12000 ULTIMATE : ARRIVEE EN SCANDINAVIE DANS LE GRAND NORD

 

Journée 2 : Amsterdam – Odense – Copenhague

C’est le ventre bien remplit d’un petit déjeuner continental que nous quittons à 8h30 l’hôtel Mercure d’Amsterdam pour filer au centre ville, histoire de réaliser quelques photos et vidéos.

Malheureusement la circulation et le mode de conduite des Hollandais nous incitent à rapidement fuir la ville ;

Ici, on ne voit pas d’un bon œil,  deux voitures Françaises se stationner « n’importe où » pour des séances photos et vidéos (le fameux système D à la Française).

Nous prenons la route qui nous emmène en direction de l’Allemagne, dans un épais brouillard et une température extérieure qui chute au fur et à mesure des kilomètres.

Me voilà déjà inquiet, me demandant si je n’aurais pas dû écouter Gilles Stievenard qui me conseillait fortement de partir en Thermo gomme…

Nord de la Hollande et déjà une température de 0°C et de la neige sur les bas cotés !!!

Que nous réserve alors le Nord de l’Europe… Finalement nous rejoignons l’Allemagne à un rythme régulier et prudent.

La bonne surprise au pays de Porsche est le soleil… et des routes sèches.

Evidemment nous finissons par arriver sur une portion d’autoroute  à vitesse « libre », et les conditions étant optimum, pas de circulation et des voies dégagées, j’avoue ne pas m’être privé de libérer les 360 CV de la GT3 pour quelques accélérations au-delà des 200km/h…

C’est surtout les accélérations et les sensations dans la voiture que j’apprécie, plus que la vitesse pure finalement… Surtout sur une autoroute pas spécialement d’excellente qualité et avec une voiture optimisée pour la piste et sortie tout droit des paddocks… et sans aucunes assistance électroniques !

La mauvaise surprise de la journée est que l’Allemagne a visiblement décidé de refaire son réseau routier pour accueillir les 12000 Ultimate de cet été, et nous avons eut droit à cinq ou six portions de plus de 10 km de travaux… limité à 60 ou 80 km/h et des files de camions et voitures à n’en plus finir !

Et ce n’est pas les derniers 100 km soutenus à 170km/h de moyenne qui nous ont aidé à refaire notre retard…

Alors je demanderais aux participants qui apprécieront les nouvelles autoroutes en Juillet de penser à ceux qui ont soufferts de cela en Mars.

A Hambourg, nous avons été très impressionné par les piles de conteneurs me rappelant mon époque d’enfant où j’empiler les cubes de Légos au plus haut point possible, avant de les faire basculer et « s’éclater »…

On en redouterait presque un violent coup de vent sur cette architecture de conteneurs…

Passage oblige ensuite sous le Tunnel de l’Elbe, ou vitres baissées, je savoure le son du Flat 6 dans les tours…. Roooaaarrrrrrr….

Musique Maestro, le Danemark nous attend.

Et les douaniers aussi…

Au petit bonheur la chance ils sélectionnent les voitures et conducteurs qu’ils décident de contrôler.  Et une Porsche Française bardée d’autocollants, forcément impossible de passer à travers.

Nous échangeons quelques mots en Anglais, alors que tous ses collègues Douaniers sont plus intéressés par la voiture que par mes papiers…

Il est temps pour nous de repartir et d’enfiler les 350 derniers kilomètres qui nous attendent sur une route de très belle qualité, dans des paysages enneigés et une nuit tombante très rapidement…

20h00, Copenhague nous accueille au milieu de ses building vitrés et modernes..

J’ai hâte de la découvrir demain en plein jour, tant cette ville a une excellente réputation de propreté et de sérénité.

Journée 3 : Copenhague – Oslo

Copenhague et sa ville dédiée au culte du vélo.

Ici toute la circulation est organisée autour de la « petite reine ».

Et il y a des codes de déontologies avec les cyclistes à respecter, alors nous faisons un peu mauvais élève dans le trafic !!!

Mais avec le sourire et des excuses tout s’arrange et finalement nous réussissons à filmer et circuler dans la ville sans trop de soucis (pour les autres).

Après une petite heure de route et avoir passé le fameux pont « Oresundsbron » qui relie les deux pays, nous voilà déjà en Suède.

Pour fêter cela, juste après la « frontière » nous nous arrêtons dans un petit bar-boulangerie-office de tourisme Suédois… tenu par un Belge !!!

La Suède… dépaysement total, un autre monde… nous réalisons maintenant que notre périple nous emmène dans des pays aux cultures et climats complétement  différents.

La route ressemble à nos très belles nationales 2×2 voies, tout le long de notre remontée vers la Norvège.

Cela à pour effet de nous placer directement dans le paysage et ainsi de profiter de l’environnement, les grandes plaines et les forêts d’épineux.

Au fur et à mesure que nous remontons vers le Nord, la neige fait son apparition dans les plaines d’abord, puis de plus en plus sur les bas côté, pour enfin nous offrir un univers complet couvert de blanc…

Ahhh, les pays nordiques…

Personnellement, j’adore !!!

L’important étant d’être bien équipé en lave glace, car les voitures nous précédant nous  projettent de la neige fondue mélangée au sel largement répandu sur la route, et notre pare brise devient alors vite opaque.

A mi chemin nous décidons de quitter notre axe routier principal pour une petite séance photos et vidéos dans le petit village de bord de mer de  «Varo».

Bien nous en a prit, l’endroit est magique et nous ne sommes pas avare en clichés et prises de vue en vidéos. Une impression de bout du monde nordique !

Nous voilà reparti de plus belle pour Oslo.

Calé aux limitations de vitesses, avec parfois 10km/h supplémentaire pour doubler des conducteurs très disciplinés, notre Max Wikango nous prévient des radars fixes au bord des routes…

Ce que nous identifions nous comme des petites Stations Météorologiques (ou pas logiques !!!).

Toujours est il que ce petit appareil fait très bien son travail et malgré notre rigueur à respecter les limitations de vitesses, nous apprécions ce genre de copilote.

Notre passage à la frontière Norvégienne est gratifié par un magnifique soleil couchant rouge feu.

Sur un paysage couvert de blanc nous faisons halte pour l’annonce vidéo NORVEGE,  sur le parking d’un motel.  Les autochtone nous regardent médusés et amusés en train de filmer notre aventure et mettre la GT3 en contre braquage sur la neige pour un bel effet visuel. Merci la propulsion !

L’ambiance est au rendez vous, la bonne humeur aussi, et une bataille de boules de neige devient alors inévitable…  Ah ces Français !!!

Retour à du sérieux, moteur et direction Oslo… La ville où dans votre voiture vous allez de tunnels en tunnels, ressortant ici et là suivant le quartier où vous désirez allé. On se sent l’âme d’une taupe finalement.

Evidemment le GPS déconnecte sous terre, et cela devient sérieusement rock’ n’ roll pour ne pas se tromper et se retrouver à la mauvaise destination.

Ajoutez à cela des Norvégiens un peu énervés au volant, et le fait que nous sommes en plein dans les Championnat du monde de ski Nordiques 2011 dans la capitale, et vous comprendrez aisément l’ambiance de feu qui règne dans la ville.

Un bon coup de pression pour finir une très belle journée !!!

Ah, j’oubliais!

C’est un Français Jason Lamy Chappuis qui est devenu ce jour Champion du monde de … ski nordique chez les NORDIQUES !!!

Ici, à Oslo au pays du ski nordique !!!! Géant…

Il est vrai que le garçon, il était déja devenu l’an passé tout simplement… Champion Olympique !

Olivier Pairon (texte et photos)

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.