F1 : MCLAREN DEVOILE A BERLIN SA DERNIERE NEE : LA MP4/26

C’est à Berlin que l’écurie McLaren a présenté ce vendredi sa dernière née, dénommée MP4/26.

Monoplace qui débutera ses premiers tours de roue des la semaine prochaine lors des essais programmés sur le circuit de Jerez de la Frontera en Andalousie

La présentation l’a été de manière originale puisque la monoplace est arrivée en kit et a été montée devant le public fort nombreux et interpellé de découvrir ainsi la McLaren de GP

Devant plusieurs milliers de fans mais aussi de curieux passés là par hasard, les mécaniciens de l’équipe Anglaise ont donc assemblé la voiture, pièce par pièce avant que les deux pilotes, les deux anciens Champions du monde, les Britanniques Jenson Button et Lewis Hamilton, ne posent à ses côtés, une fois leur travail terminé.
 

Afin d’éviter de révéler certains secrets de conception, plusieurs pièces montées sur le bolide n’étaient pas les originales car fausses pour ne pas dévoiler des secrets.

Martin Whitmarsh, patron de l’équipe Anglaise, a en outre tenu à préciser que cette MP4-26 recelait encore quelques secrets évidemment ‘’bien gardés’’ :

« Attention, vous n’avez pas encore tout vu. Il y a certaines nouveautés qui apparaissent sur la voiture, mais certaines sont cachées. La F1, c’est du développement permanent et nous allons commencer nos premiers tests de roulage des la semaine prochaine. Il y a des évolutions fantastiques. Je ne cesse d’être étonné de découvrir comment les restrictions en termes de régulation intensifient finalement la créativité. Nous sommes dans un sport-business où vous ne pouvez pas être compétitifs si vous n’êtes pas innovateurs. Vous allez penser que nous avons montré bien des choses à nos concurrents ce vendredi mais nous en avons aussi gardé sous le coude.»

Jusqu’alors, Lewis Hamilton seul des deux pilotes à avoir tourné cette semaine lors des tests de Valencia, l’a fait avec la monoplace de la saison dernière.

Le but de ce roulage étant de tourner avec les tous nouveaux pneumatiques Pirelli, les gommes italiennes remplaçant et pour au minimum trois saisons, Les  ‘’ chaussettes ‘’ Bridgestone !

Jenson Button estime que ce n’est nullement un désavantage que d’avoir quelques jours de retard et bien au contraire, il n’y voit que des … avantages :

« Je suis convaincu que nos rivaux  doivent penser qu’ils ont pris un peu d’avance en testant déjà leur nouvelle voiture, travaillant sur les réglages, le Kers, les ailerons arrières. Mais pour nous, qui connaissons déjà le Kers, il était important de passer le plus de temps possible à fabriquer la nouvelle auto. Le mieux pour nous était de nous trouver à Valence avec l’ancienne monoplace et de commencer  tester ces nouveaux pneumatiques Pirelli, et ce dans le but d’effectuer les comparaisons nécessaires avec les précédentes gommes japonaises.» 

Christian Colinet

Photos : Team

F1

About Author

admin

Leave a Reply