GT TOUR : NOUVEAUX SUCCES POUR LES PORSCHE

Traditionnellement les Coupes de Pâques lancaient depuis des lustres, les différentes épreuves du Championnat de France dont bien évidemment celle du GT

Pourtant cette année, il en est tout autrement puisque pour sa première saison d’existence, le Championnat désormais dénommé  GT Tour, a débuté il y a trois semaines dans le Gard sur le circuit Nîmois de Lédenon.

Week-end de Pâques oblige, la traditionnelle manche d’ouverture gersoise s’est donc déroulée avec un peu de retard dans le Gers.
Après la Porsche de la paire Bornhauser-Groppi, victorieuse de la première course dimanche, c’est à nouveau une voiture née à Stuttgart, qui l’a emporté le lendemain, le tandem Beltoise-Pasquali, sortant finalement vainqueurs d’une course folle !


C’est un final à couper le souffle auquel le public de Nogaro a pu assister en ce lundi de Pâques.

Après une première partie de course dominée par la Ferrari d’Olivier Pla, la hiérarchie a ensuite été bousculée en deux temps.

Suite d’abord aux arrêts au stand, effectués sous safety car, puis enfin durant les dernières minutes, la pluie s’étant invitée à la fête !

Au terme de derniers tours complètement fous,c’est au final la Porsche du Team Pro-GT by Almeras de l’équipage Anthony Beltoise – Laurent Pasquali qui triomphe et s’impose, ce dernier ayant pris le meilleur sur la Mercedes SLS de Tonelli-Derlot, finalement troisième après une ultime attaque de l’Audi du duo Hallyday-Ortelli et ce dans l’ultime boucle !

 PANIS-DEBARD

 

Auteur de la pole pour onze millièmes, Renaud Derlot qui conduit l’une des deux Mercedes de l’écurie Graff perd cependant sa première place avant le premier virage, Olivier Pla au volant de la Ferrari de l’équipe de Jérome Policand, Sofrev-ASP, ayant réalisé un excellent départ.

Les deux hommes sont suivis respectivement par Laurent Groppi (Porsche -Larbre Compétition), qui a gagné deux positions, Anthony Beltoise (Porsche-Pro-GT) et Stéphane Ortelli (Audi-Team Audi France).

Alors que la Lamborghini de Philippe Ullmann mène la danse en GT Trophy, le quinté de tête reste inchangé durant les premières boucles

Pla cravache pour creuser l’écart sur Groppi, alors qu’Ortelli met la pression sur Beltoise.

Les écarts sont réduits, avec un Top 5 en sept secondes et quatre modèles différents mais chaque pilote défend à merveille sa position.

A la mi-course et après 14 tours, le safety car entre en piste, la Lamborghini de Philippe Ullmann, alors leader en Gentlemen Trophy, est sortie dans le bac à graviers.

Tous les concurrents en profitent pour effectuer leur ‘’pit-stop’’ obligatoire.

A l’issue de cette phase, la Mercedes de Gérard Tonelli resort en tête, devant la Ferrari de Gabriel Balthazard, la Porsche de Laurent Pasquali et l’Audi de David Hallyday.

Au restart, donné à douze minutes du terme, Tonelli conserve les commandes. Derrière lui, Balthazard est devancé par Pasquali… qui ne va pas tarder à prendre l’avantage, trois tours plus tard.

Le pilote Pro-GT by Almeras s’envole, alors qu’un groupe se forme avec Tonelli, Balthazard, Hallyday et Bornhauser.

Au volant de la Porsche de chez Larbre Compétition, le Co-Champion 2010 se manque !!!

Avec sa Ferrari, Balthazard doit l’éviter et perd plusieurs positions rétrogradant du troisième au sixième rang.

Mais la course est loin d’être terminée.

Pasquali parvient à gérer sous les trombes d’eau qui brutalement s’abattent sur Nogaro, au contraire de ses poursuivants.
Beaubelique, sur la seconde Ferrari F458, revient du diable vauvert pour grimper jusqu’à la troisième position.

Hallyday, sur la R8 LMS du Team Audi France, ne l’entend pas de cette oreille et réplique. Il ne s’arrête pas en si bon chemin et attaque la Mercedes de Tonelli dans l’ultime boucle.

Laurent Pasquali n’a pas tremblé et offre, en compagnie d’Anthony Beltoise, à la Porsche Pro GT-by Almeras son premier succès, devant l’Audi du Team Audi France pilotée par Hallyday-Ortelli.

