WRC : NOUVEAU SUCCES POUR LA DS3 CITROEN DE SEBASTIEN OGIER EN JORDANIE

Trois semaines après sa victoire dans le Rallye du Portugal, Sébastien Ogier a récidivé ce samedi en s’adjugeant un nouveau succès lors du Rallye de Jordanie, quatrième manche du Championnat du monde des Rallyes WRC, 2011.

Triomphe qui est également son quatrième en mondial après le Portugal (2010-2011) et le Japon en 2010

Sébastien Ogier au volant de sa DS3 Citroën a donc de nouveau gagné, remportant le Rallye de Jordanie pour… deux dixièmes de seconde !

Ecart incroyable…

Le jeune Français, n’a pas craqué en toute fin de rallye car bien que son ultime rival pour la première marche du podium, le Finlandais de Ford, Jari-Matti Latvala l’ait rattrapé sur le fil, lors de l’avant dernière spéciale, la fameuse power stage, le Gapençais s’est livré à fond pour aller décrocher sa deuxième victoire de la saison.
 

Gagnant cette power stage avec cinq dixièmes de secondes sur son équipier, l’autre Seb, Sébastien Loeb et sept dixièmes sur Latvala

Bien que devancés par Ogier et le pilote Ford, Sébastien Loeb, s’empare de la tête du Mondial.

Mais revenons au déroulement de l’épreuve amputée rappelons-le d’une journée

Sébastien Ogier de nouveau victorieux, cela relève d l’exploit !

Mais le Gapençais ne l’a pas volé ce triomphe. Vraiment pas.
Seul pilote parmi les leaders, à n’avoir nullement effectué de savants calculs vendredi lors de l’ES12 où Sébastien Loeb et Jari-Matti Latvala avaient eux une fois de plus, une fois encore, joué au plus malin pour ne pas avoir à ouvrir et balayer la piste ce samedi matin, le futur vainqueur a finalement bien été récompensé en glanant son deuxième succès cette saison en Championnat du monde WRC, après l’avoir déjà emporté à Faro en Algarve.

Mais si au Portugal, Ogier l’avait emporté avec une confortable avance, laquelle atteignait 31’’8, ce samedi en Jordanie, sa DS3 ne précéde la Ford de Latvala que d’un cheveu, un souffle, ne l’emportant que de …deux minuscules dixièmes de seconde !!!

Ecart, le plus infime jamais enregistré dans l’histoire de la discipline.

 
Auparavant, il faut remonter au Rallye de Nouvelle-Zélande 2007, lorsque la Ford Focus d’un autre grand Champion Finlandais, le double Champion du monde Marcus Grönholm, l’avait emporté, précédant la C4 Citroën de Sébastien Loeb, de … trois dixièmes.

Ce jour pour la troisième étape de l’épreuve Jordanienne raccourcie d’une journée à la suite des problèmes de transport rencontrés par les équipes, le Champion de la firme aux chevrons, a encore une fois prouvé et démontré toute l’étendue de son immense talent, prouvant à nouveau si besoin en est surtout qu’il ne manque pas d’audace…

Menacé d’abord, puis doublé par Jari-Matti Latvala lors de l’avant-dernière spéciale, Seb Ogier est allé puisé au fond de lui-même, pour s’offrir cette victoire qui lui tendait les bras

Effectivement, saledi après-midi, le Finlandais a sérieusement accéléré, enchaînant trois temps scratch à la suite (ES17 – ES18 – ES19).

Du coup, avant la dernière spéciale, Latvala délogeait Ogier et prenait donc les commandes de l’épreuve, pour seulement… cinq dixièmes.

Le Rallye allait se jouer sur les 10,5 km de la power stage

Et contrairement au Mexique ou Ogier menait au matin de la dernière journée, avant de commettre une toute petite faute, sortant trop large et endommageant une roue, là il n’a pas fléchi

Lors de la dernière spéciale, celle que l’on nomme la ‘’power stage’’ il a roulé à fond sans se poser trop de questions et il l’a gagné, s’offrant par la même occasion, trois points supplémentaires au classement du Championnat du monde.

Sur que sa performance s’écrira désormais en lettres d’Or dans le livre des records et qu’elle demeurera longtemps dans les annales du Rallye !!!

A l’arrivée, sur de sa victoire, il lâchait:

« C’est fantastique, incroyable, je n’ai pas de mots. J’ai dû attaquer très fort parce que Jari-Matti était très rapide aujourd’hui. Je ne pouvais pas aller plus vite et la deuxième boucle était encore plus difficile, en passant le premier.»

Et d’ajouter:

« Mais il n’était pas question de céder la première place »

INCROYABLEMENT en ce début de Championnat, le pourtant septuple Champion du monde, Sébastien Loeb est encore devancé par son jeune partenaire au sein de l’équipe Citroën

Néanmoins, l’Alsacien affichait une mine réjouie à l’arrivée

Et cela se comprend. Explications.

Sébastien Loeb certes ne renouvelle pas son succés de l’an passé mais il profite des pépins rencontrés par le leader du WRC, avant la Jordanie, l’ autre Finlandais de Ford, Mikko Hirvonen, pour prendre seul les commandes du Mondial.

