WRC –RALLYE DE SUEDE : OSTBERG AU COMMANDEMENT. SALE JOURNEE POUR LES CITROEN

Premier à s’élancer sur les pistes enneigées su Rallye de Suède, manche d’ouverture du Championnat du monde des Rallyes WRC, millésime 2011 ce vendredi, le multiple Champion du monde Sébastien Loeb a vécu une dure journée puisque ce vendredi  soir au terme de cette première étape, sa nouvelle monture, la Citroën DS3 pointe à 2’48’’4 de l’inattendu leader, Mads Ostberg  qui pilote lui une Ford  ‘’ privée ‘’ du Team Stobart.

Ce dernier précède l’une des deux Ford ‘’ usine ‘’ celle du Finlandais Mikko Hirvonen de 14’’8 et la première des Citroen, celle du Norvégien Petter Solberg

L’ancien Champion du monde sauve l’honneur de la marque aux chevrons car il occupe en effet la troisième place provisoire à 57’’4 d’Ostberg.

Suivent dans l’ordre la seconde Ford ‘’ officielle ‘’ de Latvala à 1’10’’ et encore une Ford que conduit le frère de Petter Solberg, Henning et qui accuse 1’20’’3 de retard. Sébastien Ogier finit sixième à 1’21’’6
 

OTSBERG INATTENDU LEADER

Derrière, c’est carrément le trou puisque les deux Skoda Fabia S2000 de Patrik Sandell et de Eyvind Brynildsen, accusent déjà 2’35’’1 et 2’43’’5 !!!

Mais après les six spéciales au menu du jour (Vargasen- Likenas- Lovhaugen) à parcourir à deux reprises, quid de l’inamovible CHAMPION du monde, Sébastien Loeb ???

Il n’apparait à …  2’48’’4 qu’en neuvième position, loin, très loin, trop loin pour oser espérer revenir aux avants postes sur un terrain, la neige qui n’est franchement pas son lieu de jeu favori

Seb qui raconte:

« C’était  presque inconduisible. J’étais complètement arrêté, il n’y a absolument aucun grip. J’ai perdu un temps incroyable… »

Quant à Kimi Raikkonen, il se retrouve ce soir encore un peu plus loin, onzième à … 4’13’’7

Comme il s’y attendait, Sébastien Loeb a hélas et malheureusement pour lui galéré toute cette journée, première étape du Rallye de Suède.

Sa position difficile d’ouvreur, l’a effectivement contraint de balayer la neige et vendredi soir, il le paie cher, très cher, pointant à près de… 3 minutes du leader Ostberg.

Le jeune loup Norvégien âgé de 23 ans, Mads Ostberg  au volant d’une Ford Fiesta privée a de son côté créé la grosse surprise? en se payant le luxe s’il en est de précéder les ‘’ Seigneurs ‘’ de la glisse et qui ont noms Hirvonen, Solberg et autres Latvala.

Le pilote de l’équipe Ford Stobart auteur de deux temps scratches lors des ES2 (Vargasen) et ES4 (Lovhaugen), n’a pas volé sa position au commandement de l’épreuve puisqu’il a tout au long des spéciales de ce vendredi, également régulièrement terminé parmi les meilleurs.

Ravi de son parcours, il expliquait au point stop de l’ES7 (Lovhaugen 2 ) ultime spéciale :

« Je suis très heureux de ma journée. Je ne pensais pas que j’allais mener le rallye à l’issue de la 1re étape. La journée s’est parfaitement bien déroulée. »

Mais ce samedi, il va se retrouver dans la dure position de Loeb aujourd’hui !

A savoir défendre sa première place en tant qu’ouvreur !!

On la vu avec le CHAMPION du monde…

Une tâche loin d’étre aisée !!!

Ce soir, Ostberg ne possède en effet qu’une poignée de secondes d’avance: 14’’8  sur son dauphin actuel et premier poursuivant, Mikko Hirvonen.

Ce qui lui fait dire:

« Il faudra attaquer à fond » 

 Hirvonen qui déclare :

« Quand la trajectoire est propre, il n’y a pas de problème. Je pense déjà à demain… Je bénéficiais d’une bonne position de départ, mais les conditions étaient incroyablement difficiles ce matin. Tout fonctionnait bien et la tenue de route était parfaite mais découvrir une nouvelle voiture avec des conditions météo aussi difficiles n’était pas simple. J’ai failli partir en tête-à-queue dans des virages lents à plusieurs reprises. Cela m’a peut-être rendu trop prudent quelquefois, mais je n’ai pas fait de fautes. J’apprends encore de notre nouvelle Fiesta. La boîte est différente et cela affecte la précision de mes notes. La voiture étant plus courte, elle réagit plus vite sur les bosses ce qui m’oblige à être plus vif aussi. Je vais partir en deuxième position demain ce qui signifie que je risque de connaître les mêmes difficultés que certains de mes adversaires aujourd’hui. A moins qu’il ne neige plus. » 

Hirvonen, victorieux  en Suède en 2010, se retrouve idéalement placé tout comme le pilote Citroen Petter Solberg, 3e à 57’’4.

