GOODYEAR : SÉCURITÉ D’ABORD

Un ballon dirigeable aux couleurs du manufacturier va survoler les routes françaises au cours de l’été, en commençant par Biarritz le 11 juillet pour terminer à St Tropez le 7 août.

Sur son enveloppe de 13 mètres de haut, on pourra lire des messages de sécurité routière. C’est le départ d’une énorme campagne de sensibilisation des usagers à l’utilisation correcte de leurs pneumatiques et la sécurité en général.

En suivant le parcours de ce ballon, Goodyear proposera au sol une assistance consistant à vérifier le gonflage des pneus des usagers et à en surveiller l’état d’usure ainsi qu’une animation montrant l’importance des pneus dans le domaine de la sécurité routière.

Cette marque Américaine qui s’est illustrée en compétition, en particulier dans la F1, abandonne désirmais toute référence sportive pour se donner une image totalement « sécurité-familles ».

La compétition étant du domaine de sa filiale Dunlop dont elle est actionnaire avec le Groupe Sumitomo

BLIMP : ETAT D’URGENCE

Blimp ?

Was is das ?…

Blimp, c’est le surnom du dirigeable Goodyear, une sorte d’onomatopée rappelant le bruit entendu quand on tape l’enveloppe du plat de la main.

Il se baladera dans toute l’Europe et fera un Tour de France en portant un message (hélas en anglais…) incitant les automobilistes à vérifier leurs pneumatiques.

Et ce n’est pas du luxe. Une étude révèle ainsi qu’en France par exemple, seulement 9% des automobilistes ont les connaissances requises sur leurs pneumatiques  pour être en mesure de rouler en sécurité.

Autrement dit, des notions ultra basiques comme la pression de gonflage et donc les modifications en cas de température élevée ou de surcharge, la profondeur des sculptures, les pertes d’efficacité des pneus en état d’usure avancée, sont pratiquement inconnues de 90% des usagers…

Méconnaissance qui fait un tout petit peu peur

Alors, en suivant le Tour de France du ballon, Goodyear proposera des animations dans les huit villes étapes retenues.
Biarritz, Tarbes, Bordeaux, La Baule, Tours, Paris, Avignon, et Saint-Tropez

Et une assistance technique sur les deux plus importantes aires d’autoroutes européennes situés à St Rambert et Montélimar.

Pour rapporter cette campagne « pneumatiques » à une idée plus large de la sécurité, seront associées à cette action la société Vinci, c’est-à-dire les patrouilleurs, les hommes en jaune qui s’occupent de la sécurité sur les autoroutes de France, et la SNSM, la Société Nationale de Sauvetage en Mer, qui donnera des conseils de premier secours sur les plages survolées par le Blimp.

UN PEU D’HISTOIRE… RIGIDE

 

Ce n’est pas un hasard ou une simple idée marketing si Goodyear est symbolisé par un ballon dirigeable.

Dans le milieu aéronautique traditionnel, on dit aussi un « rigide ».

Le dirigeable est … une invention Française, eh oui encore une ! (Henri Giffard, 1852, Hippodrome de Paris).

L’idée a été reprise et c’est d’ailleurs ce type de rigide que l’on connait le mieux en Europe, par le comte Ferdinand Von Zeppelin dans les années 1900.

Ce moyen de transport deviendra absolument colossal dans les années 30. Le « Hindenburg » qui explosera à New York en 1937 faisait 246 mètres de long et 44 mètres de haut ! pouvant emmener plus de soixante passagers dans des conditions de confort exceptionnelles sur des distances considérables.

Le problème est qu’à l’époque, seuls les américains disposaient d’hélium, gaz non inflammable qu’ils refusaient de vendre à l’Allemagne hitlérienne et que les colosses allemands de l’époque étaient donc gonflés à l’hydrogène !

D’où l’accident de Lakehurst.

Parallèlement, les Américains ont aussi fabriqué des dirigeables, le marché militaire était important. Et Goodyear s’y mettra dès 1912 !

C’est dire la légitimité de l’engin pour symboliser la marque.

Aujourd’hui, les Blimps (au nombre de cinq) utilisés pour la promotion sont des ballons semi-rigides, dont la dernière version, que l’on verra faire un tour de France cet été, est longue de 39 mètres, peut voler à 85 km/h et dispose tout de même d’une autonomie de 1000 km !

HENRY DUMORTIER PARLE

Le PDG de Goodyear France, rencontré avec Gilles Gaignault, cette semaine lors du lancement de ce projet, a répondu aux différentes questions qui nous intéressaient. 

Lesquelles semblent parfaitement susceptibles de retenir votre attention…

« Vous avez été résolument dans l’image de marque sportive avec la F1 pendant des années, c’est fini ? »

« Au sein du groupe, les marques se sont positionnées sur différents créneaux. La marque sportive est Dunlop, avec qui nous sommes en joint venture depuis 1999. Nous, Goodyear,  privilégions l’image de la famille qui roule en sécurité ».

« Les clients achètent vraiment sur cet argument de sécurité ? Comment arrivez-vous à les convaincre de payer un produit plutôt cher parce qu’il est sûr ? »

« Il existe un peu partout, les plus sérieux sont en Allemagne, des test comparatifs que nous gagnons très souvent. De notre côté nous faisons aussi des campagnes de tests qui sont suivies par nos vendeurs. Enfin vous parlez de produits chers, nous sommes, à produit égal, plutôt moins chers que, disons, une marque française bien connue pour ses performances en matière de sécurité… cela dit, je le répète, nos marques sont chacune adaptées à un marché spécifique. La sécurité familiale haut de gamme pour Goodyear, le plaisir de conduire pour Dunlop, le rapport qualité-prix pour la marque Fulda, fabriquée en Allemagne et une entrée de gamme de niveau européen avec Sava, fabriqué en Slovénie ».

