L’ETAT FRANÇAIS SURVEILLE … CARLOS GHOSN !

Carlos Ghosn est –t’il en sursis ?

La dernière sortie de Carlos Ghosn n’a vraiment pas du tout plu à l’Etat Français.

Le Président du Groupe Renault – Nissan avait tout récemment affirmé vouloir rééquilibrer les forces au sein de l’Alliance… entre les deux constructeurs

Et à décrypter ce qu’en avait laissé entendre le patron Franco-libanais, très certainement aux dépens de la marque Française.

Comme on peut aisément l’imaginer, ces propos n’ont pas eu l’écho que Carlos Ghosn devait en attendre !

Le gouvernement lui a vertement répondu.

L’Alliance entre Renault et Nissan s’articule autour de participations de la firme Renault dans Nissan (43,4%) et de la marque Nissan dans Renault (15%).

Carlos Ghosn pourrait vendre 10% des parts de Nissan qui permettrait à Renault de garder une majorité de contrôle du constructeur japonais et ce afin de réduire son endettement.

Mais l’Etat Français veille et ne voit pas cette éventualité d’un bon œil.

Le gouvernement Français vient donc de faire savoir à Carlos Ghosn, qu’en cas de baisse de la participation de Renault dans Nissan, la France récupérerait ses droits de vote…

Et ce avec la possibilité mathématique de renverser Ghosn.

Une clause peu connue qui révélée au grand jour, prend aujourd’hui tout son sens.

Le Président Ghosn  sera-t-il plus fort que son premier actionnaire ?

Pas si sur !!!

Et ce d’autant plus que Carlos Ghosn a tout misé sur la voiture électrique…

Et qu’actuellement, au catalogue de Renault pour les mois à venir et même au-delà, il ne figure que des modèles électriques !!!

A écouter bien des acteurs directement concernés (Commercial-marketing) le doute commence très sérieusement à s’installer …

Et si, comme le pensent la très grande majorité des constructeurs mondiaux qui penchent avant tout pour l’hybride, et si au fond, Carlos Ghosn avait tout simplement, tout faux dans son jugement !!!

Et ce ne sont pas les chiffres de vente de janvier et février qui peuvent rassurer, loin de là s’en faut !

Renault arrive loin, très loin derrière ses deux concurrents Français.

Un exemple ?

La semaine du 2 au 8 février, Peugeot dans l’hexagone a écoulé 8018 véhicules, soit 18% de plus qu’en 2010. Citroën pour sa part, a vendu 6909 voitures, soit 14% de plus que l’année précédente.

Quant à Renault, la firme au losange n’a pu placer que 5022 autos ce qui représente une chute de 29%, comparé à 2010.

Et à l’horizon, Renault n’aura au cours des 18 mois à venir, aucun nouveau modèle à offrir, hormis ces sacro saintes bagnoles électriques, lesquelles sont loin, très loin, aujourd’hui de faire l’unanimité et de pouvoir convaincre une clientèle plus que réservée sur ce type de véhicules.

Voir ci dessous lien sur notre article : Le miroir aux alouettes !!!

Gilles Gaignault
Photos : Constructeur

Le lien

http://www.autonewsinfo.com/index.php?option=com_content&task=view&id=5754&Itemid=241

 

Sport

About Author

admin

Leave a Reply