1000 KM DE SPA : FORMIDABLE VICTOIRE POUR PEUGEOT AUTEUR DU DOUBLE


Spa est bien le circuit fétiche de Peugeot !

Après avoir triomphé ici sur le toboggan Ardennais ces cinq dernières années, les 908, ont incroyablement récidivées, en remportant ce samedi une sixième et nouvelle victoire

Pourtant qui l’eut cru après une séance de qualifications samedi ‘’ loupé ‘’ les Lionnes se retrouvant suite à l’interruption de la séance provoquée par le terrible accident dont était victime Mathieu Lahaye au volant de l’OAK Pescarolo, dans l’impossibilité de faire ‘’ péter ‘’ un temps.

Deux d’entre elles devant se contenter de modestes chronos les plaçant aux treizième et dix huitième positions sur la grille
Cependant que la troisième, la Numéro 8, celle du trio tricolore (Sarrazin-Montagny-Minassian) se retrouvait en fond de grille,
N’ayant pas couvert un seul tour…

CHAUDE, L’ENVOLEE DE CES 1000 KM…

Vu la difficulté du tracé de Francorchamp, les innombrable accrochages survenus lors de chaque séance d’essais sans oublier et négliger l’outrageant domination des Audi, à chaque sortie, la firme d’Ingolstadt plaçant d’ailleurs ses trois R18 aux trois premières places, on craignait le pire pour l’équipe Peugeot, piégée par la fin prématurée des essais chronos et on avait du mal à comprendre et piger la stratégie des boss de Peugeot, sans doute trop confiants et qui avaient trop attendus avant de lâcher en piste leurs trois bolides.

Mais tout le monde n’était pas de cet avis !

A commencer par le patron, Olivier Quesnel. Lequel nous expliquait :

« Certes on a joué de malchance avec l’arrêt de la séance qualificative mais sur 1000 Km, rien n’est joué d’avance ni perdu. J’ajoute que nous sommes là pour préparer notre objectif Numéro 1, les 24 Heures du Mans. »

Jean Marc Galles, directeur du Groupe PSA était du même avis :

« Spa est pour nous un ultime galop d’entrainement avant le grand rendez-vous des 11 et 12 juin en Sarthe »

Soit mais la contre performance des 908 avait de quoi inquiéter…

C’est la raison pour laquelle ce dimanche le résultat inattendu et ce doublé après les chronos samedi est venu donner raison et confirmer le choix effectué par Olivier Quesnel

RIEN NE SERT DE … COURIR !!!!

Parties de loin, les 908 en remportant un magistral doublé auquel on ne croyait pas, ont été phénoménales

Au vu du déroulement de la semaine Spadoise, ce triomphe est GEANT.

Surprenant et ahurissant au vu des perfs des Audi et ce jusqu’à ce samedi ou elles ont sombrées étant dépassées en performances pures par les Lionnes

En effet bien que partie treizième, la 908 Numéro 7 était déjà revenue dans les échappements de l’Audi qui s’était élancée depuis la pole après seulement… trente cinq minutes de course.

Puis au fil des tours, les trois 908 finissaient par se retrouver à 16 Heures 20, soit après deux heures 20 de course, toutes les trois au commandement dans l’ordre de leur position sur la grille.

La 7 menant devant la 9 et la 8

Les heures et les tours défilaient et les pilotes Peugeot continuaient d’aligner des chronos leur permettant de conserver leurs positions.

Et ce d’autant plus que chez Audi, on rencontrait des problèmes (Tète à queue de McNish – Pneumatiques- capots)

Finalement l’équipe Peugeot s’offrait un nouveau succès, un nouveau doublé et la toute première victoire de la 908 ‘’ version new look ‘’ type 2011

A 45 jours du drapeau à damiers, signifiant la fin des 79 èmes 24 Heures du Mans,  ce doublé magistral des 908, ne pouvait mieux tomber

Dominées par les Audi R 18 depuis leur toute première confrontation à l’occasion de la Journée Préliminaire de la célèbre épreuve mancelle, le dimanche 24 avril dernier.

Surclassées à Spa, toute cette fin de semaine à chacune des séances d’essais libres puis battues lors des essais qualificatifs, les Peugeot en course pour leur tout premier duel face aux Audi, ont prouvées et démontrées qu’il faudrait compter sur elle, en Sarthe, les 11 et 12 juin

En tout cas ce triomphe est une énorme bouffée d’oxygène pour tous les membres de l’équipe de Velizy

va leur donner confiance pour les 45 jours qui restent avant de réussir le pari, de regagner les 24 Heures du Mans

C’est une certitude.

L’ambiance sera assurément détendue dans les ateliers et la tête des pilotes Peugeot elle bien libérée

Gilles Gaignault
Photos : Manfred Giet et Eric Regouby

Endurance

About Author

admin

Leave a Reply