LE GT TOUR EST NE… ET BIEN NE !!!

Il y avait la foule des grands jours ce mardi en fin de matinée dans les Salons d’un Palace Parisien. !

Le motif ?

La présentation ‘’ officielle’’ du futur Championnat de France des circuits, connu jusqu’alors sous la dénomination de ‘’ Super Série FFSA ‘’

Tout ce que la France des circuits compte, était là réuni. Se trouvaient ainsi pêle-mêle, officiels, patrons de circuits, Teams managers, représentants des marques, pilotes et média bien évidemment

On le sait, à la demande du jeune Président de la FFSA (Fédération Française du Sport Automobile) un appel d’offres a été lancé pour relancer la France des circuits

Et c’est Oreca, la firme de l’inamovible et toujours aussi motivé, passionné et indéracinable entrepreneur qu’est Hugues de Chaunac, qui a été retenu.

Et pour trois saisons !

Ce mardi était donc pour le boss d’Oreca ‘’ Jour de Baptême ‘’ de son dernier né, dénommé :

GT Tour
 

Dans sa présentation Hugues de Chaunac, a immédiatement mis les choses au point, nous indiquant

« Une nouvelle ère s’ouvre avec le GT Tour »

Puis en duo, Nicolas Deschaux (FFSA) et De Chaunac (ORECA) ont donc présenté aux acteurs du Sport Automobile Français, le GT Tour.

Un nouveau nom et une nouvelle dynamique pour prendre la succession de la  »Super Série FFSA »…

ORECA, nous a donc dévoilé le GT Tour 2011.

Un nouveau nom qui marque la volonté du nouveau promoteur retenu  par la FFSA, afin de donner une nouvelle image du Championnat de France des Circuits et plus particulièrement du GT.

Dés le début de son intervention, Hugues de Chaunac lance:

« Le décor devait être changé et l’un de nos objectifs est de faire du sport un spectacle »

Et il enchaine :

« Nous souhaitons redonner au Circuit Français la part qui est la sienne dans le monde de la compétition automobile. Cela passe par de l’animation sur la piste et en dehors. Notre volonté est clairement de séduire les fans – qui doivent être au cœur du show – les concurrents et les partenaires. Cette présentation n’est qu’un avant-goût de ce que nous allons proposer tout au long de la saison et je suis heureux des premiers retours positifs que nous avons reçus.

Le Grand Tourisme sera au centre de ce Tour de l’hexagone composé de sept étapes.

Le calendrier du GT Tour s’appuie sur des valeurs sures et accueille pour la plus grande satisfaction de son directeur Gérard Neveu et présent dans l’assistance, une nouveauté, avec la toute première épreuve GT Française organisée sur le superbe tracé provençal, qu’est le Circuit Paul Ricard.

La piste magnifique piste varoise du HTTT sera en outre le théâtre de la finale, après un passage par Lédenon, Nogaro, Dijon, le Val de Vienne, Magny-Cours et Albi.

Preuve de cette nouvelle ère dans laquelle entre le GT, les formats ont aussi eux évolué.

La qualification se déroulera en deux parties, avec une phase finale disputée sous la forme d’une Super Pole pour le Top Ten (Les dix meilleurs chronos).

La première course sera de type « Endurance » le samedi (75 minutes), tandis que la seconde se disputera sous la forme d’un « Sprint » le dimanche (45 minutes).

Dix marques (Audi R8 LMS-Aston Martin DBRS9- BMW Z4-Dodge Viper-Ferrari F458 et F430-Lamborghini Gallardo-Mercedes SLS- Morgan Aéro et Porsche GT3-R) seront en lice.

Cela nous promet de formidables bagarres avec autant de … bêtes de course

En parallèle, le GT Tour mettra en scène des courses de support passionnantes.

Le Championnat de France F4 (Ex Campus) qui marque le retour d’un Championnat national de monoplace, sera accompagné de la Porsche Matmut Carrera Cup, de la Super Copa Seat Leon, de la Clio Cup et de la Mitjet Series.

