Le Mans Series, l’équipe Pegasus Racing comptait bien poursuivre sur sa lancée

Les trois ‘’ S’’ Schell-Schults-Simon terminent finalement seconds, avec une voiture qui a évité les embûches.
Julian-Zugel-Petersen (Genoa Racing) complètent le podium, malgré une sortie de piste.

Neil Garner Motorsport et JMB Racing n’ont pas non plus été épargnés par les incidents de course, les deux équipes terminant plus loin dans le classement général.

Prochaine échéance pour ORECA Racing Car Manufacturer le mois prochain avec les 24 Heures du Mans, troisième round de l’ILMC (Intercontinental Le Mans Cup), où l’on retrouvera Signatech-Nissan et Race Performance.
.
Gilles Gaignault
Photos : Manfred Giet Eric Regouby et Julie Sueur

 

Endurance

About Author

admin

Leave a Reply