24 HEURES OFF ROAD DU MAROC : LE BUGGY DES SARTHOIS ‘’ ROI ‘’ DE L’ATLAS

Dans un cadre majestueux, au pied de l’Atlas enneigé, les hommes de Sarthe Rallye Raid ont fait voler la poussière 

 

Au pied de l’Atlas enneigé et sous un soleil éclatant, le Buggy de l’équipe ‘’Sarthe Rallye Raid’’ a encore creusé l’écart, en ce dimanche de Pâques, lors des 6 Heures de Ouarzazate, 3e manche des 24 Heures « off road » du Maroc qui se termineront ce mardi à Marrakech.

Faisant ainsi du quatuor Sarthois, les ‘’ Rois ‘’ de l’Atlas !

Sous la baguette d’Alain Guéhennec, le magicien de la navigation, Jean-Marie Davoy a idéalement placé son équipe sur orbite, Georges Lansac a su ensuite gérer de la meilleure manière et Jean-Louis Schlesser n’a plus eu le fin ‘’ renard du désert ‘’ qu’a enfoncé le clou dans le dernier relais.

Après cette seconde victoire d’étape consécutive, l’écurie Sarthoise compte désormais près de 40’ d’avance au classement général provisoire de l’épreuve.

Et après les feux formidables démonstrations affichées lors des Six Heures d’Agadir puis lors de ces Six heures de Ouarzazate, on voit mal quel équipage pourrait les déloger de la première marche du podium final ce mardi soir à Marrakech ou le Rallye s’en revient après cette superbe ‘’ballade sportive’’ au cœur de ce sublime pays qu’est le Maroc. Et que nous retrouvons avec toujours autant de bonheur !

« Encore une bien belle journée pour nos couleurs,  reconnaît le pilote de Fatines.

Et de poursuivre:

« Comme depuis le départ de cette épreuve nous avons été très complémentaires. Le fait de partir en tête compte tenu de notre premier succès à Agadir était un avantage. Nous avons su tenir nos adversaires à distance avant de prendre le meilleur sur eux en fin de course. »

Sur leur buggy Oscar, les Belges Radelet-Kaker résistèrent un moment à la bande à Davoy.

Avant de passer en tête et ce suite à une gestion différente de la course et à un premier arrêt au stand retardé.

Cela ne perturba nullement les quatre mousquetaires de la bande du buggy ‘’Sarthe Rallye Raid’’ qui, tout en assurant le coup, roulaient très vite et ne laissaient aucune chance à la concurrence.

De surcroît, tous les adversaires du Buggy aux couleurs de Maine Construction, Emaplast, Ironman et Tonnfort, étaient, tour à tour, victimes de crevaisons multiples.

Si bien que Jean-Louis Schlesser franchissait la ligne d’arrivée avec tout simplement …un tour d’avance sur les équipages les plus dangereux au classement général, sauf sur les Belges qu’il avait pourtant en ligne de mire dans son sprint final et qui terminaient la journée à près de 25’ des grands vainqueurs de cette troisième étape.

« Une journée sans histoire, » reconnaissait le père Schlesser qui a de nouveau roulé très vite en fin de journée.

Et il poursuivait:

« Mais il a fallu rester constamment concentré, prendre son temps. Il y avait beaucoup de bosses, des virages aveugles, beaucoup de poussière dans le sillage des attardés. Nous n’avons pas fait de bêtises et le résultat est là. »

Georges Lansac, de son côté, effectua un démarrage d’enfer en prenant le relais de Jean-Marie Davoy. Avant de calmer ensuite le jeu.

« J’ai vu, tour à tour, le Bowler qui était second puis la BMW, arrêtés sur la piste avec des roues crevées. Je ne voulais pas qu’il nous arrive la même chose. »

De son côté, Alain Guehennec, qui, hier, a été le seul à parcourir les 557 km de l’étape, a su, en vieux routier des pistes qu’il est, depuis le temps qu’il roule en Rallye-raid, gérer ses pilotes de la

« Aucune frayeur. Mes Jean-Marie, Georges et Jean-Louis ont été parfaits. Comme d’ailleurs la mécanique et les pneus. Nous avons emmagasiné un bon capital. A nous de bien le gérer lors de l’ultime course de Marrakech ».

Jean Claude Virfeu
Photos : Alain Rossignol

Le classement des 6 Heures de Ouarzazate

1. Schlesser-Davoy-Lansac-Guéhennec (Buggy Chevrolet Sarthe Rallye Raid), 14 tours, soit 557,2 km/h à la moyenne de 94,70 km/h – 2. Radelet-Kaket (Buggy Oscar) à 24’53’’ – 3. Demonceaux-Castan (Bowler) à 1 tour – 4. Mazot-Godet-Vergeau-Galland (Protruck) à 1 tour – 5. Billaut-Boutron-Barbet (Buggy SMG) à 1 tour – 6. Arnal-Ascola (Mitsubishi) à 1 tour – 7. Sabatier (Predator) à 2 tours – 8. Diers-Narbry (Bowler) à 2 tours – 9. Vico-Vico (BMW-X5) à 2 tours – 10. Ghidinelli-Gevrey (Mitsubishi) à 3 tours

 

Le classement provisoire des 24 Heures « off road » du Maroc

1. Schlesser-Davoy-Lansac-Guéhennec (Buggy Chevrolet Sarthe Rallye Raid) en 14h 33’25’’ – 2. Radelet-Kaket (Buggy Oscar) à 1 tour – 3. Demonceaux-Castan (Bowler) à 1 tour – 4. Billaut-Boutron-Barbet (Buggy SMG) à 1 tour  – 5. Mazot-Godet-Vergeau-Galland (Protruck) à 1 tour

 Yorrick Vergeau, l’un des co-vainqueurs sur le Protruck des Six Heures de Marrakech

 

Rallye-Raid

About Author

admin

Leave a Reply