TOUR AUTO OPTIC 2000 : LE SALON ROULANT 2011 IRA DE PARIS A BIARRITZ


Du 11 au 16 avril 2011, c’est la vingtième fois que le Tour Auto Optic 2ooo s’élancera pour valser le long des routes de France.

 

 

Car le Tour Auto, ça ne se court pas, ça se danse…

Circuits lents, circuits rapides, endurance dans les liaisons, le sens du sprint sur les routes sinueuses des spéciales seront les pas de cette curieuse valse à vingt ans rythmée par l’émerveillement des découvertes… sélectionnés


 

PATRICK PETER: UN ORGANISATEUR COMBLË !!!

 

Questionné à quelques heures de lâcher les 230 fauves, Patrick Peter, le dynamique organisateur nous explique :

« Qu’avons-nous fait pour fêter cette vingtième édition ? Travaillé ses points forts pour organiser la même épreuve, si possible en mieux. De nouveaux paysages que chaque virage dévoilera au long de chaque liaison comme au plus fort de spéciales inédites, sur des routes qui semblent nées pour voir passer, de Paris à Biarritz, le Tour. Comme les Berlinettes Ferrari ou encore les OSCA voici deux ans, c’est un trublion célèbre, un franc-tireur du stylisme, un mercenaire multi-marques, qui aura cette année la vedette : Zagato. »

Zagato ?

Quésaco murmureront très certainement les plus jeunes ce lundi soir, en déambulant dans les Jardins des Tuileries ou se situait le parc fermé de ce sublime Musée roulant

Zagato ?

Zagato est sans doute l’un des plus brillants carrossiers qui ait lié son nom à des grandes marques automobiles pour inscrire leur nom sur le Livre d’Or de la course automobile.

Mettant en œuvre dès ses débuts les techniques aéronautiques qu’il maîtrise parfaitement, Ugo Zagato – disparu en 1968 – produit des voitures légères, au design d’avant-garde et au profil aérodynamique :

Alfa Romeo, Aston Martin, Lancia, Maserati sortiront ainsi en version spéciale « Z ».

Avec l’essor des GT dans les années 50 et 60, c’est le grand boom. Les belles sortent revêtues de lignes filantes et aérodynamiques, caractéristiques de la « Carrozzeria Zagato », avec le toit original « doppia bolla ».

Le Tour de France, n’a pas échappé à l’emprise de ces élégantes voitures et ce ne sont pas moins de onze modèles qui y ont participé.

Dont plusieurs sont présentes au départ cette année. Maserati Zagato, Lancia Flaminia Zagato et AC Cobra Zagato, entre autres

D’ailleurs, l’un des fils de Ugo Zagato, Gianni était bien présent à Paris ce lundi soir avant le grand départ (Photo avec Patrick Peter)

Zagato, un maître italien sur les routes de France

Ce Tour Auto Optic 2ooo rendra donc hommage au Couturier des Reines… de la piste.

Celui qui a vêtu d’une fine robe d’aluminium les plus grandes athlètes mécaniques ayant pour nom Abarth, Alfa Romeo, Aston Martin, Bristol, Lancia Flaminia (photo), Maserati, OSCA…

Aux côtés de Pininfarina, Touring ou Bertone, Zagato est l’un des grands noms de la carrosserie italienne.

 

Fondée par Ugo Zagato en 1919, la Carrozzeria du même nom atteindra son apogée sous la houlette de ses deux fils, Gianni et Elio.

Ce dernier, disparu en septembre 2009, possédait un enviable palmarès en compétition, dont une victoire à la Targa Florio.

Cette expérience de pilote a sans aucun doute contribué à la capacité de Zagato de tracer des silhouettes dédiées à la performance, ne s’embarrassant que peu d’artifices esthétiques, la forme dictant la fonction chez ces visionnaires qui donnèrent toujours la priorité à l’allègement et à l’efficacité aérodynamique.

Taillées pour la piste, les voitures signées Zagato ont écumé les grandes compétitions internationales des années 50 et 60, dont le Tour de France Automobile.

Parmi lesquelles la sublime Maserati (photo) alignée au départ de cette édition.

La N° 29 Maserati A6 G54 Zagato 1955. Laquelle a participé au Tour de France Auto 1957 !

En 2011, le Tour Auto Optic 2ooo rend donc hommage aux autos marquées du « Z », toutes époques confondues* et quel que soit leur palmarès dans l’épreuve originelle.

L’occasion de réunir les plus titrées comme l’Alfa Romeo TZ  pour Tubolare Zagato (photo) comme les plus rares, Maserati A6 G 2000 Zagato, Aston Martin DB4 GT Zagato, pour le plus grand plaisir des connaisseurs et de tous ceux que la sensualité transalpine ne laisse jamais indifférents !