Tonelli-Derlot finissent finalement troisièmes, devant la Mercedes soeur de Debard-Panis, revenue au pied du podium sous le déluge gersois.

Les Ferrari Sofrev-ASP devant se contenter des cinquième et huitième positions, la Lamborghini du Team Ciné Cascade et la BMW Z4 du Team AB Motorsport, s’étant en fin de course, intercalées entre les deux Ferrari F458.

Du côté du Gentlemen Trophy, Christian Demigneux et Patrick Lauber l’emportent à bord de la Lamborghini de l’équipe de Jean Claude Ruffier et ce après avoir évité les embûches d’une épreuve mouvementée.

Ils précèdent une autre Gallardo, celle du JSB Compétition pilotée par Patrice Madeleine et Florent Priez.

 
 Panis, lâchait:

« Le week-end est positif, nous avons pris de bons points et je peux dire que le niveau est très relevé, les vainqueurs ne sont jamais les mêmes. Les Porsche, les Audi, les Ferrari sont rapides, nos Mercedes aussi. Et les Lamborghini créent parfois la surprise. Il va falloir être constant car le Championnat sera très disputé ! »

 
 LA PORSCHE LARBRE DEJA LA VEILLE

Déjà la veille, la première course dimanche a été remportée par une Porsche, la 997 GT3-R de Larbre Compétition.

Bolide confié aux Champions de France en titre,  Groppi-Bornhauser. Le tandem de Larbre ayant à l’arrivée devancé de près de six secondes la Mercedes AMG SLS GT3 du Graff Racing que se partagent Olivier Panis et le Champion 2009, Eric Debard voiture partie depuis la pole.

Une seconde Porsche 997 GT3-R, les accompagnant sur le podium, celle qu’aligne l’écurie PRO GT by Alméras pour le tandem Beltoise-Pasquali, ce duo n’échouant d’ailleurs qu’à quelques dixièmes de la seconde place !!!

Placé en pole, Eric Debard conservait la tête au départ devant l’Audi R8 LMS du Team Audi France aux mains de David Hallyday.

La seconde Mercedes AMG SLS GT3 de chez Graff, celle de Gérard Tonelli se retrouvant hélas en tête à queue !

Superbe départ aussi de la BMW Z4 du Team AB Motorsport- Mirabeau d’Arthur Bleynie, rapidement remonté en quatrième position avant qu’une touchette avec l’Audi R8 LMS de alors pilotée par David Hallyday ne ruine la suite de sa course.
Mais ce contact allait également handicapé l’Audi (train arrière endommagé) !

De ce fait Hallyday-Ortelli, ralliait l’arrivée à la septième place.

C’est la Porsche Larbre Compétition qui très tôt stoppait la première pour ravitailler, opérant ainsi une stratégie décalée.

Du coup, Laurent Groppi se retrouvait au commandement devant la SLS d’Olivier Panis, la Porsche Alméras d’Anthony Beltoise et la Ferrari F458 GT3 de SOFREV ASP d’Olivier Pla, auteur d’une superbe remontée. Alors que les deux autres Ferrari de Jérôme Policand, avaient disparues, contraintes à l’abandon !

Après le second arrêt obligatoire, la Porsche de Patrick  Bornhauser retrouvait la tête devant les duettistes du Graff Racing et PRO GT by Alméras.

La Lamborghini Gallardo du tandem Julien Piguet – Jean-Claude Lagniez (Team Ciné Cascade de Champlan) échouant au pied du podium.

La seconde Porsche 997 GT3-R de PRO GT by Alméras aux mains de Jean Claude Police et Laurent Cazenave complétant le Top Cinq.

La première Ferrari F458, celle de Pla-Balthazard (Team SOFREV ASP) finissait sixième place devant l’Audi R8 LMS d’Hallyday-Ortelli (Team Audi France).

Après Leurs brillantes courses à Lédenon, les leaders du Championnat GT Tour, la paire Tonelli-Derlot, e classaient cette fois plus loin, au neuvième rang.

Et c’est le duo Philippon-Labescat d’Espace Racing qui gagnait le classement du Gentlemen Trophy avec la Lamborghini Gallardo 

 
Christian Colinet
Photos : GT Tour – DPPI -Teams- Visionsportscar

Sport

About Author

admin

Leave a Reply