Si le spectacle sera au rendez-vous sur la piste, ORECA souhaite faire du GT Tour un véritable événement plus qu’une simple succession de courses.

Ainsi, un programme d’animations destiné aux fans de sport auto mais aussi aux familles sera mis en place. 

A la fin de la présentation, Nicolas Deschaux (photo avec Anthony Beltoise-HDC-Olivier Panis et David Hallyday) explique:

« A travers cette présentation, nous avons pu mesurer l’énergie mise par ORECA. On ressent une vraie ambition, qui correspond tout à fait à celle de la FFSA, mais aussi le souhait de retrouver la valeur « jeune » et de voir le sport automobile aller au-delà de l’exploit sportif à travers les médias. »

De très nombreux pilotes assistaient à cet événement s’il en est.
Il était intéressant de recueillir leurs avis et de savoir ce qu’ils pensaient

Ainsi le chevronné et très expérimenté Olivier Panis. Lequel a tout conduit au cours de sa belle carrière. Depuis le karting jusqu’à la F1 (victoire au GP de Monaco 1996):

« Je trouve l’idée des nouveaux formats intéressante. Avoir de l’endurance le samedi et du sprint le dimanche, cela nous donne deux courses complètement différentes. Il y aura en plus le Top 10 pour les qualifications, oui cela c’est super ! En parallèle, le côté « hors piste » est pris en compte. Sur les circuits, il y a des femmes, des hommes, des enfants. Il faut de grandes animations. C’est ce qui a fait le succès de certains Championnats et on voit qu’il y a sur le GT Tour une grande envie à ce niveau. »

A ses cotés David Hallyday, habitué du Championnat depuis plusieurs années, ajoute:

« J’ai vécu deux belles années en Championnat de France, mais c’est parfois bien d’avoir un vrai « coup de pied », à la fois sur les aspects sportif et promotion. Nous avons assisté à une belle présentation. C’est le début de quelque chose de nouveau. Je pense qu’ ORECA a trouvé une formule intéressante au niveau des formats et l’idée du Top 10 en qualifications est excellente. J’adore ! Hugues de Chaunac m’a confié le dossier « familial » lors de cette présentation et je l’en remercie. Il n’y a pas que la piste. Les américains l’ont bien compris : ce sont les enfants qui emmènent les parents. C’est aussi important que la course et nous pouvons aussi bien faire les choses en France. J’ai hâte de voir tout cela. »

Le pilote d’endurance (LMS -24 Heures du Mans) Olivier Pla précisant  :

« C’est une très belle présentation. ORECA va redynamiser le GT français, qui en avait besoin. Je trouve les formats bien pensés. La Course 1 sera très stratégique et de par sa durée, les cartes peuvent être redistribuées. Quant à la Course 2, plus courte, elle nous promet de chaudes batailles  C’est capital pour la promotion du GT. »

Tous les autres avec qui nous  avons bavardé comme Stéphane Ortelli ou Anthony Beltoise, affichaient rigoureusement le même enthousiasme !

Même Jean Philippe Grand, boss du célèbre Graff Racing et trés remonté en fin de saison dernière, par les multiples revirements et changements de réglements et concernant le lest des autos, affichait un large sourire…

Preuve que ce GT Tour est bien né…

En tout cas, le ‘’ Patriarche ‘’ qu’est Hugues de Chaunac, lequel trainant ses guêtres sur tous les circuits mondiaux et ce depuis des décennies, faisons lui entière confiance, pour faire de ce GT Tour, des la première saison, un remarquable succès sportif, populaire et médiatique

Rendez-vous les 9 et 10 avril  prochains, pour le coup d’envoi du GT Tour, sur le circuit de Lédenon…

Gilles Gaignault
Photos : Max Malka

Sport

About Author

admin

Leave a Reply