MOTO GP : RETOUR SUR LES PREMIERS ESSAIS A SEPANG

 

Comme en F1, en MotoGP, les écuries ont repris le chemin des circuits.

Première étape, la Malaisie à cause de son climat à cette époque de l’année.

Direction donc le circuit de Sepang ou trois jours durant, les Champions de la catégorie Reine, celle du MotoGP (ancienne 500cc), ont pu tester les nouvelles motos de cette saison 2011.

Trois jours, essentiels ?

Nous l’avions prédit dès les essais qui ont eu lieu à Valence en fin de saison 2010.

Les hommes de l’année seront, probablement dans cet ordre, Casey Stoner, qui revient cette année chez Honda et Jorge Lorenzo, Champion du Monde lui, l’an dernier.

Nous avons ensuite annoncé la tendance lourde chez Ducati, avec un début de saison totalement raté à prévoir !

Nous avons écrit toute la saison dernière que c’est un scandale que l’italien Simoncelli (photo), n’ait pas de guidon officiel, même s’il dispose d’un excellent matériel.

Trois jours durant, ces pronostics, à vrai dire pas compliqués à établir, ont été réalisés durant cette première séance d’essai de l’année et disputée en Malaisie à Sepang.

Nous ne croyions pas si bien dire !

SIMONCELLI MEILLEUR TEMPS !

On l’a dit, sa Honda de l’écurie Gresini est une excellente machine. Mais il s’agit d’un Team privé, qui reçoit certes une aide importante de l’usine, mais le meilleur matériel va tout de même aux machines officielles de la marque.

Il s’est battu toute la saison dernière (photo) avec les meilleurs officiels. Nous avons écrit que la Honda est une super moto, il est logique que le matériel ‘’compétition-client’’ soit également très performant.

De là à battre les usines !

Simoncelli est vraiment un GEANT !

Le pilote du Team  »San Carlo Honda Gresini » a tourné en 2’00 »757 dès le deuxième des 42 tours qu’il a bouclés aujourd’hui, une performance qui le place à seulement 0 »239 du record du circuit établi par Valentino Rossi en 2009 !!!

Interrogé sur cette magnifique ‘’ perf’’, Simoncelli a lâché :

« Je suis vraiment content aujourd’hui. Au test de Valence nous avions réalisé que la nouvelle moto avait du potentiel et nous avions déjà un bon feeling dessus. Sepang ne fait pas partie de mes circuits préférés mais nous avons été aussi réguliers qu’hier et j’ai réussi à faire un excellent tour ce matin. Nous nous sommes ensuite concentrés sur la simulation de course, nous avions un bon rythme sans pousser la moto dans les limites comme je l’avais fait lors de la dernière course ici. Le team a été brillant, les modifications se sont bien intégrées et tout fonctionne parfaitement. Nous avons tous progressé, moi-même mais aussi mes équipiers et la moto, et cette année je suis sûr de pouvoir réussir. Ce n’est évidemment que le premier test, nous devons donc garder les pieds sur terre et continuer comme ça.»

STONER, PEDROSA ET LORENZO COMME PREVU

Derrière Simoncelli, on trouve, même si les différences de temps sont infimes (13 et 54 millièmes de seconde !) Dani Pedrosa et Casey Stoner (photo) !

Au passage, on remarquera que Simoncelli tape deux des Honda officielles 

Néanmoins, Stoner est clairement notre favori pour le titre à venir en sachant que tout peut arriver à n’importe quel moment de la course ou des essais des GP.

Bref, s’il ne se blesse pas, Stoner, pour nous, est le Champion 2011.

Et pour cela, il devra se battre comme un chiffonnier avec Lorenzo (photo), le pilote officiel Yamaha, quatrième temps  de ces tests à Sepang . 

 

DANS LA SECONDE…

On trouve ensuite, dans l’ordre, Dovizioso, officiel Honda, Ben Spies, la nouvelle recrue Yamaha, dont les suiveurs réguliers du MotoGP nous ont dit avec une belle unanimité que c’était (on reste diplomate sur le terme employé, beaucoup plus insultant) une grosse teigne !

Comme quoi, on peut avoir beaucoup de talent en étant sans intérêt humain…

Le problème alors est qu’il faut rester devant, tout le temps, parce qu’au premier faux pas, tout le monde va lui tomber dessus.

