PESCAROLO : LE RETOUR DU GRAND VERT

  LE PATRON EST… DE RETOUR !!!

C’était il ya quelques jours, dans le cadre de la remise des prix de la saison 2010 de LMS à la Concorde, nous avions retrouvé

 

Henri et Madie Pescarolo souriants.

Souriants mais crevés.

C’est que la semaine écoulée avait été longue ! Longue mais tellement belle !

Henri retrouvait en effet son nouveau team. Emotion totale, moment légendaire comme toujours avec cet homme indestructible.

C’est simple et c’est énorme.

L’Histoire, et avec Henri ce mot s’écrit toujours avec un grand « H », l’Histoire est repartie…

  Henri a bien entendu retrouvé son sens inné de la phrase qui touche.

 

Un mélange de grinçant, de « humour»  à l’anglaise, (prononcer « hioumeur » avec le « h » fortement aspiré…) et de sens incroyablement aigu des réalités… 

« Depuis le démantèlement de mon ancienne écurie, mon premier plaisir, c’est d’avoir soulagé l’Etat de 10 demandeurs d’emploi ! Si on fait abstraction de ce hiatus de 1 an, c’était un matin comme un autre, comme si ça ne s’était jamais arrêté. La complicité et les automatismes de l’équipe ont permis d’abattre un boulot considérable malgré le surplus de travail qu’implique la création d’un nouveau Team… Tout le monde se retrouve dans une situation paradoxale, on se croirait revenu en 2000, mais avec 10 ans d’expérience supplémentaires !»

 Henri retrouve aussi son fidèle complice, l’ingénieur Claude Gallopin (photo)

Madie raconte une semaine en effet particulièrement chargée : formalités administratives, reprise de contact avec les fournisseurs, inventaire complet du matériel d’exploitation et des pièces détachées, mise à nu des prototypes pour inspection et révision, nouvelle décoration des carrosseries…

Une “cuisine interne” nécessaire avant de définir les choix techniques offerts par le nouveau règlement de l’ACO…

Ce fameux nouveau règlement…

Il tend à un rééquilibrage entre motorisations diesel et essence. (Fini les douze cylindres des Peugeot, Audi et même Aston Martin).

Il réduit également les puissances des moteurs. Cela va dans le sens réclamé par les préparateurs et même certains constructeurs.

Reste ensuite tout à faire…

Par exemple, boucler les budgets.

REOUVERTURE DE L’ATELIER AU TECHNOPARC

Quand on sait que Oreca, l’écurie de Hugues de Chaunac, ne fera courir qu’une seule voiture cette année, alors que la Matmut reste à la fois son sponsor et sa garantie financière, on imagine bien que Pescarolo ne trouve pas forcément dix sponsors faisant la queue devant chez lui tous les matins en ouvrant la porte du bouclard !

Henri ne savait d’ailleurs toujours pas s’il aborde la saison prochaine avec une ou deux voitures.

Une confidence d’ailleurs. Lors de la soirée évoquée ci-dessus, tout le monde en était plus ou moins là.

autonewsinfo a fait état hier du retrait, pour cette année, du Team Alphand, ce qui va encore dans le même sens.

Bref, chez Pescarolo, le vert est mis.

La vie en rose, ce sera un peu plus tard…

Jean Louis Bernardelli
Photos : Dominique Breugnot – Gilles Vitry – Patrick Martinoli

LA PESCAROLO EN 2009

LA

LA BANDE A PESCA VA REVIVRE


Sport

About Author

admin

Leave a Reply