DAKAR 2011 : LE TRIOMPHE DE NASSER AL ATTIYAH

 

Passé tout près de la victoire l’année dernière ou il n’avait été battu que de … 2’12’’ par son équipier chez VW, l’Espagnol Carlos  Sainz, Nasser Al-Attiyah a, cette année pris sa revanche et remporté enfin son premier Dakar dans la catégorie des autos, ce samedi à Buenos Aires.

L’Espagnol Carlos Sainz doit d’ailleurs se contenter de la 3e place sur le podium, ayant du laisser également aussi la seconde place à un troisième pilote du clan Volkswagen, le Sud Africain,

Giniel de Villiers, vainqueur lui du Dakar 2009.

Sensationnel et nouveau triplé pour les VW Touareg qui offrent en outre leur troisième succès consécutif sur cette épreuve.

Le Qatari Nasser Al-Attiyah  succède donc à, ses partenaires au sein de cette véritzable armada qu’est l’équipe VW, Giniel de Villiers (2009) et Carlos Sainz (2010)

Il remporte ainsi son premier Dakar autos ce samedi  après la treizième et ultime étape courue entre Cordoba et Buenos-Aires.

Derniére mini  spéciale qu’il termine à la seconde place seulement devancé de 38 » par Carlos Sainz.

Lequel finit avec les honneurs .
 

Au classement général, Al-Attiyah l’emporte avec une marge conséquente (49’41’’) sur son coéquipier  Sud-africain, Giniel De Villiers et ce comparé à l’édition 2010  ou il avait laissé la victoire pour 2’12’’ à Sainz .

Ce même Carlos Sainz  qui compléte le podium VW mais loin, à 1h20’38 du Qatari.

Comme il le reconnaissait bien volontiers ce samedi à l’arrivée de l’ultime spéciale et une fois assuré de son succès, Nasser reconnaissait que  ‘’ L’expérience de la course 2010 lui avait beaucoup apportée.’’

Une fois, sa victoire assimilée et après avoir salué tous les membres de cette impressionnante armada qu’est sur le Dakar, l’écurie VW, Nasser est revenu sur ces deux semaines de compétition

Et tout d’abord, il nous précise:

« C’est vraiment une victoire que j’attendais depuis longtemps»

Avant de poursuivre, enthousiaste et comme toujours avec son éternel sourire:

« Franchement j’ai énormément appris l’an dernier. Pour tout dire, Je n’ai conservé que toutes les bonnes choses et j’ai jeté toutes les mauvaises. Ce Dakar a été une belle bataille. J’ai attendu avant de véritablement saisir ma chance dans le sable et dans les dunes. Auparavant, le parcours convenait mieux à Carlos, habitué lui aux spéciales sur terre et caillouteuses des Rallyes du Championnat du monde.  C’est Pour moi une très jolie victoire  que j’attendais depuis longtemps. »

Et Nasser de nous préciser:

« Eh oui, je suivais déjà le Dakar quand j’avais 15 ans. Mon père aussi. Alors aujourd’hui de la gagner me procure vraiment  maintenant  une immense et fantastique sensation.»

Nasser de conclure:

« Surtout de battre les deux derniers vainqueurs »

Dont Carlos Sainz, ancien double Champion du monde des Rallyes.

Carlos Sainz,  qui n’a pas démérité loin de la, survolant la première semaine de course et enquillant  les victoires d’étapes.
Sept  succès en spéciales au total sur treize avalées cette année .

Carlos qui nous racontait:

« Cela fait vingt cinq ans que je pilote. Je sais donc  très bien qu’il y a parfois de bons, très bons moments et aussi hélas de mauvais moments. Il faut savoir les accepter. J’ai eu tout au long de ma longue carriére, la chance de gagner à de nombreuses reprises. »

Et l’Espagnol de conclure:

« On ne peut pas tout le temps gagner.»

Quoiqu’il en soit sur les 9618 kilomètres de ce Dakar, millésime 2011, les pilotes VW dans leur ensemble, nous ont tous régalés.

Ce fut un réel régal de les suivre et d’admirer leur pilotage, vu d’hélicoptère !

L’usine VW était assurément visiblement et encore une fois, extrêmement bien préparée.

Et ses quatre équipages  (Nasser Saleh Al-Attiyah – Timo Gottschalk, Giniel de Villiers – Dirk von Zitzewitz, Carlos Sainz – Lucas Cruz Senra, Mark Miller – Ralph Pitchford) s’en sont donc donnés à cœur joie, un seul pilote, Stéphane Peterhansel, les ayant  vraiment ‘’ chatouillé ‘’  lors des premières étapes.

Avant de rentrer dans le rang, devant se contenter d’un accessit :
Meilleur concurrent derrière les pilotes VW

Reste maintenant à savoir et à connaitre la suite du programme.

D’un côté, il se murmure que c’était l’ultime apparition des VW Touareg en compétition et donc sur le Dakar…

Les dirigeants de la firme de Wolfsburg lorgnant vers le Championnat du monde des Rallyes WRC

Mais d’un autre côté, il se disait aussi et depuis plusieurs jours que vu l’insolente domination des Touaregs, il serait dommage d’en rester là !

Il est vrai que sur place , les filiales ont déployés des moyens gigantesques et considérables, en publicité et présence lors des étapes avec des bataillons d’invités.

N’oublions pas que les marchés Sud Amùéricains sontb très importants pour VW…

Et comme il se raconte également que des 2012, le Dakar pourrait visiter d’autres pays Sud Am dont le Brésil pays qui représente un colossale marché et ou VW connait déjà de formidables succès commerciaux.

Alors, il n’est pas interdit d’imaginer revoir à nouveau les VW Touaregs en course et donc bien sur, sur le Dakar.
Mais si d’aventure, l’histoire devait en rester là et s’arrêter, nous conserverons alors de merveilleux souvenirs des campagnes VW Touareg !

Cela est une évidence, tant toutes des années, les Touaregs nous ont offert de fabuleux spectacles et sur toutes les pistes qu’ils ont foulés…

Celles du Dakar comme ailleurs.

Gilles Gaignault
Photos : Gilles Gallinaro – VW – Red Bull

DERNIERE SPECIALE CE SAMEDI ET C’EST … GAGNE !!!

Sport

About Author

admin

Leave a Reply