LMS : PATRICK PETER UN PROMOTEUR HEUREUX

 

Alors que les équipes qui vont disputer le Championnat LMS (Le Mans Séries) sont déjà présentes sur le circuit provençal du Paul Ricard pour les essais collectifs d’avant-saison, nous avons en milieu de semaine rencontré à Paris, Patrick Peter son promoteur.
Lequel au moment ou l’ACO (Automobile Club de l’Ouest) lance le Championnat ILMC (Intercontinental Le Mans Cup)  fait le point sur le monde de l’endurance

D’entrée, Patrick Peter se dit enchanté du succès que rencontre à nouveau désormais l’endurance :

«  C’est réellement une bonne chose que de pouvoir proposer aux différents acteurs de la discipline, des épreuves de renommée mondiale. A la fois en Europe avec le Championnat LMS. Mais également sur le plan mondial avec le développement de l’ILMC qui offre de courir à la fois en Europe mais aussi aux USA et en Asie

Et il enchaine:

Chaque série va vivre cette année sa vie, 2011 étant selon moi une année de transition mais dans un avenir proche, chaque Championnat sera bien différent. En tout cas l’endurance est bien repartie et se trouve sur de bons rails. Et sincèrement, je suis vraiment très optimiste pour le futur de la discipline.»

Et on le comprend.

Avec 36 voitures inscrites en LMS et 26 en ILMC, cela fait d’excellents plateaux.

Mais le lancement de l’ILMC ne va-t-il pas faire de l’ombre aux courses LMS ? 

Patrick Peter nous explique :

« L’idée pour les années à venir serait de faire deux étages. L’ILMC étant l’équivalent de la L1 en foot et le LMS celui de la L2.  On pourrait imaginer de voir les meilleures équipes de LMS inviter à rejoindre l’ILMC cependant que les moins performantes en ILMC redescendraient elles en LMS. Et ce dans le but d’améliorer la qualité des deux Championnats »

Cette proposition n’a rien de stupide au fond, le but étant de valoriser les deux compétitions avec montée et descente   
 
Puis, le patron des LMS en vient au format de ses courses :

« Comme nous l’avions annoncé, les manches 2011 se dérouleront sur une durée de six heures et non plus de 1000 km. »

Si le Castellet, Spa et Silverstone ont été conservés au calendrier LMS, après avoir couru en Hongrie l’an passé, les concurrents vont cette saison retrouver l’Italie, Imola (photo) remplaçant Budapest.

Quant à la manche Portugaise après deux éditions à Portimao en Algarve, elle se déroulera cette année à Estoril, prés de Lisbonne.

Les manches de Spa et Silverstone étant d’ailleurs communes avec l’ILM

Mais Patrick Peter prévient :

« Des 2012, chaque série sera autonome et aura ses propres épreuves. Les concurrents des LMS et de l’ILMC pouvant rouler sur les mêmes circuits mais à des dates différentes»

Comme on le constate, l’endurance semble année après année, retrouver toute son aura. Il n’est pour s’en convaincre qu’à compter, au fil des ans, le nombre de nouvelles équipes qui y viennent.

Sans oublier non plus, l’arrivée ce jeunes pilotes lesquels semblent de plus en plus attirés par cette discipline laquelle, il est vrai leur offre de pouvoir participer à la plus grande épreuve du monde, les très célèbres 24 Heures du Mans.

Un mot encore pour préciser que Gérard Neveu, le directeur du circuit Paul Ricard, déjà retenu comme directeur de course des manches du Championnat ILMC, devrait également l’être en LMS, lorsque les courses des deux Championnats seront conjointes (Spa-Imola-Silverstone).

Jusqu’alors, ce poste était dévolu à Daniel Poissenot, de l’ACO (Automobile Club de l’Ouest).

Mais le manceau a pris cet hiver sa retraite.

On devrait cependant toutefois le retrouver à l’occasion des prochaines 24 Heures du Mans ou, comme il nous l’a confirmé ce vendredi :

 « Je serais toujours le directeur de course de l’épreuve Sarthoise. Et aussi des deux manches LMS (Le Castellet et Estoril) qui se disputeront independemment de l’ILMC »
 

Gilles Gaignault
Photos : Patrick Martinoli – Gilles Vitry

Sport

About Author

admin

Leave a Reply