WORLD SERIES RENAULT : INATTENDUS TRIOMPHES DES ROOKIES ROSSI ET KORJUS A MOTORLAND

On attendait des victoires de valeurs sures en l’absence du grandissime favori, l’Australien Daniel Ricciardo retenu par la Scuderia Toro Rosso au GP de Chine, ou il occupe le rang de troisième pilote.

Las, il n’en a rien été et à la surprise générale, ce sont bien deux ‘’ Rookies ‘’ qui ont brillés ce week-end, lors de l’épreuve d’ouverture des World Séries, en Formula Renault 3.5

Le jeune loup Américain Rossi, formé dans les courses de Formule BMW, l’emportant samedi cependant que son homologue Estonien, Kevin Korjus, l’imitait dimanche !

Les deux hommes s’offrant en outre dans chacune des deux manches au menu de cette épreuve d’ouverture des World Séries Renault, programmées sur la piste Espagnole de Motorland Aragon et situé à Alcaniz, le meilleur tour en course.

KEVIN KORJUS ENTRE DANS L’HISTOIRE !!!

Ce dimanche, en s’imposant à 18 ans seulement, Kevin Korjus qui défend les couleurs de l’écurie Française Tech 1 Racing, de Simon Abadie, devenait le plus jeune pilote à remporter une course en Formula Renault 3.5 Series.

Pourtant, la veille samedi, Kevin avait été bien malchanceux car le jeune Estonien avait du abandonner, alors qu’il occupait la onzième place.

Quelle belle revanche donc pour lui, le lendemain

Leader de bout en bout de cette seconde manche, l’Estonien s’est facilement imposé devant Alexander Rossi (Fortec Motorsport) et Albert Costa (Epic Racing).

Premier samedi, deuxième ce dimanche, Alexander Rossi repart donc et à la surprise générale, du circuit de Motorland Aragón, en tête du Championnat !

Qui l’eut cru ou tout simplement pronostiqué … ???

Assurément, bien malin celui ou ceux qui peuvent l’affirmer…

Auparavant, la nuit fut longue et ce après la première manche de samedi pour certains Teams. Mais les vingt-six monoplaces étaient bel et bien présentes pour la deuxième séance qualificative du week-end.

Après un round d’observation en pneus rodés, la grille de départ de la deuxième course se dessinait dans les dernières minutes de la séance qualificative.

César Ramos (Fortec Motorsport) décrochait sa première pole position en Formula Renault 3.5 Series devant Kevin Korjus, formant déjà ainsi une première ligne 100% Rookie, le Champion de F3 Italienne devant le vainqueur 2010 de l’Eurocup Formula Renault 2.0 !

C’était la seconde ‘’grosse surprise’’ après l’inattendu victoire la veille de Rossi, un autre ‘’ Rookie ‘’.

Kevin Korjus effectuait un départ parfait et prenait les commandes de la course au premier virage devant Albert Costa et César Ramos.

Le premier virage était comme bien souvent mouvementé, avec un accrochage entre Stéphane Richelmi (International Draco Racing), Walter Grubmuller (P1 Motorsport) et Brandon Hartley (Gravity-Charouz).

Kevin Korjus menait un début de course solide malgré la pression constante d’Albert Costa. Troisième, César Ramos contenait Nelson Panciatici (KMP Racing), Robert Wickens (Carlin) et Alexander Rossi.

Durant quelques tours Kevin Korjus, Albert Costa et César Ramos se jaugeaient à coups de meilleurs tours en course.

Alexander Rossi était le premier des hommes de tête à passer par les stands pour changer de pneumatiques. Albert Costa l’imitait un tour plus tard, tout comme Robert Wickens.

L’arrêt du pilote Carlin ne se déroulait pas au mieux, le Canadien perdait quelques précieuses secondes dans la manœuvre.

Au moment où Kevin Korjus se présentait à son stand, l’excellent et rapide Nelson Panciatici  – déjà troisième samedi – et alors de nouveau en lutte pour le podium ce dimanche, immobilisait hélas pour lui, sa voiture en piste suite à un problème de pression d’essence.

