ILMC – 1000 KM DE SPA : DEUX AUDI DEJA DEVANT AUX LIBRES MAIS PEUGEOT N’EST PAS LOIN

Les Audi ont dominé les deux séances d’essais libres lancées ce jeudi sur le circuit de Spa-Francorchamps.

La seconde d’ailleurs n’alla pas à son terme suite à un accrochage entre une Peugeot, la 908 Numéro 9 alors pilotée par le Portugais Pedro Lamy et une Honda, l’HPD LMP2 du Team RML que conduisait Mike Newton.

Pour sa première apparition sur le toujours aussi magnifique circuit des Ardennes, l’ILMC (Intercontinental Le Mans Cup) a de la chance.

La météo est particulièrement clémente et la pluie n’est pas prévue jusqu’au terme de la course, samedi soir.

De quoi ravir des pilotes qui exprimaient leurs plaisirs de se retrouver en Belgique, à l’image de Sébastien Bourdais soulignant en conférence de presse :

«J’ai gagné ici l’année dernière, c’est un circuit sur lequel j’adore courir bien que Le Mans soit encore plus spécifique.»

C’est donc sous un généreux soleil que fut lancée en ce jeudi 5 mai au matin la première séance d’essais libres.

Une session perturbée par la sortie de route, sans gravité, de l’Audi R18 n°2 pilotée alors par Benoît Tréluyer, au virage de Fagnes, le Français ayant tiré tout droit.

Cela n’a pas empêché la marque allemande de dominer ces essais avec les deux meilleurs temps réalisés par Dindo Capello au volant de la N°3 en 2’03’’844 et la N°1 que se partagent le trio victorieux des 24 Heures du Mans l’an passé et composé du Français Romain Dumas et des Allemands Timo Bernhard et Mike Rockenfeller avec 2’04’’054.

La première des trois Peugeot, la 908 gagnante ici à Spa  des 1000 km 2010, celle de Lamy-Bourdais-Pagenaud, finissant troisième, à trois petits dixièmes de la meilleure allemande.

« Nous avons les deux meilleurs de la séance, relatait Romain Dumas en milieu de journée, mais cela ne veut pas dire grand-chose car l’écart avec Peugeot est très faible. »

En catégorie GTE, ce galop matinal voyait une domination sans partage des Ferrari F458 Italia avec six voitures aux huit premières places, la voiture la plus rapide étant celle confiée à Gianmaria Bruni et à l’ancien poleman au GP F1, Giancarolo Fisichella.

Les hostilités reprenaient sans tarder au cours de la deuxième séance d’essais libres lancée en fin d’après-midi.

A la ‘’mi-temps’’, André Lotterer qui conduit l’Audi N°2 avec Fassler et Treluyer, signait le meilleur chrono de la journée, en ayant bouclé les 7,0004 km du toboggan ardennais de Francorchamps en 2’03’’124.

Bien qu’Allemand de nationalité, ce pilote est très attaché à la Belgique où il passa son enfance. Une petite revanche pour un garçon qui effectua ses débuts chez Audi lors des 1 000 Km 2010 et se fit surprendre alors lors du tour de chauffe partant en tête à queue ce qui handicapait sa course.

Peu de temps après cette performance, la séance d’essais était par deux fois perturbée !

La première à cause de la sortie de route de la Lola-Toyota de l’écurie Suisse Rebellion de Jean-Christophe Boullion et ce dans le Raidillon !!!

Puis, quelques minutes après seulement, suite à l’accrochage entre la Peugeot 908 de Pedro Lamy et la Honda HPD qui roule dans la catégorie LMP2, de Mike Newton

Incident survenu dans le freinage du pif-paf à Stavelot. Si la 908 n’avait pas trop souffert, par contre l’HPD elle était détruite, ruinée !!!

Malheureusement cet accident entraînait un arrêt définitif de cette session.

Pas d’amélioration en GTE lors de l’après-midi ou Rob Bell au volant de l’une des Ferrari F458 Italia, réalisait le meilleur chrono (2’21’’446).

Les concurrents des 1 000 Km de Spa-Francorchamps reprendront la piste ce vendredi 6 mai pour une troisième et ultime séance libre (11 h 50 à 12 h 50) puis les qualifications (15 h 50 à 16 h 40).

Au vu des deux premières séances, la lutte pour la pole promet d’être chaude et animée entre les pilotes Audi et ceux de chez Peugeot

Gilles Gaignault
Photos : Manfred Giet

TOUJOURS IMPRESSIONNANT LE CELEBRE RAIDILLON

Endurance

About Author

admin

Leave a Reply