RALLYE DU MEXIQUE : LES FORD VONT BALAYER POUR …CITROEN !!!

A toi, à moi !

Si au Rallye de Suède, Sébastien Loeb et sa nouvelle DS3 s’étaient retrouvés extrêmement pénalisés le premier jour, le statut de CHAMPION  du monde, conférant au pilote Alsacien de s’élancer en tête et donc de balayer la neige tombée la nuit précédente, ce qui l’avait irrémédiablement condamné, lui faisant perdre ainsi des les premières spéciales, la bagatelle de 2 minutes, il en sera de même cette semaine pour l’équipe Ford.

Fort de son triomphe Scandinave, le Finlandais Mikko Hirvonen, va en effet se retrouver à son tour rigoureusement dans la même situation que Loeb en Suède et devoir ouvrir la route, pardon la piste

Situation toujours compliquée sur les parcours Mexicains

Premier et troisième en Suède, Mikko Hirvonen et Jari-Matti Latvala, les pilotes Ford vont effectivement devoir balayer pour Sébastien Ogier et Sébastien Loeb et leurs Citroën DS3, sur les routes et pistes des montagnes Mexicaines.

Ford alignera néanmoins pas moins de neuf Fiesta sur les épreuves en terre de cette manche Mexicaine.

Les  deux RS ‘’officielles’’ confiées à Mikko Hirvonen, et Jari-Matti Latvala , les deux de l’équipe ‘’ bis ‘’ , le Team Stobart pour Henning Solberg, et Mads Ostberg.

Sans oublier les " clients"  avec à leur tête, Ken Block (Ford Monster) Federico Villagra (Ford Munchi’s), Dennis Kuipers (Ford Ferm), Matthew Wilson et Evgeny Novikov.

Soit une véritable et impressionnante armada !

Toutefois, chez Ford on affiche déjà profil bas car ce n’est un secret pour personne, les routes et pistes en terre sont constamment parsemés de petites billes, la fameuse "gravette"  sur les hauteurs de la Sierra de Lobos, au Nord-Est de Leon.

Et cela ne présage jamais rien de bon pour les premiers à s’élancer en piste.

Hirvonen, Ostberg et Latvala vont ‘’ balayer ‘’ dur .

Le parcours de cette épreuve Mexicaine n’a pratiquement guère évolué depuis l’édition 2010 et il est donc facile d’imaginer ce qui va arriver.

Pour mémoire, il n’est pas inutile de rappeler ce qui s’était déjà passé ici il y an.

En 2010, Mikko Hirvonen, déjà vainqueur de l’épreuve Suèdoise avait donc rallié le Mexique, en leader du Mondial

De ce fait, il fut le premier en piste.

Résultat ?

‘’ Balayant ‘’ pour ses suivants, le pilote Ford avait concédé … 1’ 04’’5, face à la Citroën de Loeb, qui le suivait.

Mais c’est Petter Solberg, qui parti neuvième, avait réalisé la meilleure opération du jour, s’offrant et le scratch et la place de leader du Rallye du Mexique, le premier soir, le vendredi. 

De son côté, Sébastien Ogier qui s’était élancé en cinquième position avait réalisé lui, le second chrono, à 15’’ du Norvégien.

La suite de l’histoire ?

Elle avait été exactement du même acabit.

Sébastien Loeb, troisième à prendre le départ le samedi, avait littéralement ‘’ atomisé ‘’  et Solberg et Ogier, l’espace de deux spéciales, pour s’envoler vers sa quatrième victoire d’affilée, dans cette course Mexicaine.

Bis répétita cette année…

Des ce Jeudi et ensuite vendredi, Ogier , Solberg  et Loeb, respectivement quatrième, cinquième et sixième en Suède, s’élanceront derrière les trois pilotes Ford qui les ont devancés sur la neige Scandinave .

Bref, pas franchement la joie dans le camp Ford. Et au Mexique pays très avide de fêtes, ce ne sera assurément pas la ‘’fiesta ‘’ , loin de là pour les … Fiesta Ford des pilotes de Malcolm Wilson !

D’ailleurs Mikko Hirvonen, le reconnait :

« Mener le Championnat a ses désavantages et l’un d’entre eux est justement de se retrouver le premier sur la route de la première épreuve terre de la saison. Mes adversaires se retrouvent donc de ce fait en meilleure situation. Cette  première étape va donc être surement difficile mais j’essaierai à nouveau de tout faire pour viser la victoire. »

Et le leader du mondial de préciser :

« Ce sera mon troisième Rallye du Mexique consécutif  ou je me retrouve dans cette position inconfortable. J’ai donc l’habitude. Je ne sous-estime pas les difficultés et même si j’en avais la possibilité, je n’échangerais pas ma victoire en Suède contre une meilleure place dans l’ordre du départ au Mexique. »

Quant à Latvala, le Vice champion du monde 2010, dont le meilleur résultat au Mexique reste une troisième place en 2008, lui il ajoute :

« Lors de mon dernier jour de test tout récemment au Portugal, les routes étaient seches. Exactement comme ici au Mexique. C’était idéal, et l’équipe Ford a pu modifier le moteur pour refléter les niveaux de puissance attendus en altitude. J’ai opté pour des réglages moins agressifs et je suis confiant dans la compétitivité de la voiture. Je partirais troisième le premier jour, ce qui est raisonnable. Je sais que les pilotes qui me suivront (Ogier, Solberg, Loeb) en profiteront et seront surement beaucoup plus rapides à cause de la route balayée. Le nombre d’engagés est cependant plus faible que d’habitude, ce qui pourra nous aider. La route devrait être propre pour les seconds passages, car il n’y pas tellement de pilotes locaux. Ils prennent bizarrement des trajectoires différentes dans des autos plus petites et salissent en conséquence, à nouveau les pistes. »

En conclusion comme on le constate, avantage au début de ce Rallye du Mexique, aux pilotes …Citroën.

En Suède, cette situation avait considérablement gêné et retardé le Champion du monde Sébastien Loeb !

A toi, à moi.

Un partout.

Gilles Gaignault
Photos : Teams

WRC

About Author

admin

Leave a Reply