WRC- RALLYE DE SUEDE: HIRVONEN AUX COMMANDES MAIS … SEB OGIER PEUT GAGNER !!!

Après le Norvégien Mads Ostberg vendredi, c’est au tour du Finlandais Mikko Hirvonen, lui aussi au volant d’une Ford de conclure en tête, la seconde étape du Rallye de Suède, ce samedi.

Mais rien n’est joué, loin de la…

En effet, bien au contraire car au soir de cette seconde journée et avant la super-spéciale disputait en début de soirée à 20h dans l’hippodrome de Karlstad, cinq pilotes se tenaient effectivement en moins de… 15 secondes !!!

Hirvonen le nouveau leader, suivi à 7’’5 de Mads Ostberg, à 9’’9 de Petter Solberg, à 11’’8 de son équipier Latvala et à 14’’8 de l’incroyable Seb Ogier qui n’est pas un pilote Scandinave et qui découvre pourtant le pilotage a plein temps sur ces routes et pistes enneigées et verglacées à souhait !!!

Sébastien Ogier dont la nouvelle DS3 occupe donc une belle cinquième ce soir à 14’’8  de la Ford Fiesta de l’ancien Vice champion du monde et possède une fort belle carte à jouer, dimanche pour l’ultime des trois étapes Suédoises.

Phénoménal Ogier, seul pilote non nordique à s’immiscer dans la bagarre
 

FABULEUX OGIER

A l’issue de l’ES15 (Varmullsasen 2) déterminante pour l’ordre des départs dimanche matin de la troisième étape, le Finlandais Hirvonren ne  possède que 7’’5 d’avance sur la Ford du Team Stobart de Mads Ostberg

Les écarts infimes et si resserrés ne sont pas dus qu’aux performances des pilotes mais essentiellement à la stratégie des chefs d’équipes.

Aucun de leurs pilotes respectifs ne souhaitant ouvrir et ‘’ balayer ‘’ la route, dimanche !!!

Du coup ce samedi après – midi et curieusement tous les pilotes placés aux avant-postes et donc en situation de se retrouver au commandement, ont les uns après les autres, levés le pied et joué à qui ne réaliserait pas les meilleurs chronos lors des dernières spéciales de la journée. (Sagen2 –  Fredriksberg 2 – Varmullsasen 2)

A ce petit jeu-là, il en est un à qui cela a fini par…  profiter :
Sébastien Ogier !

En réalité, l’attitude ‘’ suicidaire ‘’ des locaux, tous les nordiques a fini par faire les affaires du pilote Citroën, Sébastien Ogier.

Relégué  vendredi soir au terme de la première étape à 1’20’’ du  premier leader, le Norvégien Mads Ostberg, le Gapençais a finalement lui bien joué sa carte et attaqué toute la journée.

MADS OTSBERG SURPRENANT

Bien lui en a pris car ce soir il est sacrément remonté étant revenu tout simplement à …14’’8  de la tête de course, occupé ce soir, par la Ford d’Hirvonen.

Cinquième au classement provisoire, le grand espoir Français de la firme aux chevrons,  s’élancera forcément en position ultra favorable, dimanche, et il bénéficiera par conséquent vu sa position d’une piste déjà bien balayée par ses quatre adversaires !

Questionné, le protégé d’Olivier Quesnel expliquait :

« C’est une situation idéale, presque parfaite. On se sent bien au volant. Je vais faire de mon mieux dimanche. Je sais que la saison est longue et je ne vais pas faire le fou. Ce sera serré mais je sais que je peux gagner. »

Qui l’eut cru et même très sincèrement pensé et imaginé en débarquant à Karlstadt en milieu de semaine ?

Assurément personne…

En tout cas, surement personne chez Citroën, vu le manque d’expérience du Gapençais sur le verglas et la neige.

Et ce d’autant plus que son illustre équipier, le multiple CHAMPION du monde, l’autre Seb, Sébastien Loeb déjà victorieux de cette épreuve qu’est le Rallye de Suède semblait donc fort logiquement beaucoup mieux placé que l’espoir qu’est Ogier

Eh bien, c’est on le constate tout le contraire qui s’est passé et déroulé depuis deux jours

Comme la veille, cette seconde journée s’est à nouveau  révélée très compliquée pour Sébastien Loeb.

Contraint de devoir balayé  la piste toute cette première journée, l’Alsacien s’élançait  loin depuis la neuvième position, ce samedi matin

Après avoir signé le meilleur temps dans l’ES8 (Lesjofors 1) sa DS3 était une nouvelle fois victime d’une crevaison, lors de l’ES10 (Fredriksberg 1)

Malgré de bons chronos, scratch dans l’ES 12 (Lesjofors 2) puis dans l’ES13 (Sagen2) et enfin dans l’ES15 (Varmullsasen 2) assorti du second chrono derrière Ogier dans l’ES14 (Fredriksberg 2), sans oublier son premier scratch dans l’ES8 (Lesjofors 1) au final, Loeb conclut sa journée encore loin, à 1’ 41’’5 de Mikko Hirvonen 

 A l’arrivée, il lâchait  laconiquement:

« La voiture fonctionne bien. Les conditions étaient bonnes mais on est trop loin. On essaye d’être dans le rythme mais je suis un peu déçu de ne pas me mêler à la bataille » 

Néanmoins, le CHAMPION du monde en titre a brillé ce samedi se payant tout de même quatre scratchs sur huit possibles, deux autres revenant à Petter Solberg, un à Ogier et enfin un à Anderson

PETTER SOLBERG BRILLE AUSSI AVEC LA DS3

L’unique victoire Ford ce samedi !!! 

Après leurs déboires de vendredi, les pilotes Citroën ont donc remis les pendules à l’heure sur le terrain de jeu privilégié de leurs rivaux scandinaves ..

Et un certain Seb, mais pas celui qu’on attendait (Loeb) puisqu’il s’agit de Seb Ogier, se retrouve incroyablement, en position de l’emporter !!!

IMPENSABLE, INIMAGINABLE…

Et pourtant, nous ne rêvons pas, c’est tout à fait réalisable, oui … R E A L I S A B L E

Gilles Gaignault
Photos : Team et Red Bull

WRC

About Author

admin

Leave a Reply