1000 KM DE SPA : REACTION DES 908 PEUGEOT AU WARM UP

L’ESCADRILLE DES TROIS 908 PEUGEOT

Trés certainement vexés et blessés par l’ensemble des commentaires se rapportant à leur incroyable comportement lors de la très courte séance des essais chronométrés, les dirigeants de l’équipe Peugeot étaient en ce samedi matin bien à l’heure pour participer à l’ultime test – le warm up – avant le départ cet après-midi à 14 Heures de ces 1000 Kilomètres de Spa, seconde manche du Championnat d’endurance ILMC

De ce fait après l’humiliation des essais chronométrés ou les Lionnes ont quasiment pas (la Numéro 8) ou peu les 7 et 9, roulés, se retrouvant (la 7 et la 9) relégués loin dans le ventre mou de l’imposant peloton des cinquante bolides quant ce n’est pas encore plus loin, aux alentours de la cinquantième place pour la 8, on attendait une réaction de la firme de Velizy

Eux aussi marris de cette incroyable situation, les pilotes des trois 908 ont donc retrouvés la ou les places qu’ils auraient normalement du occuper tout à l’heure sur la grille de départ.

C’est ainsi que la 908 frappé du Numéro 8 et qui n’avait pas tourné la veille lors des essais qualificatifs, n’effectuant pas le moindre tour d’où sa relégation en toute fond de grille, s’est appropriée la pole de ce Warm up dans l’excellent temps de 2’03’’744.

Ce temps est à comparer et à rappicher avec celui réalisé par Timo Bernhard avec l’Audi Numéro 1, auteur de la pole vendredi en fin de journée : 2’01’’502.

2’03’’744, un chrono équivalant au quatrième rang des essais qualificatifs derrière les trois Audi. Mais mieux que la 908 Oreca (2’05 »482)

Mais ce temps ne signifie pas grand chose dans la mesure ou ce warm up s’effectue dans la configuration course et donc très certainement avec des réservoirs pleins

Contrairement aux qualifs ou on roule à minima…

Néanmoins, cela démontre la performance des 908 et nous laisse autant de regrets.

Car le début de course s’annonce ‘’ Rock’n Roll ‘’ pour les 9 et 8 avec une multitude de bolides à dépasser  et doubler lors des cinq premiers tours.

Sans parler de la 8 tout en fond de peloton…

Après quoi, la piste devrait leur autoriser à viser de rattraper les Audi

Toutefois, la tache ne sera pas si simple car le ballet des dépassements va s’effectuer à plus de 200Km/de moyenne sur ce toboggan Ardennais si rapide et sinueux à souhait

Cette inutile prise de risques ne fait que renforcer l’écrasante pression portée par les pilotes Peugeot et regretter d’autant le ratage des chronos !!!

Lesquels dans leurs folles tentatives de revenir aux avants postes dans les échappements des Audi vont devoir attaquer très vite ce qui n’est pas sans risque avec un peloton serré lors des premiers tours

On l’a vu depuis trois jours avec cette succession d’accrochages à très hautes vitesses…

On ose espérer que l’inévitable ‘’ rodéo ‘’ pour remonter devant, ne laissera pas de traces…

Gilles Gaignault
Photos : Manfred Giet

LE RESULTAT DU WARM UP

1 Sarrazin –Montagny- Minassian (Peugeot 908): 2’03’’744
2 Fassler-Treluyer-Lotterer (Audi R 18) : 2’04’’745
3 Gene6Wuez-Davidson (Peugeot 908) : 2 ‘05’’226
4 Capello-Kristensen-McNish (Audi R 18) : 2’05‘’359
5 Bourdais-Lamy-Pagenaud (Peugeot 908) : 2’05’’443
6Dumas-Bernahard-Rockenfeller (Audi R 18) : 2’06’’139
7Prost-Jani (Lola Rebellion) : 2’08’’482
8 Boullion-Belicchi (Lola Rebellion) : 2’08’’925
9 Lapierre-Duval-Panis(Peugeot 908) : 2’09’’349
10 Collard-Tinseau-Jousse (Pescarolo-Judd) : 2’10’’812

Endurance

About Author

admin

Leave a Reply