ILMC : L’EQUIPE ASTON MARTIN DECLARE FORFAIT POUR SPA

Complètement en retrait dimanche dernier lors de la Journée Préliminaire ou son tout nouveau modèle a effectué un tour lors de la séance matinale et  guère plus l’après-midi, confronté à d’énormes problèmes de moteur, l’équipe AMR (Aston Martin Racing) vient de déclarer forfait pour les Six Heures de Spa, seconde manche du Championnat ILMC (Intercontinental Le Mans Cup)

Déjà absente lors de l’épreuve d’ouverture, les Douze Heures de Sebring, le samedi 19 mars dernier, Aston s’était alors inscrite pour les Six Heures du Castellet, course comptant pour les LMS (Le Mans Séries) et qui marquait le lancement de la saison Européenne d’endurance.

Six Heures disputées sur le circuit provençal du Paul Ricard ou la nouvelle Aston était déjà resté bien en retrait, la toute nouvelle Aston AMR One, ne parvenant à boucler que 96 tours seulement et ce contre … 185 à la voiture victorieuse, la Pescarolo-Judd !


En fait depuis le début de l’actuelle saison, cette Aston ‘’ millésime ‘’ 2011 (photos aux Six H du Castellet) est à la ramasse.

Elle n’a en effet effectuée en tout et pour tout que le rapide shakedown à Snetterton en Angleterre puis un rapide galop d’essais, ensuite sur le circuit bourguignon de Dijon,-Prenois.

Et puis quelques tours au Castellet avant de parcourir guère plus en Sarthe !

Quelques tours et puis s’en va…rejoindre rapidement son box et dans la foulée le camion transporteur chargé de la convoyer au plus vite dans les ateliers de Newport Pagnell, au nord de Silverstone en Grande Bretagne

Comme lors des 6 Heures du Castellet, Aston Martin a rencontré ses soucis avec le moteur.

Un six cylindres en ligne turbo de 2.0 l. de cylindrée à injection directe.

Son moteur, c’est le nœud du problème et là que le bât blesse.
Au Mans, c’est le revêtement de la chemise de cylindres qui a contrarié le programme prévu pour la Journée Préliminaire.

Dans ces conditions et à la suite de cet enchainement de problèmes mécaniques, décision a sagement été prise de déclarer forfait pour Spa et ce pour se concentrer sur la mise au point et le développement de cette Aston qu’on veut à tout prix présenter au départ des 24 Heures du Mans, le sommet de l’année ou cette voiture doit être capable d’aligner de nombreux tours, à défaut de tenir les deux tours d’horloge…

Ce qui actuellement au vu de la situation semble complément impensable

David Richards, le patron de l’entreprise Prodrive – l’équivalent d’Oreca outre manche – explique:

« Nous pourrions parfaitement nous rendre à Spa début  mai mais de disputer cette épreuve ne nous permettrait pas de réaliser tout ce que souhaitons faire. Nous devons prioritairement continuer le développement à notre rythme et tous nos tests et essais concernant le moteur, l’aéro et notre programme d’endurance. »

Il y a effectivement urgence car les 24 Heures du Mans sont déjà dans … six semaines !!!

Pas si sur que l’Aston 2011 soit au départ de la plus grande course du monde

En Angleterre, il se murmure en effet que chez Prodrive, la multiplicité des programmes et notamment l’arrivée de Mini en Championnat du monde des Rallyes WRC, monopolise bien des ‘’ cerveaux ‘’ de chez Prodrive…

Ceci pouvant expliquer cela, c’est-à-dire l’actuelle débâcle de l’équipe Aston Martin- Prodrive, en endurance…

Et ce même si l’on tente de nous expliquer qu’il s’agit d’un projet qui s’étale sur trois saisons !

Une seule certitude:

Georges Howard-Chappell  et toute son équipe d’ingénieurs ne vont pas beaucoup dormir jusqu’au Mans, s’ils veulent tenter d’essayer d’éviter le pire – forfait – pour redresser la barre, avant de rallier la Sarthe.

Curieusement le possible renoncement de l’usine Aston Martin pourrait ouvrir la porte, à la présence au départ de la 79éme édition de la célèbre course mancelle, à une autre… Aston Martin !!!

Celle de l’équipe Belge Kronos de Marc Van Dalen – désormais première suppléante – qui a récupéré cette saison, la voiture engagée aux 24 Heures du Mans l’an passé, par l’écurie Française Signature de Philippe Sinault et Didier Calmels,  l’ancien modèle victorieux en 2009 des LMS (Le Mans Séries)

 

Gilles Gaignault
Photos : Patrick Martinoli

Endurance ILMC Le Mans

About Author

admin

Leave a Reply