12 HEURES DE SEBRING : OLIVIER QUESNEL EST SEREIN

QUESNEL ET CHAUNAC

Olivier Quesnel, l’homme à la double casquette chez PSA, dirigeant le Team Citroen en WRC tout en manageant aussi également l’équipe Peugeot Sport, en endurance.

Olivier Quesnel qui est très probablement le boss automobile qui voyage le plus, à travers le monde

Enquillant à longueur d’années, semaine après semaine, les déplacements, passant d’un Rallye à une course d’endurance

Après avoir en ce début de saison déjà suivi les deux premiers Rallyes du Championnat du monde WRC, respectivement en Suéde puis au Mexique et avant de se rendre dans une petite semaine, au Portugal en Algarve, pour la troisième manche, il se trouve cette semaine aux USA et très précisément en Floride ou l’équipe Peugeot s’apprête à disputer ce samedi les fameuses et très réputées 12 Heures de Sebring

Si en Rallye, l’adversaire s’appelle Ford, en endurance, c’est Audi qui se trouve face aux Peugeot

Audi qui a réussi l’an passé à terraser les lionnes, réussissant un magnifique et inattendu triplé lors des 24 Heures du Mans.

Depuis les 908 mises à mal en Sarthe, se sont rattrapées et ont remportées les trois courses auxquelles elles ont participées ( Silverstone-Petit Le Mans-Zhuhai)

Mais pour 2011, la donne a sensiblement changé dans la mesure ou Audi tout comme Peugeot, s’est lancé dans la construction d’une toute nouvelle voiture.
 

Si Peugeot aligne bien en Floride sa dernière née toujours dénommée on l’a déjà dit et redit à maintes reprises depuis l’annonce de la poursuite de l’appellation de … 908, Audi s’est elle déplacée avec ses modèles de 2010 et auteur du triplé manceau, estimant que ma voiture de 2011 n’est pas encore au point…

Mais d’aucuns considèrent que chez Audi, on cherche avant tout à cacher son jeu et qu’on ne veut pas fixé l’adversaire Peugeot sur les réelles capacités et performances de ce nouveau bolide ‘’ made in Ingolstadt ‘’

Et c’est donc la raison pour laquelle on est venu avec la ‘’ vieille ‘’ Audi.

La nouvelle est pourtant bien la, mais calfeutré dans les transporteurs de la firme aux anneaux. Et ce, en attente de la fin de course, cette Audi 2011 ne devant rouler et prendre la piste à Sebring qu’à partir de lundi matin, une fois les 12 Heures finies…

Pour effectuer des essais hors course !!!!

Audi avec la vieillissante  R15+ qui, malgré tout a brillé en milieu de semaine, s’offrant le meilleur chrono dans trois des quatre séances d’essais libres, avec le modèle éprouvé.

Et ce face pourtant aux nouvelles 908 ‘’ new look’’ 2011 et à la ‘’ Grand-mère ‘’ Peugeot la 908, qu’engage l’équipe Oreca

Chez Peugeot donc on fait montre d’une trés grande réserve et on ne pavoise pas. Plus de place à l’arrogance affiché par l’équipe technique avant…  le désastre manceau de sinistre mémoire…

Chez Peugeot  on reste donc cette fois modeste…

Et on s’est fixé comme … objectif  tout simplement de rallier la ligne d’arrivée de ces 12 Heures de Sebring

Ce qu’Olivier Quesnel définit laconiquement en trois phrases :

« Il va falloir survivre » , « Etre à l’arrivée » et « Si on gagne, on sera naturellement ravis »

Alors à la veille de ce premier rendez-vous de la saison 2011 et qui s’annonce pourtant déjà crucial entre les nouvelles 908 face aux vieilles Audi, en cas de défaite ce qui est toujours possible en sport mécanique, Olivier Quesnel fait le point:

Quel est votre objectif pour cette édition 2011 ?

« Premièrement, c’est d’être à l’arrivée, et ce ne sera pas simple. Il y aura 56 voitures en piste, au lieu de 28 l’an dernier quand nous avons gagné – doublé Peugeot en l’absence d’Audi -. On a étudié, cela donne environ une voiture tous les 100 mètres. Comme c’est nous qui sommes en position de gagner, avec Audi, on va passer notre temps à doubler et cela va inévitablement engendrer et créer des risques. Qui plus est, on se trouve ici aux Etats-Unis où l’on privilégie avant tout le spectacle. Cela signifie de nombreuses sorties de la voiture de sécurité pour que le peloton reste groupé. Il va falloir survivre, être à l’arrivée, et si on gagne, on sera naturellement contents. »

Sebring marque surtout la toute première course de la nouvelle 908

« Notre nouvelle 908 n’a en commun que le nom… et l’essuie-glace avec celle de l’an dernier. Quoi qu’il arrive, cette course sera donc une énorme séance de travail, et on souhaite avant tout préserver les autos. Le mot magique, fatidique, reste Le Mans. Il est vrai que les 24 Heures, c’est notre objectif majeur, surtout par rapport à ce qui s’est passé l’an dernier – la claque et le triplé Audi-. On doit tout faire pour gagner au Mans, donc on ne pourra pas couvrir plusieurs lièvres à la fois. La valeur marketing du Championnat ILMC n’est pas encore prouvée. Bien sûr, si on avait l’appellation Championnat du monde d’endurance, je ne vous parlerais pas ainsi. Mais globalement on est sur la bonne voie »

Les Audi semblent très performantes ici à Sebring…

« J’ai une première explication à cela. La réglementation 2011 pénalise les anciennes voitures mais pas suffisamment par rapport aux nouvelles, donc on voit clairement que les anciennes R15 sont plus rapides ici que les nouvelles 908. Certes de pas grand chose mais on ne peut que constater qu’elles sont plus rapides. Pour des raisons de marché américain, et par rapport au fait qu’on a gagné ici l’an dernier, Audi a pour objectif de gagner aussi à Sebring. Quant à la nouvelle Audi R18, on la verra bien assez tôt (Spa le 7 mai) et la peur n’évite pas le danger. Ils ont tout ce qu’il faut et le plus simple c’est de s’occuper de nous. Si je prends une image de vélo, un coureur qui passe son temps à se retourner, en vue de l’arrivée, il gagne rarement… »

Quoiqu’il en soit, chez Peugeot on est en Floride pour travailler, bosser sérieusement en configuration course. Et donc préparer le sommet de la saison, les très prestigieuses 24 Heures du Mans des 11 et 12 juin prochains.

La course que les 908 ’’ new look ‘’ doivent gagner !!!

Ou plutôt regagner comme le firent les sœurs ainées, les 908 ‘’ première génération ‘’ victorieuses et auteur d’un beau doublé, le dimanche 13 juin 2009

Néanmoins si les pilotes pouvaient triompher et renouveler le doublé Floridien  de 2010, sur qu’Olivier Quesnel ne dirait pas, NON

Le Docteur Wolfgang Ullrich, homologue de Quesnel chez Audi nous a, ces derniers temps et à plusieurs reprises, répété :

« On est très proche l’un de l’autre en performance et il faut parfois compter sur la chance »

Gilles Gaignault
Photos : Teams

Endurance

About Author

admin

Leave a Reply