ENDURANCE : IL Y A DIX ANS… MICHELE ALBORETO NOUS QUITTAIT !!!

 

Dix ans déjà !

A l’occasion de la Journée Préliminaire des essais des 24 Heures du Mans, l’équipe Audi Motorsport, a rappelé le souvenir et la mémoire de l’un de ses pilotes (Michele Alboreto), mort alors que le Champion Italien essayait une Audi R8 lors d’une séance d’essais privés

Laquelle se déroulait le 24 avril 2001 sur le circuit Allemand du Lausitzring.

En hommage à sa mémoire, les trois Audi R18 TDI arboraient à l’intérieur des deux dérives verticales de l’aileron arrière, le dessin du casque de l’ancien Champion du monde de Formule 1, en 1985 – l’année du premier titre mondial d’Alain Prost –  avec la mention « Michele 1955-2001 »

VICE CHAMPION DU MONDE DE F1 EN 1985 DERRIERE ALAIN PROST

A ses débuts Michele, né le  23 décembre 1956  à Milan  avait comme tout pilote, débuté par la monoplace.

Il avait été sacré Champion d’Europe de Formule 3 en 1980.

Michele débute rapidement en Grand Prix, en 1981 ou il rejoint l’équipe de Ken Tyrrell ou il restera trois saisons.

Avant d’être recruté ce qui fit sa gloire en tant que pilote Italien par la prestigieuse Scuderia Ferrari. Ecurie ou Michele passera cinq saisons (1984 à 1988)

Il retourne chez Tyrrell début 1989. En cours de saison, il débarque dans l’écurie Française  Larousse-Calmels.

Va s’en suivre une longie période ou il ne cessera de changer de Team.

Arrows en 1990 devenu Footwork ou il pilote jusqu’à la fin de la saison 1992

En 1993 c’est Lola BMS Scuderia Italia

1994 sera son ultime saison en F1

Au cours de sa brillante carrière, Alboreto aura disputé 194 GP en, en remportant cinq (Las Vegas 1982 – Detroit 1983 – Zolder 1984 – Montréal et Nurburgring 1985) sans oublier 23 podiums, 2 pole positions et 5 meilleurs tours en course.

Il demeure à ce jour, le dernier Italien victoreux en GP, au volant d’une monoplace de Maranello

Parallèlement Il s’alignera au début de sa carrière dans les épreuves d’endurance ou il conduit une Lancia.(1981 à 1983)

Avant que son contrat avec Ferrari ne le lui interdise !

On le reverra au départ des courses d’endurance à partir de 1996.

Il disputera à huit reprises les 24 Heures du Mans (1981-1982-1983-1996-1997-1998-1999-2000) dont il remportera l’édition 1997, le  juin, associé à son pote de l’époque F1, le Suédois Stefan Johansson – présent ce dimanche dans le paddock du Mans – et au danois Tom Kristensen au volant de la TWR Porsche du Team de Reinhold Joest

En 1999, il est recruté par l’équipe Audi qui se lance en endurance.

Hélas, deux ans plus tard, le 24 avril 2001, c’est le drame !!!

Chez Audi, on ne l’a pas oublié et ce dimanche 24 avril 2011, au Mans et à l’occasion des essais, en ce dixième anniversaire de sa disparition, on avait tenu au sein de l’équipe d’Ingolstadt à commémorer cette date et à se souvenir de ce pilote attachant, raffiné, discret et d’une courtoisie exceptionnelle et qui fut un immense champion que nous n’avons pas oublié…

Gilles Gaignault
Photos : Patrick Martinoli – Bernard Bakalian

24 H du Mans Nécrologie Sport - Autre

About Author

admin

Leave a Reply