GP DE FRANCE MOTO : TOUS AU MANS LES 13,14,15 MAI !

  

Nous avons suivi le Championnat 2010 dans ces colonnes avec passion et en rappelant tous les faits historiques permettant de comprendre et aussi d’admirer les pilotes qui en sont les héros.

Le GP de France aura lieu les 13, 14 et 15 mai sur le circuit Bugatti du Mans.

Vu les enjeux de la saison, vu les changements d’équipiers dans les écuries les plus prestigieuses, vu l’importance du marché français dans la moto, on peut s’attendre à un GP de folie.
Interdit de le rater !

 

BUGATTI : DE L’HISTOIRE… A CHAQUE PAS !

Avant d’attaquer cette présentation, il n’est pas inutile de rappeler qu’un GP Moto se déroule sur trois courses distinctes.
Les motos étant regroupées en 125, Moto 2 et MotoGP.

Chaque groupe disputera ses propres essais libres et qualifs durant les deux jours précédant les courses de dimanche.

Que vous soyez initié ou non, c’est un évènement à ne rater sous aucun prétexte.

Parce que le circuit Bugatti du Mans est un endroit plus qu’historique que les autres, offrant des bagarres sublimes.
Il ya comme cela des circuits dans le monde où l’on se sent bien même bien avant la course, on sent le parfum de l’histoire…

Le Bugatti n’est pas le seul, Silverstone, Spa, Misano offrent les mêmes sensations de suivre les pas des héros mais Le Mans, c’est encore un cran au-dessus.

Un frisson qui vous prend tout le temps.

Le GP de France sera le cinquième de la saison autrement dit, les écuries y seront  déjà au Top sur le plan technique, les pilotes n’auront qu’un choix, la poignée dans le coin (jargon moto, on dit aussi essorer les gaz…).

Quant au plus célèbre d’entre eux, qui a d’ailleurs gagné le GP de France en 2008, 2005, 2002 ainsi qu’en 1997 en 125, il s’agit bien sûr de Valentino Rossi, il sera en principe quasiment au mieux de sa forme, puisqu’il a lui-même annoncé un début de saison difficile pour cause de blessures non cicatrisées.

Et il aura donc surement à cœur de prendre une belle revanche sur ceux qui se seront battus sans lui dans les premiers GP de l’année ! 

Les fans ne s’y sont pas trompés, la tribune des aficionados  de Rossi est déjà complète !

Il reste cependant la tribune Ducati, où on imagine que l’ambiance sera démentielle !.

Mais vous n’êtes pas tous des ‘’mordus’’ de Rossi, heureusement d’ailleurs, c’est cela qui fait la grandeur d’un évènement sportif.

Voici ce que vous propose l’organisateur, Claude Michy.


L’ARÈNE BUGATTI

La tribune Honda est également pleine mais Yamaha, Ducati, Aprilia pour les marques et les emplacements Privilège, La Chapelle, Garage vert sont encore disponibles.

Chaque offre a divers avantages, ainsi  » le nec plus ultra  » la tribune Privilège, en sortie des stands, se trouve t’elle face à l’écran géant qui permet de suivre l’intégralité du circuit, elle offre aussi un parking dédié, une visite de stands etc… (160 euros).

La tribune Aprilia est située sur la ligne de départ, face aux stands, elle propose un parking dédié, une place numérotée, un espace de réception, un cadeau surprise et une vue sur le grand écran. (101 euros).

Vous trouverez sur le site de l’organisation gpfrancemoto.com, des photos de toutes les tribunes avec les avantages offerts par chacune d’entre elles.

Sachez enfin que les enfants de moins de 16 ans accompagnés d’un adulte ne paient pas, que le billet pour le seul dimanche est à 55 euros et que le package « enceinte générale » qui est l’option la moins chère est à 65 euros pour les 3 jours, à condition de souscrire avant le 12 avril.

WEEK-END DE RÊVE !

C’est une tradition, en dehors des courses et des essais, l’organisateur du GP de France transforme le Bugatti en fête géante.

Par exemple, on propose le vendredi matin le fameux « pit walk about ».

Autrement dit la visite de la voie des stands. Attendez- vous, à vous faire un peu marcher sur les pieds, l’évènement est un grand moment.

Autres « spots » du week-end, les concerts du vendredi et samedi soir, avec le  »DJ » Christian Stevenson le premier soir et le groupe  »SOS » le samedi.

Entre 18 heures et 19 heures trente, sur la scène du concert, au village, les pilotes viendront à votre rencontre et répondront à vos questions.

Bien sûr, on a déjà évoqué les écrans géants, (il ya en a neuf au total), sachez qu’en plus, l’organisation remettra, gratuitement, à chaque spectateur, un baladeur permettant de suivre la radio spécialement dédiée au GP pendant tout le week-end !

A voir également, les courses annexes, les démonstrations de  cascades, les sauts du free-styler Hugo Arriazu (si vous n’avez jamais vu de back flip, impossible de rater ça !)

Le vendredi sera consacré aux essais libres de toutes les cylindrées, cela commence avec les 125 à 9h15, sachant que chaque cylindrée roule deux séances d’essais libres.

Rencontre avec les pilotes ensuite et enfin concert.

Le samedi matin commencera par la troisième séance d’essais libres, la coupure du déjeuner verra diverses animations,  puis à partir de 13 heures, auront lieu les essais qualifs, importants parce qu’ils déterminent la grille de départ mais surtout, ils donnent une bonne idée des perfs des uns et des autres.

Une pole au Bugatti est aussi un point historique dans une carrière. Bref, moments incroyables d’intensité. Puis rencontre avec les pilotes, show mécanique et concert. On va se coucher assez tard, d’autant plus que le village n’est pas exactement un lieu de repos…

Dimanche à partir de 8 h 40, ont lieu des warm-up, dernière mise au point avant la course, en particulier si les conditions météo ont changé depuis la veille.

Encore une animation sur la ligne de départ et c’est le moment terrifiant de la journée. Le premier.

A 11 heures, départ des 125 pour 24 tours de course. 12h15, les Moto 2 pour 26 tours. 14 heures les MotoGP pour 28 tours.

On vous dit un truc, si vous n’avez jamais assisté à un GP de votre vie.

Allez y !!!

Après, vous ne serez plus le même…

Nous c’est simple, cela fait plus de trente ans que ça dure et on ne s’en est toujours pas remis…

Jean Louis Bernardelli
Photos : Organisation

Moto Moto - Vitesse

About Author

admin

Leave a Reply