DAKAR 2011 : DAVID CASTEU : « A MOI DE PRENDRE LES BONNES DECISIONS »

  

David Casteu sera de retour à Nice ce mercredi 19 janvier.

A la veille de son départ pour rentrer en France, à Buenos Aires, le pilote niçois nous dresse un bilan de son Dakar et pense déja à l’avenir :

Le regard des observateurs

 
« Je rencontre plein de gens dans le milieu qui me demandent : “Pourquoi es-tu allé au bout? Pourquoi n’as-tu pas tout balancé ?” C’est vrai que de casser des moteurs à répétition, ce n’est pas très bon pour moi, la marque et le team »

Ne jamais baisser les bras

« Mais aujourd’hui, je ne suis pas un pilote d’usine comme les autres, qui n’ont que leur sac à préparer et monter sur la moto. Je suis manager et patron de mon écurie. Des jeunes, des apprentis de l’IFA travaillent pour moi. J’ai voulu leur montrer que, quand il y a des problèmes, il faut se battre et ne jamais baisser les bras. J’ai voulu prouver que j’étais là. Malgré le doute et la douleur, il fallait aller au bout. Ce n’est pas facile quand tu pars dernier de trouver la motivation. Quand tu te présentes sur une étape de  575 km, tu te dis : je roule pourquoi ? »

Un combat personnel

« J’ai vraiment pensé à tous mes partenaires, à mon équipe. Je me suis prouvé à moi-même que j’étais fort dans ma tête. C’est un combat personnel, je voulais aller au bout du rallye. Le Dakar est une course de l’extrême, de l’aventure. Il y a tellement de gens qui rêveraient d’y être. Je n’ai pas le droit d’abandonner ».

Un gros debriefing en rentrant

« A part la boîte, il n’y a eu aucun problème sur la moto. Et aucun problème sur toute la partie ‘’Team Casteu’’. Sherco a fait confiance à un fournisseur, c’est leur entière responsabilité. Le contrat stipulait qu’ils devaient me fournir un moteur. Il va y avoir un gros debriefing en rentrant ».

Le Team Casteu Aventures continue

« Toutes les marques sont venues me voir, y compris KTM, et j’ai eu des propositions. Sherco devra me dire s’ils veulent continuer ou pas. Le Team Casteu Aventures a une image et des partenaires, il faut que je continue ».

Une équipe performante

« Avec l’équipe, cela s’est très bien passé. Alex (Giorsetti, l’apprenti de l’IFA embauché par David) a été exceptionnel, il m’a surpris, il a vraiment trouvé sa voie. Il était vraiment désolé que la moto de Laurent arrête ».

Alors en guise conclusion, David ajoute encore 

 
« C’est un Dakar où on a appris plein de choses. Maintenant, c’est à moi de prendre les bonnes décisions ».

Vu son énorme talent connu et reconnu, vu son charisme, vu sa disponibilité permanente avec les média même au pire de la ‘’ tempête ‘’, nous souhaitons à l’ami David de bien peser ‘’le pour et le contre’’ et ce afin de s’assurer un avenir sportif avec les meilleurs.

Là ou se trouve sa véritable place !

Sur que ce Dakar 2011, n’aura été en fait au fond, qu’un accident de parcours pour le Champion du monde 2010 de la spécialité

Gilles Gaignault
Photos : Gilles Gallinaro -Team Sherco

Sport

About Author

admin

Leave a Reply