« Votre gros marché est sur les premières montes ? »

« Nous sommes en relation constante et étroite avec des constructeurs comme BMW, Audi, Mercedes, Peugeot. Mais nos premières montes ne représentent que 30% de nos ventes, et donc pour 70% nous vendons sur le marché du remplacement. Ce qui répond aussi d’ailleurs à votre question sur notre image de marque. Nos clients nous font clairement confiance ! ».


Bien entendu, Goodyear a mis au point des pneumatiques phénoménalement efficaces.

Quelques exemples :

Le RunOnFlat permet de rouler des dizaines de kilomètres avec un pneu crevé. L’OptiGrip est quasiment une double enveloppe.
Quand la première est usée, une seconde apparaît en dessous, identique et aussi performante en terme
d’adhérence que la première

L’UltraGrip est un pneu hiver qui améliore de façon très sensible l’adhérence sur sol glissant  et pas seulement sur la neige.
Gagner en adhérence latérale pour éviter les dérapages en courbe, gagner sur le même pneu en distance de freinage, tout en réussissant encore à gagner en consommation, tout ceci nécessite une recherche constante avec un mot d’ordre, l’innovation.

MERCI…

Pour renforcer sa crédibilité dans le domaine de la sécurité, Goodyear nous a annoncé un geste fort.

La remise d’un chèque de 50000 euros à la SNSM qui sauve chaque année plusieurs milliers de vies sur les côtes Françaises.

L’Amiral Lagane, patron de la SNSM  croisé pour la circonstance, nous a aussi rappelé que dans le sauvetage en mer, le mot « pneumatique » a une consonance importante puisqu’il désigne ces fameux canots Bombard utilisés par les secours pour aller chercher ceux qui sont en danger près des côtés.

APARTÉ

Par ailleurs, nous avons découvert des chiffres intéressants dans les statistiques des raisons des accidents sur autoroute. (Source ASF).

Qui montrent l’aveuglement et la démagogie des règlements en vigueur. Il n’est pas question ici d’inciter qui que ce soit à mettre sa vie ou celle des autres en danger

Seulement de montrer une fois de plus que les forces de répression et de prévention se trompent de cible…

Dans les causes d’accidents sur autoroute, la première et donc la plus importante est …l’assoupissement !!!

Nous avons tous noté qu’une conduite sur une longue distance à 130 km/h amène au minimum de gros bâillements.

La deuxième cause la plus importante est la mauvaise appréciation des distances.

La troisième est la prise de voies à contresens.

La quatrième est l’obstacle sur la chaussée, en particulier le piéton qui ne sait toujours pas qu’il faut marcher à l’extérieur des rails de sécurité.

Et la vitesse excessive est seulement … cinquième cause d’accidents !

Voilà les vrais résultats d’une enquête sérieuse, bien peu politiquement correcte !!!

Et un chiffre qui remet en cause bien des certitudes que nous dénonçons depuis longtemps.

La limitation de vitesse fait sûrement baisser le nombre de tués sur la route là où il y a danger. Elle peut aussi faire baisser la dépendance énergétique des pays d’Europe, elle est donc nécessaire.

En revanche, positionner les radars dans les portions les plus dégagées, les plus larges, où l’on sait donc que l’usager risque d’aller plus vite et omettre de sécuriser les endroits dangereux où la vitesse baisse naturellement, cela reste un réel et véritable scandale.

Je sais, je crie dans le vide mais ça fait du bien…

Et, l’ami Gilles Gaignault de nous souffler:

‘’Tous les conducteurs savent pertinemment que les forces de l’ordre préposés à la route ne dépendent pas du ministère de l’intérieur et donc de la sécurité mais bel et bien de celui des finances pour grossir les caisses de l’état. Et ce quel que soit le parti au pouvoir !’’

L’homme qui parlait ainsi et a prononcé ces paroles, était un homme bien, un mec de bon sens, plein de logique.

Hélas, il n’est plus parmi nous, ayant trouvé bêtement la mort fauché par un camion, le 19 juin 1986, à Opio au dessus de Grasse.

…25 ans se sont écoulés et sa très belle analyse est toujours d’actualité

Ce mec bien s’appelait évidemment … Coluche

Bon. Cet été, et tout le temps, faites gaffe à vos pneus. Nous, les motards, sommes une population, la seule probablement, à être très attentive à ces bouts de gomme qui sont vraiment synonymes de vie et de plaisir.

Et donc de l’inverse… si l’on ne s’en occupe pas….

En auto, cela pardonne un peu plus, mais avec la voiture chargée, la température caniculaire et surtout, les milliers de débiles que vous allez croiser et qui vont vous forcer à freiner ou éviter d’urgence, il serait dommage, d’entrée, de vous donner moins de chances d’en sortir avec juste un soupir… 

Un mot encore pour vous dire que le manufacturier Américain nous a conviés à voler dans le Blimp !!!

Gilles Gaignault vous racontera naturellement cette extraordinaire expérience, à son retour du Tour Auto

Jean Louis Bernardelli
Photos : Good Year

Goodyear Homell Sport - Autre

About Author

admin

Leave a Reply