WTCC : LES CHEVROLET ET TARQUINI EN VEDETTES A ZOLDER

On y voit que du bleu

En l’absence des usines Seat et BMW, qui se sont retirées du Championnat du monde des voitures de tourisme plus connu sous l’appellation de WTCC, les trois Chevrolet ‘’ usine ‘’ survolent cette année le début de saison et ce, reconnaissons-le, sans grosse surprise

Ce week-end encore, les trois hommes qui composent l’armada ‘’ bleu ‘’ s’en sont donnés à cœur joie dés les essais chronométrés.

S’offrant bien sur la pole avec Rob Huff et monopolisant aussi bien évidemment la première ligne grâce à Alain Menu. Cependant que le Champion du monde en titre, leur équipier Yvan Mulller obtenait le quatrième temps

En course, le poleman déjà victorieux de la manche d’ouverture à Curitiba, récidivait et terminait à nouveau sur la plus haute marche du podium, accompagné sur le podium par ses deux équipiers, avec dans l’ordre le Suisse Menu et le Français Muller.

Sans jamais être inquiété, Robert Huff, enlève donc sa seconde victoire de la saison à Zolder.

Arrivé en leader sur la piste Limbourgeoise, Huff a dominé les quinze tours de l’épreuve.

Laquelle fut cependant neutralisée quatre tours durant (4 à 8) et ce à la suite de l’accrochage entre les BMW du Hollandais Tom Coronel et de l’Allemand Franz Engstler. Le pilote Anglais de Cambridge a simplement été un court instant inquiété lors du départ par son propre équipier Alain Menu.

Les deux Chevrolet ont finalement conservé leurs positions respectives, Huff devançant Menu.

Pour la troisième place, les deux derniers Champions du monde, Gabriele Tarquini (2009) et Yvan Muller (2010) se sont bien battus.

Mais c’est finalement la Chevrolet de l’Alsacien qui franchissait la ligne devant la Seat de l’Italien

Comme on l’imagine, c’est un vainqueur aux anges qui s’extirpait de sa Chevrolet :

« C’est superbe. C’est un très beau début de saison. Chevrolet est vraiment l’équipe à suivre. Lorsque la voiture de sécurité est intervenue, je me suis dit que tout était à refaire. Mais au restart, la voiture a encore été parfaite. A la fin, j’ai cherché à préserver mes pneus »

A ses côtés, Alain Menu, précisait :

« J’ai bien démarré mais Robert m’a légèrement touché avant le premier virage »

Effectivement suite à ce ‘’ chaud ‘’ envol, le bolide de Menu se retrouvait momentanément à l’équerre.

Mais ce n’était pas fini !

Alain, raconte :
«  C’est alors que la Seat de Gabriele m’a légèrement bousculé et j’ai du accélérer fort, à fond pour m’en sortir. J’ai eu énormément de chance de ne pas être vraiment heurté. »

Et, le Suisse, concluait :

«  Finir second, c’est une bonne opération dans l’optique du championnat. En fin de course, je n’étais pas préoccupé par la présence d’Yvan derrière moi car il dispose de la même voiture que moi. »

Muller, pour sa part, poursuivait:

« J’ai mis beaucoup de pression sur Gabriele, car c’est indispensable avec un pilote de ce niveau »

Et lors du neuvième passage, l’Alsacien, avait enfin dernier mot.
Il explique :

« A la chicane, il a un peu perdu le contrôle de sa voiture. Du coup, cela m’a permis de profiter de cette ouverture pour réussir enfin à le doubler. Sur la fin, j’étais un tantinet plus rapide qu’Alain. Mais comme il s’agit d’un pilote Chevrolet, je n’allais pas prendre de risques sur ce type de circuit pour tenter d’essayer de le dépasser. J’attendais simplement, une possible faute de sa part mais il n’en a pas commise. »

Et Yvan de conclure :

«  Ce n’est n’est pas surprenant de sa part. »


Lors de la seconde course, c’est Gabriele Tarquini qui l’emportait, infligeant ainsi à l’écurie Chevrolet sa première défaite de la saison. A 49 ans, Gabriele Tarquini, l’ancien pilote de F1 et ex Champion du monde de la discipline qu’est le WTCC en 2009, a démontré qu’il était encore et toujours un compétiteur et que les pilotes de l’équipe Chevrolet devraient compter avec lui cette saison.

Bien que la firme de Martorell se soit officiellement retiré fin 2009, Gabriele qui a depuis rejoint le Team privé SEAT Sunred début 2010, a donc mis fin à l’outrageante domination des Chevrolet officielles en s’adjugeant la seconde course de Zolder.

Parti en tête, suite au forfait d’une autre Seat, celle de Fredy Barth, il a ensuite résisté à la folle pression qu’exerçaient sur lui, la meute des pilotes de la firme de Detroit dont Rob Huff.

Débarrassé du Britannique qui rétrogradait d’ailleurs et dégringolait d’ailleurs à la quatrième place, il a ensuite contrôle Alain Menu.

Et, c’est une autre Seat, celle du Portugais Tiago Monteiro  dominical

Interrogé sur cette formidable victoire, Gabriele expliquait:

« Je suis très fier car cette victoire est complétement inattendue. J’ai eu la chance de me retrouver en pole et j’ai réalisé un très bon départ. A partir de là, ce fut une terrible lutte avec les Chevrolet et ce toute la course du premier au dernier tour. C’est la victoire ou rien cette année car hélas je ne suis pas en lice pour le titre. Je suis plus fier de cette victoire que celle de l’année dernière car Il y a tellement d’écart, entre ma Seat et les Chevrolet » 
 

MULLER LACHE DE GROS POINTS…

Si Alain Menu, semblait satisfait:

« Cette année, je me suis destiné au titre. Le but est d’engranger un maximum de points. Une fois second, ensuite, il n’y avait pas de risques à prendre. Dix-huit points, c’est parfait. Je ne suis qu’à un point de Rob au championnat mais nous n’en sommes qu’au début. »

Que dire du double Champion du monde (2008-2010), Yvan Muller.

Yvan Muller a terminé cette étape Belge sur un bilan quelconque. Troisième puis abandon. Le troisième pilote Chevrolet y lâche de gros et précieux points face à ses équipiers !!!

Quant à Monteiro, lui il ajoutait :

« On est premier et troisième, c’est un rêve. Au Brésil, nous étions très loin des Chevrolet. Là, nous étions bien, comme l’an dernier. La course a été très prenante. Nous savions que nous avions une chance. Nous sommes encore dans une phase difficile avant d’avoir le nouveau moteur (turbo essence). Nous en aurons probablement un seul à Monza, avant que chacun en soit équipé à Budapest, pour l’épreuve suivante »

Au classement provisoire du Championnat, Rob Huff conserve le commandement, totalisant désormais 70 points.

Cependant que Menu en score lui 69. Tarquini occupe maintenant la troisième place avec 51 points contre 48 à Yvan Muller.

Manfred Giet : Texte et photos

GABRIELE TARQUINI BAT LES CHEVROLET

WTCC

About Author

admin

Leave a Reply