F1 : LEWIS HAMILTON ‘’ IMPERIAL ‘’ AU GRAND PRIX DE CHINE…

Hamilton supplante Vettel

On attendait le ‘’ prodige ‘’ Sebastian Vettel, auteur de la pole, sa troisième en trois GP depuis le début de saison et victorieux des deux premières manches en Australie et en Malaisie !

Mais le pilote de l’équipe Red Bull-Renault, n’est pas parvenu ce dimanche à concrétiser cette superbe pole et il a du laisser les honneurs de la victoire à l’ancien Champion du monde (2008) le Britannique Lewis Hamilton, magnifique vainqueur à Shangai

Souverain et ‘’ IMPERIAL ‘’ en… Chine, le ‘’ dernier Empereur  ‘’ ce dimanche se nommait effectivement …Lewis Hamilton !

Lequel est donc brillamment sorti victorieux d’une course fort passionnante.

En fait, outre son indéniable talent, son succès il le doit aussi en partie à son équipe, laquelle a choisi une meilleure stratégie qui lui a permis de dépasser en fin de GP, la Red Bull-Renault de Sebastien Vettel, en grande difficulté avec ses pneumatiques.
 

De ce fait, le Champion du monde en titre, a du se contenter de la seconde place qui lui permert de conforter sa place de leader du Chamionnat actuel cependant que son coéquipier, Mark Webber, compléte le podium !!!

Après avoir réalisé un authentique exploit qui l’a vu revenir et remonter de la dix-huitième à cette superbe troisième place

De ce troisième épreuve de l’année, on retiendra aussi les performances et des Mercedes enfin retrouvées et aussi des Ferrari, les monoplaces des deux équipes ayant réellement animées ce GP de Chine.

Grace à ce triomphe inattendu, après l’outrageante domination de la monoplace Red Bill-Renault depuis l’ouverture de la saison, Lewis Hamilton, relance le suspense.

Et empoche sa dix-huitième victoire en F1

Le Champion du monde 2008, qui n’avait plus gagné  depuis le GP de Belgique, en août dernier, s’est de plus rappelé au bon souvenir des observateurs, réalisant un GP sublime comme il en a parfois l’étincelle et l’inévitable et inimitable talent qui vont de pair.

Pourtant, tout ne fut pas simple et limpide pour le Champion de McLaren …

Effectivement, il revient de loin !

Imaginez-vous si vous n’avez pas suivi la course que Lewis n’a quitté, la voie des stands pour effectuer son tour de mise en pré-grille, alors qu’il ne lui restait que… moins d’une minute avant la fermeture de la pit lane !!!

Et ce à la suite d’un problème concernant la projection d’essence sur le filtre à air de son moteur
.
Mais Hamilton est de la trempe des Grands, doté d’un mental d’acier

De ce fait, il s’est lancé dans la course avec une stratégie, à trois arrêts.

Troisième sur la grille, Lewis auteur d’une superbe envolée était déjà second au premier virage derrière son équipier et ami Jenson Button.

Mais … devant la Red Bull-Renault du poleman Sebastian Vettel.
Lewis a parienté jusqu’ai 36éme des 56 tours que comportait ce GP de Shanghai pour s’emparer de la tête après avoir dans un premier temps, dépassé Button uis doubler à quatre tours du but, le Champion du monde en titre.

Hilare et radieux, Lewis racontait en conférence de presse :

« La stratégie mise en place en qualification, laquelle consistait à n’effectuer qu’un seul run en gomme ‘tendre’  m’a permis d’être devant mais c’est un ensemble de chose qui a bien fonctionné. A commencer par les pits stops qui ont été fantastiques. L’équipe a vachement bossé dur au stand et c’est aussi leur victoire »

Et il enchaine :

«  Ma voiture était géniale et j’ai essayé de prendre grand soin de mes pneumatiques pour gagner en rythme. C’est surement l’une des meilleures courses que j’ai connues en carrière. Il y a eu pas mal de dépassements dans cette course. Le mérite revient à tous ceux qui travaillent à l’usine et dans le stand, pour développer la voiture et la rendre meilleure de week-end en week-end. »

Et de revenir sur l’incident avant le départ :

« J’étais installé dans la voiture dans le box et je ne sais pas ce qu’il s’est passé mais nous avons dû enlever le plus gros du capot arrière à moins six minutes de la fermeture de la pit lane. Il restait deux minutes avant que nos mécaniciens ne doivent quitter la pré-grille et par chance tout s’est mis en place. » 

De son côté, Sebastian Vettel expliquait :

« Mon départ n’a pas été le meilleur de l’année. Par dessus tout, le côté gauche est pour certains raisons ici pire que le côté droit. Quand on tourne à droite au premier virage ce n’est donc pas idéal. Ce ne fut pas un départ 100% extra et j’ai aussi été débordé par Lewis qui était derrière moi. Ce fut alors une question de patience et nous avons mieux géré les pneumatiques que prévu dans le premier relais. J’aurais pu rester en piste mais il n’y avait pas de raison. J’ai stoppé et je suis ressorti leader. C’était bon. C’était une surprise de voir Jenson attendre à mon garage. J’espérais qu’il n’allait pas y rester. Nous avions connu un truc comparable il y a deux ans, avec Toro Rosso, et je ne sais pas ce qui attire les gens à stopper devant notre garage. Les gars sont restés calmes, par chance ça n’a pas eu d’impact et nous avons pris la tête de l’épreuve. Ensuite, nous avons probablement trop insisté pour rester sur deux arrêts, et notre deuxième relais a été trop long. A la fin, j’étais en ‘dur’, Lewis me pressait et il n’y avait pas lieu de résister outre mesure au risque de perdre trop de temps par rapport aux autres poursuivants. Il a trouvé l’ouverture facilement. Ce fut une course difficile pour nous. Voilà, nous avons fait deux erreurs et connu d’autres problèmes, mais je termine second et j’en suis très heureux. Bravo à Lewis et à McLaren. Ils ont fait du très bon boulot. Il avait tenté quelque chose de différent à la course précédente et il avait fait une erreur. C’est naturel. Quand on fait une erreur, il a quelqu’un pour nous battre. Nous avons donc appris de cette course. »

Gilles Gaignault
Photos : Teams

F1

About Author

admin

Leave a Reply