Comme au Portugal, le septuple Champion du monde, a compris dès vendredi soir qu’il aurait bien du mal à aller chercher la victoire et ce… de sa faute, après avoir un peu trop levé le pied, ralenti et temporisé dans l’ES12, pour ne pas balayer samedi !

Toutefois, en pilote chevronné et doté d’une incomparable expérience, Loeb s’est contenté de scorer de précieux points dans l’optique d’une huitième couronne et a fini troisième de l’épreuve qu’il avait, on le repéte, remportée en 2010.

En outre, il a attaqué dans la  »power stage »  finissant troisième, synonyme d’un point de bonus supplémentaire.

Toujours bon à prendre…

Totalisant, 74 points dans son escarcelle, l’Alsacien compte désormais deux points d’avance sur Hirvonen, cinq sur Sébastien Ogier. Et, huit sur Latvala

Et Citroën profite de l’aubaine et de l’excellente perf d’ensemble de ses deux Seb, pour rejoindre Ford, en tête du classement des Constructeurs.

Ou les deux équipes sont ce samedi soir ex aequo, avec 130 points !!!

Bien que battu d’un rien, c’est un Latvala, heureux qui  racontait :

« Je garderais longtemps quand même un super souvenir de cette bataille, même si ce n’est pas moi qui l’ai gagnée. Deux dixièmes de seconde, c’est vraiment peu, mais j’avais battu Ogier d’à peine plus en Nouvelle-Zélande, l’an passé. A ce niveau d’attaque, on fait tous une ou deux petites fautes qui peuvent nous coûter ces deux dixièmes de seconde. J’ai dû faire une petite erreur de plus que lui. Cette fois, c’était son tour de gagner. C’est sûr qu’avec Sébastien Loeb, Sébastien Ogier est désormais un sacré adversaire de plus. Je sens que j’ai franchi depuis peu un cap en pilotage, et quelque part je dois en partie cette progression à Ogier qui nous a servi d’aiguillon. On voit que Sébastien Loeb n’est plus seul devant aujourd’hui. Je commence à avoir de l’expérience, Ogier va très vite, et Mikko Hirvonen joue aussi avec nous quand il n’ouvre pas la route.»

Mikko Hirvonen, qui ajoutait:

« Lorsque j’ai ouvert la route vendredi, je n’avais aucune marge et je savais que j’allais évidemment souffrir. Ensuite, samedi, j’ai pris le parti de préserver mes pneus et de jouer mon va-tout dans la power stage, pour remporter les trois points de bonus. Mais il se trouve qu’avec la victoire à leur portée et cinq dixièmes de seconde d’écart entre eux, Jari-Matti et Seb Ogier étaient eux aussi motivés à bloc pour tout donner et personne ne pouvait la jouer cool pour assurer la victoire. C’était chaud, j’ai attaqué à fond, je me suis fait plaisir et ça a failli marcher. Avec Ogier, nous étions ex-æquo, au dixième près dans la power stage. Il a fallu nous départager avec les centièmes et il en avait 4,6 d’avance. C’était décidément la journée des très petits écarts…»

Quant à Loeb, lui il se montrait aussi satisfait et il expliquait:

« Je ne lâche rien, mais j’ai tendance à faire quelques fautes en m’approchant de la limite. Nous allons modifier les réglages car nous perdons du temps dans les portions les plus sinueuses, où je pensais justement être plus performant. Il va falloir se battre jusqu’au bout.»

Le mot de la fin étant pour un homme également ravi, Olivier Quesnel, le patron des Seb.

Seb qui gagne (Ogier) et Seb qui prend la tête du Championnat (Loeb):

«Sébastien Ogier n’en finit plus de nous étonner ! Trois semaines après le Portugal, cette victoire est une performance exceptionnelle à laquelle il faut associer la DS3 WRC, une nouvelle fois remarquable, tant en performances qu’en fiabilité » 

Mais le boss des Seb évoque aussi son Champion du monde:

« Sébastien Loebse classe troisième mais désormais il est seul leader au Championnat, et c’est l’essentiel. Il faut également saluer sa performance. Il était dans une situation compliquée à cause de sa position sur la route »

Christian Colinet
Photos : Teams et Red Bull

 
LE CLASSEMENT DU RALLYE DE JORDANIE

1  Sébastien Ogier  (Citroën DS3) en 2h48’28"2
2  Jari-Matti Latvala (Ford Fiesta RS)  à 0"2
3  Sébastien Loeb  (Citroën DS3) à 27"70
4  Mikko Hirvinen (Ford Fiesta RS) à à 2’44"70
5  Malcolm Wilson (Ford Fiesta RS Stobart) à 5’44"90
6  Kimi Raikkonen (Citroën DS3 Ice 1 Racing) à 6’14"90
7  Federico Villagra (Ford Fiesta RS Munchi’s) à 9’18"70
8  Khalid Al Qassimi (Ford Fiesta RS) à 9’43"70
9  Dennis Kuipers (Ford Fiesta RS Ferm Powertools) à 14’27"50
10  Bernardo Sousa (Ford Fiesta S2000) à 15’05"50

WRC

About Author

admin

Leave a Reply