ENDURANCE 2011 : LE TEAM LUC ALPHAND NE ROULERA PAS EN 2011

PHILIPPE POINCLOUX ET LUC ALPHAND AU MANS EN 2009

Ce n’est franchement pas une surprise !

Recordman des participations consécutives, aux célèbres 24 Heures du Mans, pour un Team privé avec dix participations ce qui représente 14 voitures engagées dont… 12 à l’arrivée et ayant vu ses voitures franchir chaque année la ligne d’arrivée, le Team Luc Alphand Aventures est dans l’obligation, à regrets, de prendre une année sabbatique.

C’est ce que nous a expliqué par téléphone, au lointain Chili ou nous nous retrouvons d’ailleurs fréquemment avec Lucho dans les bivouacs du Dakar, Philippe Poincloux, le Team –manager et co – propriétaire de cette écurie LAA (Luc Alphand Aventures)

« Après des semaines de travail et de réflexion, il ne nous sera pas possible d’être présent en 2011 sur les circuits de l’endurance.

Et il enchaine :

« Comme vous le savez, la catégorie GT1 avait été fortement remaniée en début d’année 2010, sous la pression de Stéphane Ratel. Nécessitant beaucoup d’adaptations et de développement de nos Corvette pour lesquels nous avions seuls pris en charge le développement (n’ayant reçu aucune aide ni de Corvette Racing, ni de Pratt & Miller) »

Philippe poursuit :

« l’ACO ayant emboité le pas de la FIA sur la modification de règlement technique afin de trouver une équivalence entre anciennes et nouvelles GT1, n’hésitant pas a dégrader nos magnifiques GT1 ce qui constituait déjà un paradoxe lorsque l’on fait de la compétition et que l’on ne travaille que pour améliorer les performances. »

Et il nous précise :

« Le but étant clairement pour SRO, et donc pour le moribond Championnat FIA, de récupérer les Teams GT1 dans son Championnat du monde, avec un succès que je considère comme très discutable pour un Championnat mondial  lorsque l’on regarde la fin de la saison, une équité sportive mal identifiée ou les règles techniques et sportives a géométries variables qui ont largement contribuées au désintérêt du public, des sponsors et finalement des Teams en fin de saison. De plus, ce nouveau Championnat avait un coût logistique prohibitif pour des Teams privés dans ces temps de crise économique.»

Puis l’ami Poincloux fournir des chiffres faramineux

« Le Coût du développement pour l’équipe LAA, en adaptation aux règles nouvelles adoptées par l’ ACO a été de près de 500.000 € . Et ce bien évidemment en plus du budget pour financer une saison et initialement prévu. Ce qui devait, selon les assurances données par Rémy Brouard, le Directeur Général de l’ACO, permettre à nos deux voitures de participer en 2010 et 2011 aux Championnats LMS et aussi aux 24 Heures du Mans. »

Philippe Poincloux nous explique:

« A notre grande stupéfaction, sans aucune concertation et en pleine conférence de presse lors de la semaine des 24 heures du Mans 2010, nous avons appris que nos efforts étaient sabordés et que le projet GT1 sur 24 mois, serait en fait arrêté au terme de 2010, un vrai coup de poignard dans le dos pour notre Team.

Avant d’ajouter:

« Il est vraiment dommage que l’ACO n’ai pas considéré que cette décision brutale pouvait nous mettre au tapis, autant que celles concernant les modifications d’équivalences sportives de la catégorie, incompréhensibles et surtout à l’opposée de celles appliquées en FIA, tout au long de la saison écoulée, ce qui a eu pour effet de faire la part belle à des équipes qui n’ont absolument pas travaillées lors de l’inter- saison, ni investies, ni développées leurs voitures, glanant les victoires sur l’hôtel du nivellement vers le bas et de l’aide aux mauvais élèves prodiguée par l’ensemble des instances sportives.»

Il nous dit encore :

« Dommage pour une catégorie qui a donnée autant de belles passes d’armes ces dernières années, tant au Mans qu’en série LMS ou en FIA GT. Il est clair que si nous avions pu anticiper ou imaginer cela, nous aurions  investit dès le début 2010 dans une autre direction  nous permettant ainsi de fonctionner encore à ce jour… Comme cela fait suite à l’incendie de 2009 de notre transporteur-motor-home (pour lequel le Team LAA est toujours dans l’attente de ses indemnisations), nous ne sommes pas aujourd’hui en capacité financière d’investir dans de nouvelles autos.

Enfin il conclut :

« Nous faisons partie des Teams à vocation résolument sportive, tout était dirigé et investi pour le résultat sportif alors que d’autres Teams faisaient de l’économie. C’est donc avec une certaine tristesse que le Team LAA a du laisser filer notre invitation d’office aux prochaines 24 heures du Mans mais avec tous ces éléments négatifs, le Team LAA doit aussi attendre les indemnisations pour repartir, je l’espère de plus belle, en 2012 avec un schéma sportif  durable. »

Ultime précision :

« Nous avons cédé nos bâtiments dans le Technoparc des 24 heures, à Jacques Nicolet en décembre dernier  afin de réduire les charges financières du Team durant cette période de transition et  nous nous  sommes installés à Mulsanne, grâce à l’aide d’un de nos partenaires institutionnels.
Enfin quelques soucis personnels, ajoutés à la situation physique de Luc, suite à son accident de moto, ne nous ont pas facilités la tâche, mais nous espérons  permettre à Luc , en amateur cette fois de revenir sur les circuits en 2012.
Nous remercions nos partenaires : Maisons France Confort,  Dunlop , Le Conseil Général de la Sarthe, ITF ,  Signarama  de l’aide inconditionnelle qu’ils nous ont apporté toutes ces années et nous espérons les retrouver dès notre retour.

Voilà, tout est dit. Parfois assez durement.

Mais le pére Poincloux, n’a jamais eu sa langue dans la poche !!!

Pour ce qui nous concerne, nous ne pouvons que regretter l’absence cette année, sur les circuits d’endurance, de cette superbe et sympathique équipe LAA.

Laquelle depuis plus de dix ans, a brillé et porté haut les couleurs Françaises avec ses ‘’pilotes maison’’ comme Lucho Alphand bien évidemment mais aussi les Patrice Goueslard, Stephan Grégoire, Guillaume Moreau, Xavier Maassen et tant d’autres, à l’image du prometteur Julien Jousse.

Une page, une très belle page se tourne.

Mais visiblement, l’album n’est pas définitivement fermé ou plutôt, refermé !

Si l’on a bien compris les propos de Philippe Poincloux

Gilles Gaignault
Photos : Patrick Martinoli – Infoscourse – Thierry Coulibaly

Sport

About Author

admin

Leave a Reply