Néanmoins, le protégé du boss de l’équipe KMP Racing, Bruno Besson, quitte Motorland en pleine confiance, avec à la clé et malgré cet abandon, une plus qu’encourageante cinquième place, au classement provisoire, de ces WSR

Mais, revenons à la course.

À l’issue des arrêts aux stands, Kevin Korjus menait toujours les débats devant Alexander Rossi. L’Américain réalisait la bonne opération en passant du sixième rang au deuxième !

Et ce grâce à une bonne stratégie, en s’arrêtant plus tôt que ses adversaires et en enchainant immédiatement les tours rapides.

Alexander Rossi revenait donc rapidement au contact de Kevin Korjus, tandis qu’Albert Costa, désormais troisième, disposait d’une bonne avance sur César Ramos, quatrième.

Le Brésilien devait se focaliser sur Robert Wickens, positionné juste derrière lui et prêt à saisir la moindre opportunité.

Sous le drapeau à damiers, Kevin Korjus devenait, à 18 ans 3 mois et 8 jours, le plus jeune pilote à remporter une course en Formula Renault 3.5 Series, effaçant des tablettes Charles Pic et sa victoire à Monaco en 2008.

En terminant second, l’autre ‘’ Rookie ‘’  Alexander Rossi repartait lui de Motorland Aragón, en tête du classement général.
Descendu de sa monoplace, Kevin Korjus, expliquait :

« C’est incroyable, je ne m’attendais vraiment pas à gagner si tôt. Dès les essais libres, j’ai vu que nous avions la vitesse pour bien faire, mais hier samedi la journée a été terrible avec mon abandon. Aujourd’hui tout a bien fonctionné. L’équipe a fait un pit-stop de rêve et ma voiture était de plus en plus performante. Gagner à Spa, Monza ou Monaco sera plus difficile, mais je suis vraiment heureux aujourd’hui.»

A ses côtés, Alexander Rossi, poursuivait:

« Nous avons souffert en qualifications. J’ai perdu du temps dans le trafic en début de course et l’équipe a justement décidé d’anticiper mon pit-stop. J’ai essayé de mettre la pression sur Kevin, mais il n’a pas fait la moindre faute et je n’ai jamais eu aucune chance de le dépasser. C’est un bon week-end pour moi, je suis en tête du championnat, mais le plus difficile reste à faire.»

Quant à Albert Costa, lui il concluait:

« Ce n’est pas la piste qui me convient le mieux donc tout n’a pas forcément bien fonctionné mais je suis content de déjà finir avec un podium avec Epic Racing. Les prochains circuits me conviendront mieux et c’est là que nous verrons notre véritable potentiel. Je suis dans la course pour le titre ! »

 LE ROOKIE ALEXANDER ROSSI PREMIER VAINQUEUR DE LA SAISON 2011

La veille samedi, la gloire avait déjà, on l’a dit, salué un ‘’ Rookie ‘’

En l’occurrence, le jeune Yankee Alexander Rossi, le pilote de la formation Fortec. Lequel s’imposait avec panache

Suspense, dépassements, rebondissements, tous les ingrédients étaient réunis lors de cette première course de la saison en Formula Renault 3.5 Series.

Ce premier rendez-vous de la saison s’annonçait sous les meilleurs auspices !

Le ‘’Rookie’’ Américain Alexander Rossi s’illustrait et remportait déjà sa première victoire dans la discipline. L’Américain franchissait la ligne d’arrivée devant le Canadien Robert Wickens (Carlin) et l’espoir tricolore Nelson Panciatici (KMP Racing).

C’est maintenant devenu une habitude, le samedi est la journée de la configuration aérodynamique light. La première séance qualificative de l’année fut palpitante, avec, tenez-vous bien… vingt-deux pilotes dans la même seconde !!!

