INDYCAR : FIN DE L’HISTOIRE POUR LE TEAM DE FERRAN

Triste fin…

Gilles de Ferran, l’ancien Champion Brésilien, deux fois titré en Indycar, avec l’équipe Penske en 2000 et 2001 et victorieux entre autres notamment des très célèbres 500 Miles d’Indianapolis le 25 mai 2003, vient d’annoncer qu’il mettait fin à son aventure, en tant que patron de son équipe éponyme, le Gil de Ferran Motorsports.

Après avoir remisé une première fois son casque en 2004, Gil de Ferran était d’abord devenu consultant pour une chaine TV Américaine.

Avant de rejoindre l’Europe en 2005 comme Team-manager de l’écurie de F1, BAR- Honda. Dont il claque la porte le 16 juillet 2007 et ce à la suite d’un profond désaccord .

Puis, le Brésilien avait début 2008, monté sa propre équipe dans le Championnat d’endurance Américain ALMS (American Le Mans Séries)

Discipline dans laquelle, il avait repris le volant, remportant d’ailleurs le titre en 2009 associé au jeune Français, Simon Pagenaud, au volant d’une Acura.

Mais il quittait l’ALMS pour revenir en 2010 à ses amours d’antan, s’alignant en Indycar, la nouvelle dénomination de ce qui s’appelait alors le CART.

Ou en compagnie du plus jeune des fils du très réputé Roger Penske, le De Ferran Dragon Racing alignait une monoplace qu’il confiait à Raphael Matos

Après une saison 2010 difficile, l’hiver ne lui aura pas permis de poursuivre son aventure avec Tony Kanaan – libéré par le Team Andretti, suite à la perte de son fidèle sponsor Seven Eleven-  qu’il comptait aligner en course cette année, ne parvenant pas à dénicher le ou les généreux partenaires, capables de financer une nouvelle saison

Questionné, Gil a simplement lâché :

« C’est franchement bien dommage car nous étions parvenus à conserver toute notre équipe au cours de l’inter-saison. »

Et l’infortuné Gil de Ferran, de conclure :

« Tous les scenarios possibles ont été envisagés. Ne participer qu’à quelques épreuves. Qu’aux très prestigieuses 500 Miles d’Indianapolis. Mais nous n’avons pu monter aucun programme. C’est la raison pour laquelle, je n’ai d’autre solution que d’arrêter le Team »

Avant de lâcher :

« D’un point de vue strictement personnel, j’adore toujours autant la compétition automobile. La course a toujours été ma vie et j’adore vraiment l’IndyCar. Je ne vais donc pas prendre de décisions immédiates sur l’avenir »

Gilles Gaignault
Photos :Teams

VICTOIRE A INDY 500 EN 2003

ET TITRE EN ALMS EN 2009 AVEC PAGENAUD

Indycar

About Author

admin

Leave a Reply