Pour l’instant, cette séance de Sepang fait de lui un très bon, avec un sixième temps à 245 millièmes du meilleur chrono, juste devant l’autre Honda privée d’Aoyama, du Team Gresini dont le boss doit avoir ‘’la grande banane’’ à l’orée de la saison !

Nicky Hayden sauve (mal) l’honneur de Ducati, en battant sur le fil, Colin Edwards, du Team Français ‘’Tech 3’’, qui roule lui pourtant ,sur une Yamaha  »privée » !

Colin qui déclare avec beaucoup d’à propos :

« Cela ne va pas être facile, mais je suis sûr qu’avec l’expertise du team Monster Tech 3, il n’est pas irréaliste de se battre pour une place dans les six premiers ».

Avant d’ajouter:

 « C’était bien d’être de retour au travail avec le Team Monster Yamaha Tech3 et je suis très content de la façon dont Yamaha a développé la moto pour 2011. Elle a progressé dans tous les domaines et c’était vraiment bien de retrouver le rythme aussi rapidement, en restant régulier et en faisant des chronos compétitifs tous les jours. Le moteur a considérablement gagné en puissance et le châssis me permet de beaucoup mieux tourner qu’avant. Je suis donc assez content et confiant de pouvoir faire une bonne saison. Il y a énormément de talent dans notre groupe mais je suis motivé pour retrouver des résultats aussi bons qu’en 2009. Ce ne sera pas facile mais avec l’aide de Monster Yamaha Tech3, le top 6 ne sera pas un objectif irréaliste. Je suis impatient de repartir en piste à la fin du mois. »

L’autre pilote du Team, Cal Crutchlow, est en seizième place seulement sur la grille des temps.

Mais on lui accordera le bénéfice de la découverte de l’univers des GP, lui qui débarque du … Superbike !

 « Je suis content de ce test parce que j’ai maintenu une cadence régulière en améliorant mes chronos tous les jours alors que j’ai encore beaucoup à apprendre. C’est un véritable apprentissage pour moi et je ne cherchais pas la vitesse. Je n’avais jamais roulé ici auparavant et c’est une piste difficile pour apprendre. Tous les autres ont déjà fait des milliers de tours ici, j’ai simplement besoin de gagner en expérience. Je dois progresser dans tous les domaines mais je suis content et le team Monster Yamaha Tech3 est lui aussi satisfait. Mes chronos ne sont pas si éloignés de ceux de la course de l’an dernier et c’est encourageant sachant que tout est encore très nouveau pour moi et que je n’étais pas en bonne condition physique à cause de mon épaule. Je dois progresser sur le freinage et être plus rapide sur les Bridgestone durs mais je commence à trouver mes aises sur la moto. J’ai étudié des tonnes de données et j’essayerai d’adapter mon style de pilotage lorsque nous reviendrons ici à la fin du mois. Je pilote encore un peu trop comme si j’étais sur une Superbike. Je suis cependant satisfait de ma progression. »

A l’inverse de Honda Gresini, Tech 3 a du boulot pour la saison à venir.

Et l’on arrive, avec plus d’une seconde dans la vue, l’équivalent d’un … ‘’Everest’’ en GP, à la onzième place d’un certain … Valentino Rossi !

ROSSI, LOIN, COMME PREVU


On l’a pourtant découvert (photo) à Madonna di Campiglio, lors des traditionnelles journées ‘’ Vroom ‘’ organisées pour Ferrari et Ducati, en train de faire des ‘’ figures  » de style au volant d’un kart !!!

Ce jour-là, Valentino ne semblait pourtant pas vraiment souffrir de l’épaule opérée ou de quoi que ce soit d’ailleurs » !!!!

Douzième temps le premier jour, treizième au second de ces tests, l’italien a fini par  arracher la onzième place, le dernier jour.

On savait qu’il est arrivé à Sepang avec une épaule pas encore reconstruite, pas encore cicatrisée depuis son opération hivernale.

Il raconte :

« Sur un tour, mes problèmes d’épaule me font perdre cinq à six dixièmes de seconde, spécialement dans les zones de freinage et dans les virages serrés. On a quand même beaucoup travaillé. Nous avons eu un problème de tremblement sur la roue avant que nous avons pu régler. Il n’est pas nécessaire de changer la philosophie de la moto, nous devons juste en prendre les avantages, la stabilité et le moteur, et nous devons en améliorer la tenue de route en virages serrés. »

Bon, acceptons ces explications.