*dans la période d’éligibilité au Tour Auto Optic 2ooo, soit entre 1951 et 1973.

LE TOUR REPASSE A L’OUEST !

 

Quand le Tour Auto est né en 1992, il s’agissait d’un pari sur l’avenir en ravivant les plus beaux souvenirs du passé.

 

Le passé de l’une des plus grandes épreuves automobiles :

Le Tour de France Automobile qui s’était éteint six ans plus tôt sous sa forme contemporaine.

Maintenir l’esprit de la compétition tout en sélectionnant les plus belles voitures des années 50, 60 et 70, telle est la recette du Tour dont le succès n’est plus à démontrer puisque, vingt éditions plus tard, le Tour Auto Optic 2ooo, dont les fondements sont restés les mêmes, reste le plus couru et surtout le plus prisé des rallyes historiques.

Il est vrai que les places y sont chères, Patrick Peter recevant chaque année deux fois plus de demandes qu’il n’en dispose…

Comme il se doit, chaque édition apporte son lot de nouveautés, voici donc celles attendues pour 2011.

A noter que pour la troisième année, Optic 2ooo, avec son réseau de 1160 opticiens, associe son nom au Tour Auto et rebondira sur cet évènement pour communiquer, sur le contrôle de la vue des conducteurs.

CAP SUR L’ATLANTIQUE !

 

 

Depuis 1992, le Tour Auto réalise le tour… de force de ne jamais emprunter deux fois le même itinéraire !

Un challenge facilité par la quantité inépuisable de belles routes secondaires et de splendides paysages que la France offre à qui souhaite la découvrir.

En 2011, pour sa 20ème édition, le Tour s’offre un retour vers le Sud Ouest de la France, en direction de la côte atlantique avec Biarritz pour destination finale.

Avec bien évidemment la Lotus du vainqueur de l’édition 2010, Jean Pierre Lajournade (photo) bien présente à nouveau

Comme toujours, les étapes seront jalonnées d’épreuves spéciales sur routes fermées et sur circuits. Ces derniers, ainsi que les villes étapes de l’édition 2011, seront donc les suivantes .

Ce lundi 11 avril 2011, le Tour Auto Optic 2ooo prendra à nouveau ses marques dans les Jardins des Tuileries pour la journée des vérifications techniques et sportives, ouverte au public.

Mardi 12 à l’aube, l’ensemble du plateau se dirigera vers l’autodrome de Linas-Montlhéry pour le départ officiel de l’épreuve.

La première étape conduira les concurrents à Poitiers, en passant par le circuit Bugatti du Mans.

Le lendemain mercredi 13, ils s’élanceront vers le circuit du Vigeant, avant une étape en Corrèze à Objat, près de Brive la Gaillarde.

Pas de circuit pour la troisième étape jeudi 14 qui s’achèvera à Bordeaux.

Les concurrents ont ensuite rendez-vous sur le circuit de Nogaro, avant de rejoindre la ville de Pau, vendredi.

Au réveil  samedi 15 avril, de leur dernière journée de course, les concurrents n’auront que quelques kilomètres, à parcourir pour rejoindre le circuit de Pau Arnos de notre ami Bernard Teulé, avant la dernière liaison en direction de Biarritz, prestigieux terminus de l’édition 2011.

Comme chaque début de printemps, le plateau réunit est tout à fait exceptionnel !

Qu’on en juge.

Parmi les ‘’ Belles ‘’ qui sillonneront les routes de France entre Paris et Biarritz, citons:

BMW 507, Lancia Aurelia B20 GT, AC Ace Bristol, Alfa Romeo TZ, Aston Martin DB4 GTZ, Chevrolet Corvette, Ferrari 250 GT Berlinetta, Maserati A6 G54 Zagato, Ferrari 250 GTO, Ford GT40, Lotus Elite, AC Cobra, Lancia Stratos, Alpine A110 1800 Gr. IV, Porsche 910, Porsche 911 RS, Ligier JS2 et bien d’autres encore.

De quoi ravir les innombrables spectateurs, toujours nombreux au bord des routes de France, à admirer toutes ces ‘’belles d’antan’’

Il est vrai que pour le ‘’ Plaisir des yeux ‘’ le Tour Auto demeure annuellement, un  réel événement à ne pas manquer !

Gilles Gaignault
Photos : Max Malka – Olivier Thibaud

UNE FOULE CONSIDERABLE DEAMBULAIT DANS LE PARC DE REGROUPEMENT DANS LES JARDINS DES TUILERIES

Tour Auto

About Author

admin

Leave a Reply