CHAMPIONNAT DU MONDE SUPERBIKE : CARLOS CHECA ET MARCO MELANDRI, EN VEDETTE

Le week-end dernier pour l’ouverture du Championnat du monde Superbike en Europe sur le circuit de Donington en Angleterre, l’Espagnol Carlos Checa s’est montré le ‘’ patron ‘’ et Marco Mélandri, le transalpin son dauphin

Réservoir de jeunes talents, le Superbike se laisse dominer cette année par quelques anciens incroyablement talentueux, avec une rage de gagner qui fait plaisir à voir.

Succès considérable pour cette discipline, qui après avoir démarré en Australie, revient rouler en Europe en commençant par Donington Park en Grande Bretagne.

Un circuit phénoménal que le tracé de Donington, situé au cœur des Midlands  !

L’Espagnol Carlos Checa t a particulièrement brillé et est donc toujours leader du WSBK (World Superbike).

 ON COURT CHEZ LES DIEUX

Week-end glacial mais terriblement «british» à Donington- Park, circuit emblématique de la moto Anglaise !

Mais aussi, lieu magique où l’on trouve, grâce à la passion d’un homme, le fondateur du complexe, Tom Wheatcroft, le plus grand musée de la F1 au monde !!!

On est en plus à côté d’un aéroport (Est Midlands), avec comme conséquence que lorsque les avions survolent le circuit, on reçoit sur la figure de délicieuses gouttelettes de kérosène.

Oui, cet endroit est unique au monde et quiconque n’y est pas allé une fois dans sa vie n’est finalement pas digne d’être intronisé parmi les accros du chrono.

Le Championnat du Monde de Superbike (WSBK) est une formidable discipline qui voit passer à la fois les futurs Champions et aussi bien des anciens, sur des machines très puissantes et souvent instables parce que devant être proches des motos de série.

Ce must du sport moto ne pouvait donc ignorer un tel endroit.
Le favori de début d’année était bien entendu l’italien Max Biaggi, ancien Champion du monde de vitesse et Champion du Monde WSBK l’an dernier.

Il roule Aprilia. Mais cette saison, c’est un autre ancien des GP, qu’il a couru en 125, 250 et 500 au milieu des années 90, l’Espagnol Carlos Checa qui devient l’épouvantail de la discipline.

Chaque épreuve de Superbike se déroule sur deux courses et Checa a gagné les deux déjà courues en ouverture de saison en Australie, à Philipp Island.

Il court sur une Ducati 1098. Et dans les essais chronos de cette épreuve anglaise, Checa décroche encore la pole position.

L’histoire est donc bien partie pour continuer. Clin d’œil du destin, on sait que Ducati s’est retiré du WSBK pour se consacrer uniquement aux GP avec Valentino Rossi et c’est donc un Team privé, Althea, qui donnera peut être encore une fois ce titre à la marque de Bologne…au vu de son brillant début de campagne

Destin quand tu  nous tiens !

Dernier détail qui est loin d’en être un. Marco Melandri est en pleine forme. C’est encore un ancien des GP moto !

Champion du Monde en 2002 en catégorie 250, avec Aprilia (c’est décidément dur d’être un jeune espoir au milieu de tous ces vieux imbattables…).

C’est pourtant sa première saison en WSBK . Yamaha compte énormément sur lui.

La dite « marque au diapason » a raison.

MANCHE 1 : LE MONDE ENTIER EST EN GUERRE !

A l’exception de Biaggi dont ce n’est pas l’année (enfin le début d’année…)  tous les cadors sont en attaque et au couteau !
Melandri, Checa, mais aussi Haslam, qui court ici à domicile, Sykes, Haga, voilà un « paquet » (peloton) d’enfer !

Et c’est un Tchèque (encore un ancien des GP !) qui profite de l’occasion en prenant franchement la tête de la guerre. Il s’appelle Jakub Smrz, ce qui se prononce (fastoche …) Smrz !

Pilote Ducati lui aussi, il est vraiment parti pour mettre tout le monde d’accord.

C’est Melandri qui va avoir un beau réflexe d’orgueil. D’abord il faut s’extirper du paquet, ce qu’il fait, il est donc second. Ensuite, il grignote. Et dans l’avant dernier tour, il porte le coup final.

Pour sa troisième course en WSBK, pas mal…

En revanche, mauvaise opération pour Biaggi, septième.  Chez les Français, Guintoli est onzième, Berger est tombé.


Résultats première manche Donington Park.

