F1 : L’AVENIR DE ROBERT KUBICA EST INCERTAIN EN GP

Trés grièvement accidenté le dimanche 6 février lors du Rallye Ronde di Andora et situé au nord de Gènes en Ligurie,   qu’il disputait en Italie, le pilote de F1, Robert Kubica, est loin d’être assuré de pouvoir un jour, repiloter une monoplace de Grand Prix.

En tout cas, ni à court, ni à moyen terme, si l’on en croit les propos tenus par Riccardo Ceccarelli, médecin de l’écurie Renault.

Lequel est loin, très loin d’être optimiste, confirmant ainsi les paroles du Professeur      (voir lien) :

« Je n’évoque ni l’année prochaine, ni la suivante car le rétablissement du Polonais prendra beaucoup de temps  et sera surement très, très long »

Riccardo Ceccarelli estime qu’il lui est totalement impossible de prévoir et d’envisager une date pour imaginer revoir Kubica s’installer dans le baquet d’une monoplace de F1

« Quand reprendra-t-il ? Voilà une question à laquelle personne ne peut répondre pour le moment. Tout ce qu’on sait, c’est que ça sera surement très long.»

Même s’il reconnait :

« Actuellement, Il y a deux aspects positifs. D’une part, le travail des médecins et la réaction physique et psychologique de Robert, qui est vraiment très forte »

Mais le toubib ajoute aussitôt :

« On n’a pas de date à vous donner. On ne peut vraiment pas anticiper ce qui se passera ces prochains mois. Et en vous disant cela, Je ne parle ni de l’année prochaine, ni de la suivante. On verra l’évolution de sa rééducatiob au jour le jour. On fera le mieux possible et puis après, on verra. »

Et le Docteur Cecarelli d’en conclure :

Croyez-le bien, cela prendra du temps.»

Rappelons que l’infortuné pilote de l’équipe Renault fut immédiatement opéré le jour de son accident à l’hôpital Santa Corona de Pietra Ligure, près de Gênes, de la main droite sectionné par un rail de sécurité qui a littéralement traversé la voiture de Rallye (une Skoda) du Polonais.

Le vendredi 10 février, Robert fut ensuite opéré du pied, de l’épaule et de l’humérus droits.

Puis, il a de nouveau subi une troisième intervention, le lundi  21 février, de l’humérus droit.

Le Professeur Cecarelli précise encore :

« Tant qu’il n’y pas de complication, et il n’y en a pas pour le moment, il n’y a pas de raison d’envisager une nouvelle opération.  Robert effectue quotidiennement de la physiothérapie. Il bouge déjà les doigts et le poignet droits. Pour nous qui le connaissons bien, il n’y a pas de surprise. Robert ne nous surprend pas dans sa capacité à réagir vite et bien. En revanche, les médecins de l’hôpital sont eux étonnés »

Comme on le voit et comme l’avait déclaré le Professeur Nantais, spécialiste européen de la main, l’avenir de pilote de Robert Kubica demeure pour l’heure toujours très incertain…

Rien n’indique qu’on le reverra un jour au volant d’une monoplace de Grand Prix !!!

Gilles Gaignault
Photos : Team

NOTRE ARTICLE DU 8 FEVRIER 2011

http://www.autonewsinfo.com/index.php?option=com_content&task=view&id=6563&Itemid=112

F1

About Author

admin

Leave a Reply