Venons- en à notre P’tit Français, Randy de Puniet.

Randy a pu décrocher un quatorzième temps, qui n’est ni une catastrophe, ni une performance, non plus.

En difficulté cette semaine à Sepang au premier Test Officiel de l’année, le pilote du ‘’Team Pramac Racing’’ estime cependant être ‘sur la bonne voie’ et aborde la suite de la pré-saison avec optimisme.

Randy de Puniet retrouvait la Ducati Desmosedici GP11 . Le Français a conclu la dernière séance d’essais avec un chrono de 2’02’’159 , lui attribuant la quatorzième position sur le classement combiné des trois journées et le plaçant à 1’402’’ du temps de référence, établi par Marco Simoncelli.

Reconnaissant la difficulté à s’adapter à sa nouvelle machine, le Français déclarait le jeudi après-midi :

« Les trois jours ont été un peu difficiles. Nous avons progressé chaque jour. Il reste encore deux heures de test et nous avons encore pas mal de choses à essayer. J’aurais aimé progresser plus vite mais c’est comme ça, la moto est difficile à cerner. »

Et il poursuivait:

« Les freinages sont difficiles et j’ai aussi du mal à tourner, » soulignant un problème également évoqué par Valentino Rossi.

Avant de conclure :

« Nous allons continuer à travailler et nous ferons ensuite le bilan de ces trois jours d’essais afin d’avoir de bonnes informations pour les prochains tests, lors desquels nous essayerons d’être plus performants et de nous rapprocher des premiers. Au final nous avons progressé, pas assez mais nous sommes sur la bonne voie. »

Bref, pour la prochaine séance d’essais officiels, toujours à Sepang, à partir du 22 février, il ya beaucoup à faire, mais il n’est pas le seul à devoir améliorer !

Jean Louis Bernardelli
Photos : Moto GP

 


RECAPITULATIF DES TEMPS DES TROIS JOURNEES

1 : Marco Simoncelli (San Carlo Honda Gresini) : 2’02’’295-  2’01’’522 – 2’00’’757
2 : Dani Pedrosa (Repsol Honda Team) : 2’02’’024 – 2’00’’770 – 2’01’’241 – à 0’’013
3 : Casey Stoner (Repsol Honda Team) : 2’01’’574 – 2’01’’434 – 2’00’’811 –  à 0’’054
4 : Jorge Lorenzo (Yamaha Factory Racing) :  2’01’’977- 2’01’’563 – 2’00’’845 – à 0’’088
5 : Andrea Dovizioso (Repsol Honda Team) : 2’02’’507 -2’01’’512 – 2’00’’945 – à 0’’188
6 : Ben Spies (Yamaha Factory Racing) : 2’02’’332 -2’01’’508 – 2’01’’002 – à 0’’245
7 : Hiroshi Aoyama (San Carlo Honda Gresini) : 2’02.’’4 83 – 2’01’’534 – 2’01’’353 – à 0’’596
8 : Nicky Hayden (Ducati  Team) : 2’03’’508 – 2’02’’379 – 2’01’’534 – à 0’’777
9 : Colin Edwards (Monster Yamaha Tech3) : 2’02’’514 -2’01’’722 – 2’01’’651 – à 0’’894
10 : Alvaro Bautista (Rizla Suzuki MotoGP) :  2’02’’422 – 2’01’’687  – à 0’’930
11 : Valentino Rossi (Ducati Team) : 2’03’’365 – 2’02’’597 – 2’01’’842 – à 1’’085
12 : Hector Barbera (Mapfre Aspar Team) : 2’03’’767 -2’02’’093 – 2’02’’030 – à 1’’273
13 : Loris Capirossi (Pramac Racing Team) : 2’03’’695 -2’03’’047 – 2’02’’057 – à 1’’300
14 : Randy de Puniet (Pramac Racing Team) : 2’03’’152 – 2’02’’426 – 2’02’’159 – à 1’’402
15 : Karel Abraham Cardion (AB Motoracing) : 2’04’’470 – 2’03’’466 – 2’02’’645 – à 1’’888
16 : Cal Crutchlow (Monster Yamaha Tech3) : 2’04’’009 – 2’03’’032 – 2’02’’717 – à 1’’960
17 : Toni Elias (LCR Honda MotoGP) :  2’04’’238 – 2’04’’026 – 2’02’’916 – à 2’’159

Moto Moto - Vitesse

About Author

admin

Leave a Reply