1.  Marco Melandri, (Italie), Yamaha World Superbike Team. 2.Jakub  Smrz, (Tchéquie), Team Effenbert-Liberty Racing Ducati. 3. Carlos Checa, (Espagne), Althea Racing Ducati. 4. Leon Haslam, (GB), BMW Motorrad Motorsport.5. John Rea, (GB), Castrol Honda. 6 Noriyuki Haga,(Japon), PATA Racing Team Aprilia. 7. Max Biaggi, (Italie), Aprilia Alitalia Racing Team. 8. Leon Camier, (GB), Aprilia Alitalia Racing Team. 9 Troy Corser,(Australie), BMW Motorrad Motorsport.10. Joan Lascorz , (Espagne), Kawasaki Racing Team.


MANCHE 2: C’EST QUI LE PATRON?


C’est bien de laisser tous ces petits nouveaux gagner en SBK mais ça agace…

Le premier à ce petit jeu-là, à perdre ses nerfs est Biaggi, pourtant Champion du monde en titre mais qui en a marre de se laisser tourner autour depuis trois courses et qui envoie du lourd sur la ligne de départ.

Trop tôt ! Il vole le départ…

On lui montre donc un panneau lui demandant de passer par les stands (c’est un « ride through »), pénalité logique, cela permet aux autres, ceux qui ont respecté les signaux, de ne pas perdre le bénéfice d’un bon début de course.

Et l’incroyable se produit.

Biaggi n’obtempère pas. N’obéit pas.

Sanction immédiate et définitive cette fois, drapeau noir plus numéro de course de l’intéressé, il est viré de la course, comme le stipule depuis toujours les sacro saints réglements.

Très mauvais plan qui va peser lourd au classement général, Biaggi ne marquant donc aucun point dans cette manche.

Ce qui est d’autant plus grave, c’est que Checa a décidé de rappeler à tous ces messieurs que le pilote qui est tête du général, c’est lui.

Il mène cette manche quasiment de bout en bout et passe le drapeau à damiers en vainqueur.

Bagarre avec multiples dépassements derrière pour la deuxième place, que prend finalement Melandri, Camier est trois. Leon, le fis du légendaire Ron Haslam est quatrième devant la Kawasaki de l’Espagnol Lascorz.

Le Français Guintoli, qui s’était blessé en Australie, est à nouveau onzième et Berger n’est pas classé.

Pour le cocorico, il faudra attendre encore un peu.

Prochaine épreuve à Assen, aux Pays Bas, le 17 avril. Encore un circuit d’anthologie !

Il existe depuis 1925, et il reçoit évidemment le GP de vitesse moto des Pays Bas, dit « Dutch GP ». En effet, en anglais, « dutch » signifie « hollandais », le mot « german » signifie « allemand », c’est une source fréquente de confusions.

Jean Louis Bernardelli
Photos : Teams

Résultats deuxième manche Donington Park.


1.  Carlos Checa, (Espagne), Althea Racing Ducati. 2. Marco Melandri, (Italie), Yamaha World Superbike Team. 3. Leon Camier, (GB), Aprilia Alitalia Racing Team. 4. Leon Haslam, (GB), BMW Motorrad Motorsport.5. Joan Lascorz, (Espagne), Kawasaki Racing Team. 6. John Rea, (GB), Castrol Honda. 7. Michel Fabrizzio,(Italie), Team Suzuki Alstare. 8. Jakub Smarz, (Tchéquie), Team Effenbert-Liberty Racing Ducati.9. Ayrton Badovini, (Italie), BMW Motorrad Italia SBK Team. 10. Ruben Xaus, (Espagne), Castrol Honda.

Classement du Championnat du Monde 2011 après quatre manches (deux épreuves – quatre manches).

1. Carlos Checa (Ducati) : 91 points. 2. Marco Melandri, (Yamaha) : 72 points. 3. Leon Haslam (BMW) : 53 points.4. Max Biaggi (Aprilia) : 49 points. 5. Jakub Smrz (Ducati) : 42 points. 6. Jonathan Rea (Honda) : 38 points. 7. Leon Camier (Aprilia) : 37 points. 8. Michel Fabrizio (Suzuki) : 27 points. 9. Noriyuki Haga (Aprilia) : 26 points. 10. Tom Sykes (Kawasaki) : 19 points. 11. Joan Lascorz (Kawasaki) : 17 points. 12. Eugene Laverty  (Yamaha) – Troy Corser (BMW) – Ruben Xaus (Honda) : 16 points. 15. Ayrton Badovini (BMW) et Roberto Rolfo (Kawasaki) : 12 points. 17. Sylvain Guintoli (Ducati) : 10 points. 18.Joshuah Waters (Suzuki) : 3 points. 19. James Toseland (BMW) : 2 points. 20. Mark Aitchison (Kawasaki) et Bryan Staring (Kawasaki) : 1 point

Moto

About Author

admin

Leave a Reply