Lequel explique:

« Je suis ravi de cette journée et de cette 3e place au classement général. C’est dommage d’avoir pris 10 secondes de pénalité et d’avoir eu ce problème de buée dans les deux dernières spéciale (ES6 et ES7). J’avais prévu de pilote plutôt prudemment car j’apprends toujours la voiture. Je suis donc surprise d’être si bien placé. Nous allons faire des changements sur le set up pour samedi. » 

Suivent on l’a dit, Jari-Matti Latvala à 1’10’’ qui se retrouver devant l’ainé des frères Solberg, Henning, à 1‘20’’3.

Derrière ces cinq pilotes scandinaves, Sébastien Ogier est lui parvenu à limiter la casse.

Le Gapençais lâche tout de même 1’21’’6 après les sept premières spéciales.

Mais pour un pilote qui a par le passé encore peu roulé sur la neige, ce résultat est encourageant

« J’avais de bonnes sensations dans l’ES3, mais j’étais moins à l’aise dans les portions les plus étroites, qui étaient encore recouvertes de neige fraiche. Je cherche à perdre le moins de temps possible. Ce scratch (ES6) est anecdotique. Ce qui est important, c’est d’avoir été les plus rapides dans cette section de trois spéciales. C’est prometteur pour la suite. Nous sommes dans le coup et nous profiterons d’une meilleure position de départ lors de la deuxième journée. Même si la météo sera différente avec un temps froid et sec, nous devrions être en mesure d’en profiter. »   

Loeb lui on l’a vu est encore plus loin à 2’48’’4 

Sébastien Loeb peut déjà lui oublier pratiquement la victoire, voire le podium.

Même s’il est parvenu à réagir dans l’ES6 (Likenas 2) en signant le second chrono derrière Ogier, la seule victoire non scandinave de la journée, l’Alsacien a été constamment en difficulté (7e – 9e – 13e – 8e – 16e) et n’a pas eu de chance, étant  aussi victime d’une crevaison dans l’ultime spéciale, l’ES7 (Lovhaugen 2)

 Seb Loeb raconte ce que fut cette étape dantesque pour lui:

« Notre retard est largement dû au balayage. Les conditions sont très difficiles avec toute cette neige que nous devons chasser. Nous avons bien roulé, même s’il était impossible d’adopter le même rythme que les pilotes qui partaient derrière nous. La voiture est très réactive et possède un bon équilibre… Mais nous surfons sur la neige sans réellement pouvoir planter les clous dans la glace. Nous avons terminé la spéciale (ES7) en essayant de perdre un minimum de temps (crevaison à l’avant-gauche à 15 de l’arrivée). Nos chances de terminer sur le podium sont sérieusement compromises. Il va falloir se battre pour aller chercher un maximum de points. » 

Quant à Olivier Quesnel, l’homme qui dirige l’équipe Citroën Racing, lui il concluait :

« Nous avons débuté ce rallye avec les pires conditions climatiques possibles… La neige tombée durant la nuit a obligé Sébastien Loeb à balayer durant une grande partie de la journée. Avec, en plus, une crevaison, j’ai peur que son rallye ne soit déjà joué. En revanche, Sébastien Ogier a réalisé une magnifique performance malgré sa faible expérience des rallyes sur neige. La voiture a déjà montré son potentiel avec nos deux pilotes, mais aussi avec Petter Solberg, actuellement troisième. C’est une première satisfaction.» 

Ce samedi, deux boucles de quatre spéciales sont au programme avant un passage par la super spéciale de Karlstad en soirée.

On attendait avec impatience la première confrontation entre les Ford et les Citroën

Premier avantage aux Ford

Mais de là a déjà en tirer des conclusions…

La neige y est pour beaucoup !!

Et la saison ne sera pas toujours ainsi avec des pistes verglacées et enneigées..

Néanmoins, on note quatre Ford aux cinq premières places
Seul Petter Solberg parvient à s’intercaler à la troisième place provisoire

Gilles Gaignault

Photos : Teams

WRC

About Author

admin

Leave a Reply