LES FORMULES DE PROMOTION EN REEL DANGER !!!

DEPART DES WSR 3.5 A MONACO

Quels avenirs en monoplaces pour les ’’ graines ‘’ de Champion ?
Il est en effet franchement permis de se poser la question tant le sujet aujourd’hui est périlleux !

Explications.

Jadis autrefois, au siècle passé lorsqu’un apprenti-champion révait d’accéder aux Grands Prix et de viser une carrière en F1, le cheminement était fort simple et limpide !

Qu’on en juge :

Le jardin d’enfant se nommait Formule Ford, le collège Formule Renault, les débuts au lycée, Formule 3, la fin des années de lycée Formule 2.

Et l’université, Formule 1

C’était les différentes marches obligatoires pour qui voulait se lancer dans la discipline REINE, la célèbre F1

De nos jours, tout cela a été chamboulé et le résultat, qu’on se le dise en est tout simplement catastrophique.
 

DEPART EN F3 EN 2008 A HOCKENHEIM

A la fois sur le plan sportif mais aussi et surtout sur le plan médiatique car tous les meilleurs jeunes loups, les futurs espoirs du sport automobile ne se croisent plus et ne se rencontrent plus !!!

Et ce dans la mesure où il est vrai que la prolifération complètement stupide des formules de promotion, au fil des ans et des saisons, n’y est hélas malheureusement pas étrangère !!!

Avec pas moins d’une bonne douzaine de possibilités de débuter et de rouler en monoplace, comment s’y retrouver ?

Pour les Teams, les pilotes, les sponsors et les médias…

Car comment choisir entre la Formule Abarth, la BMW, la F Renault, la F3 Euroséries, la F3 Britannique, Italienne et Espagnole, la F2, le GP3, l’Auto GP, le GP2, la Superleague sans oublier bien sur les World Séries 3.5 !!!!

Franchement cela en devient ridicule et grotesque…
Comprenne qui pourra…

LES MONOPLACES DU GP2

Et du coup, on se retrouve avec des plateaux maigres quand ils ne sont pas tout simplement squelettiques !!!

Comme, nous l’avons encore constaté le week-end dernier à l’occasion de l’ouverture du Championnat F3 Euroséries…

Ou seulement douze bolides étaient alignés !!!!

Et ce par …cinq équipes !

Dont la Française, l’écurie Berrichonne Signature de Philippe Sinault. Lequel supervise quatre pilotes.

Mais curieusement aucun… tricolore !!! Le motif ? Assurément les pépettes.

Signature faisant rouler  deux Allemands (Abt et Wittmann),  un Espagnol (Munoz) et un Belge (Vanthoor)

Cela frise et frôle le ridicule…

Il serait grand temps que les Fédérations réagissent et ne parlent et ne s’intéressent pas que de… F1 !!!

Cette F1 qui en France n’a plus ni GP, ni pilotes, ni non plus de sponsors de renom.

Sans parler de son manufacturier, la firme Michelin, non retenue, elle par les autorités sportives, au grand dam  des équipes et pilotes.

Le grand argentier l’homme qui décide TOUT et impose TOUT à la FIA, ayant privilégié le côté financier au côté technique !!!

Cela explique cela.

Une fois encore confirmation nous est donnée que le business écrase TOUT …

Les jeunes pilotes en tout cas en sont les TOUTES premières victimes.

L’UN DES JEUNES LOUPS FRANCAIS: NELSON PANCIATICI EN WSR 3.5

Et on n’ose à peine vous dévoiler les chiffres des budgets demandés et exigés pour des ‘’ mômes ‘’ qui ont à peine tout juste… 20 ans et que nous ont gentiment communiqués, plusieurs patrons de Teams  !!!

A titre d’exemples, une saison en F3 Euroséries revient à 700.000€, en WSR 3.5 entre 700.000 et 900.000€ !

Quant au GP2, la saison Européenne coute entre 1.500.000€ et 1.800.000€. Et si d’aventure, vous y ajoutez le supplément de la série GP2ASIA, on dépasse fastoche les 2 millions d’€ !!!

C’est tout simplement FARAMINEUX, débile… et complètement fou !!!

Car un jeune aussi doué soit t’il qui parvient de nos jours à débarquer en F1, aura au préalable du, au fil des saisons, lâcher prés de 5 Millions d’€.

Et la on ne vous parle pas du ticket d’entrée en Grand Prix !!!

Autour de 8 à 10 millions d’€

Et pour un strapontin, c’est-à-dire un poste de troisième pilote, voire de quatrième ou cinquième.

C’est dire si le malaise est profond

Surtout si votre génération à la malchance de tomber sur un Sud américain argenté et fortuné,  »boosté » par de généreux sponsors.

Du type du Vénézuélien Pastor Maldonado (photo). Lequel, a certes remporté le titre de Champion GP2 l’an passé. Mais pour y parvenir, il lui a fallu s’y reprendre… quatre saisons complétes !!!

Et ce garçon, a ensuite au début de l’hiver et de l’intersaison, déboulonné un pilote talentueux, un certain Nico Hulkenberg.

Pour lui piquer son baquet et lui subtiliser son volant chez Williams !!!!

Equipe à qui le jeune loup Allemand avait tout de même offert la pole position lors du GP du Brésil à Interlagos !

Comme on le constate, l’avenir est loin d’être rose pour les candidats à l’accession aux GP

Sans une mallette bourrée de dollars, leurs débuts sont trop souvent écourtés et leurs carrières de nos jours s’arrêtent parfois plus vite que leurs talents pouvaient leur laisser espérer…

Le dernier exemple en date étant on l’a dit, ce pauvre Hulkenberg. Lequel tente deja de rebondir comme pilote de réserve.

 
A moins d’avoir tapper dans l’oeil du Docteur Helmuth Marko !!!

Et donc la chance d’intégrer la trés courtisée et prisée filiére Red Bull.

A l’instar ces derniéres saisons de quelques rares privilégiés comme l’Espagnol Alguersuari, l’Australien Ricciardo ou bien encore le… Français Jean Eric Vergne (photo) !!!

Mais on peut aussi y laisser tous ses espoirs. Comme le jeune Néo Zélanfais, Brian Hartley, congédié et licencié en pleine saison par ce même Docteur Marko …

Gilles Gaignault
Photos : Teams – Patrick Martinoli- Bernard Bakalian-Red Bull

F3

About Author

admin

Leave a Reply