Robert Wickens (photo) s’adjugeait la première pole position de la saison, au terme d’une lutte acharnée avec Alexander Rossi.
En 1’42’’901, le Canadien réalisait le meilleur tour jamais effectué en qualifications à Motorland Aragón, faisant de la Formula Renault 3.5 Series, la discipline la plus rapide de ce circuit, tout récemment créé.

Robert Wickens prenait un bon envol, mais sortait trop large du premier virage. Parti de la deuxième ligne, Daniil Move en profitait.

Le Russe prenait les commandes de la course devant Alexander Rossi, Robert Wickens, Kevin Korjus et Albert Costa.

Dans le peloton, Anton Nebilitskiy (KMP Racing) s’accrochait avec Arthur Pic (Tech 1 Racing) et partait en tonneau. Les deux pilotes s’en sortaient indemnes, la voiture de sécurité entrait néanmoins en piste pour dégager les deux monoplaces endommagées.

Après quatre tours de neutralisation, le restart était donné et Daniil Move conservait sa première position devant Alexander Rossi et Robert Wickens. Alexander Rossi se faisait cependant très pressant dans les rétroviseurs de Daniil Move, tandis que Kevin Korjus sortait trop large.

Le vainqueur de l’Eurocup Formula Renault 2.0 2010 se faisait déborder par Albert Costa, Nelson Panciatici puis Walter Grubmuller (P1 Motorsport).

Daniil Move résistait tant bien que mal aux attaques incessantes d’Alexander Rossi, lui-même menacé par Robert Wickens. Albert Costa, débarrassé lui de Kevin Korjus, en profitait pour recoller au trio de tête.

L’explication entre les quatre hommes, avec Nelson Panciatici en embuscade, durait plusieurs tours. Le public retenait son souffle et au onzième tour, Alexander Rossi trouvait l’ouverture au bout de la ligne droite des stands.

L’Américain pointait donc en tête, à vingt minutes de l’arrivée, devant Daniil Move, Robert Wickens et Albert Costa. Ce dernier se faisait déborder au tour suivant par un Nelson Panciatici, extrêmement motivé et incisif.

Une fois en tête, Alexander Rossi s’échappait inexorablement. Derrière lui, Robert Wickens prenait finalement l’ascendant sur Daniil Move pour devenir son dauphin.

Daniil Move qui perdait d’ailleurs dans la foulée, plusieurs positions dans la manœuvre, puisque Nelson Panciatici et Albert Costa, en profitaient pour le dépasser.

Les quatre premiers – Rossi, Wickens, Panciarici, Costa – restaient dans cet ordre jusqu’à l’arrivée.

Daniil Move terminait finalement cinquième, juste devant le Champion d’Angleterre de Formule 3, le tricolore Jean-Éric Vergne du Team Carlin, remarquablement remonté, puisque parti depuis la quinzième place sur la grille de départ.

Emu et surpris, Alexander Rossi lâchait:

« Je n’ai pas pris un départ idéal, je dois au plus vite travailler ce point. Après le Safety Car, j’ai attaqué à plusieurs reprises Daniil Move, mais il n’a pas fait de faute. J’ai trouvé l’ouverture dans la ligne droite des stands en me plaçant où il fallait. C’était un peu chaud avec les panneauteurs, mais je savais qu’ils allaient se pousser ! Ensuite j’ai creusé l’écart, tout a bien fonctionné. Je ne m’attendais pas forcément à gagner aussi tôt ma première course. »

Robert Wickens poursuivait:

« J’ai fait une erreur au départ, j’ai freiné un peu tard, je m’attendais à trouver un peu plus de grip et je suis sorti trop large. J’ai ensuite attendu mon heure derrière Daniil et Alexander. Nous étions très proches et tout pouvait arriver. C’était une course assez frustrante, car je sentais que j’avais le package pour gagner. »

Et le troisième, Nelson Panciatici  enchainait:

« En partant sixième, je ne pensais vraiment pas finir sur le podium. C’est donc un très bon résultat. Ma collaboration avec KMP Racing débute parfaitement bien et cela confirme notre bonne prestation depuis le début du week-end. Je me sens très bien dans cette équipe et Bruno Besson m’apporte énormément. Je ne pouvais souhaiter mieux, qu’attaquer cette nouvelle saison, par un premier podium »

Comme on le constate, ils étaient nombreux à s’avouer satisfaits de leurs week-ends en Aragon

Et parmi eux, les pilotes, équipes et managers Français de chez Tech 1 et KMP. Comme Simon Abadie, Bruno Besson, Nelson Panciatici et même Jean Eric Vergne !

