QUAND LA FEDE TAPE !

Nous l’avons écrit, chaque fois qu’une Fédération défendra le sport avec de bons arguments, nous nous en ferons l’écho.

C’est le cas avec le communiqué reçu de la FFM (Fédération Française de Motocyclisme), que nous publions en intégralité ci-dessous.

Le Président Jacques Bolle a clairement annoncé la couleur, l’enduro est menacé, il aide ses clubs et frappe.

L’enduro est une discipline de moto tout terrain pouvant être comparée au rallye, avec spéciales et parcours de liaison.

Par quatre fois dans le sud, des interdictions ont frappé une épreuve tout terrain (enduro et motocross), deux fois dans le Vaucluse et deux autres fois dans les Bouches des Rhône et quatre fois les préfets ont perdu devant le juge administratif !!! 

Le monde de la moto est responsable et adulte, qu’on se le dise ! 

PREFECTURE DE MARSEILLE : 0
FEDERATION FRANCAISE DE MOTO : 2

 

Cela devient une tradition, le Préfet des Bouches-du-Rhône qui entend interdire une manifestation moto se voit désavouer par le juge administratif !

Tout comme l’an passé, le prologue de l’Enduro Maya-Maroc, se déroulant dans le camp militaire de Carpiagne, a fait l’objet d’une interdiction préfectorale.

Comme l’année dernière, les arguments évoqués par la préfecture étaient pour le moins surprenants lorsque l’on sait que ce camp, sert de champ de manœuvres, aux chars de l’Armée Française.

En effet, après l’érosion des sols en 2010, c’est la nécessité de promouvoir des véhicules sobres en énergie qui a été mise en avant cette année par la préfecture.

Nonobstant le fait que ce type d’arguments est juridiquement peu probant, on peut par ailleurs s’interroger sur sa pertinence.

Le juge des référés du Tribunal Administratif de Marseille, saisi en urgence par la FFM   et par le Moto Club de Boade, organisateur de la manifestation, vient à nouveau de rejeter les arguments du Préfet, en considérant que l’épreuve ne porte pas « une atteinte grave à la protection de l’environnement. »

C’est une nouvelle victoire pour la Fédération et le bon sens.

Remercions les militaires du 4ème Régiment de Dragons qui, malgré toutes ces tribulations, permettent aux sportifs moto d’utiliser un site parfaitement approprié à la pratique de l’enduro.

La FFM continuera à soutenir ses clubs et n’hésitera pas à faire valoir ses droits devant la justice chaque fois que cela sera nécessaire…

Les clubs sont parfois démunis face aux réels obstacles que procurent les administrations.

Aujourd’hui pour ce qui concerne la moto, visiblement et on ne peut que l’en féliciter, le pouvoir sportif, autrement dit la FFM se mouille sérieusement.

Bravo, chapeau et respect au Président Bolle

Jean Louis Bernardelli

Photos : FFM

Moto

About Author

admin

Leave a Reply