Le Champion d’Angleterre de F3, finissant respectivement sixième et septième des deux courses

Prochain rendez-vous, pour eux, à Spa-Francorchamps.

Gilles Gaignault
Photos : Teams

 

CLASSEMENT DE LA PREMIERE COURSE

1 – Alexander Rossi (Fortec) Les 25 tours en 46’29"465
2 – Robert Wickens (Carlin) à 8"521
3 – Nelson Panciatici (KMP) à 9"647
4 – Albert Costa (Epic) à 15"130
5 – Daniil Move (P1) à 26"564
6 – Jean Eric Vergne (Carlin) à 27"052
7 – Walter Grubmuller (P1) à 27"536

8 – Chris Van der Drift (Mofaz) à 27"869
9 – Daniel Zampieri (BVM Target) à 28"754
10 – Sten Pentus (Epic) à 30"042
11 – Oliver Webb (Pons) à 34"402
12 – Nathanael Berthon (ISR) à 36"211
13 – Jake Rosenzweig (Mofaz) à 36"598
14 – Andre Negrao (Draco) à 37"040
15 – Lewis Williamson (Fortec) à 38"300
16 – Stephane Richelmi (Draco) à 39"081
17 – Jan Charouz (Charouz Gravity) à 40"126
18 – Daniel McKenzie (Comtec) à 40"321
19 – Daniel De Jong (Comtec) à 45"265
20 – Dominic Storey (Pons) à 45"883
21 – Brendon Hartley (Charouz Gravity) à 48"426
22 – Sergio Canamasas (BVM Target) à 52"307
23 – Cesar Ramos (Fortec) à 1’05"278

MEILLEUR TOUR : Alexander Rossi en 1’44"867

ABANDONS
Anton Nebilitskiy
Arthur Pic
Kevin Korjus

LE CLASSEMENT DE LA SECONDE COURSE

1 – Kevin Korjus (Tech 1) Les 26 tours en 46’11"799
2 – Alexander Rossi (Fortec) à 1"735
3 – Albert Costa (Epic) à 8"154
4 – Cesar Ramos (Fortec) à 8"777
5 – Robert Wickens (Carlin) à 9"679
6 – Anton Nebilitskiy (KMP) à 20"359
7 – Jean Eric Vergne (Carlin) à 26"401
8 – Nathanael Berthon (ISR) à 34"925
9 – Andre Negrao (Draco) à 35"099
10 – Sergio Canamasas (BVM Target) à 35"684
11 – Sten Pentus (Epic) à 36"118
12 – Jake Rosenzweig (Mofaz) à 36"807
13 – Chris Van der Drift (Mofaz) à 37"171
14 – Arthur Pic (Tech 1) à 37"768
15 – Daniel De Jong (Comtec) à 41"463
16 – Walter Grubmuller (P1) à 47"091
17 – Oliver Webb (Pons) à 49"593
18 – Daniil Move (P1) à 49"915
19 – Dominic Storey (Pons) à 58"306
20 – Lewis Williamson (ISR) à 58"660 *
21 – Daniel Zampieri (BVM Target) à 1’07"484
22 – Jan Charouz (Charouz Gravity) à 1’22"900

* Penalisé de 20"

MEILLEUR TOUR : Kevin Korjus en 1’44"325

ABANDONS
Stephane Richelmi
Brendon Hartley
Nelson Panciatici

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT

1.Rossi : 43 points – 2.Wickens : 28 pts – 3.Costa : 27 pts – 4.Korjus : 25 pts – 5.Panciatici : 15 pts

Sport

About Author

admin

Leave a Reply