DAKAR 2011 : L’EMERVEILLEMENT DE CHRISTIAN LAVIEILLE

HEUREUX LE GRAND CHRISTIAN

Nous en sommes à mi Rallye ce samedi à Arica, une fort jolie localité balnéaire, située au nord Chili, à proximité de la frontière Péruvienne toute proche car distante seulement d’une petite trentaine de kilométres.

L’occasion de rencontrer l’ami Christian Lavieille, meilleur privé

Au volant de son proto O5 du Team Dessoude, l’ancien double  Champion du monde de moto en endurance avec l’équipe Honda en 1998 puis en 2001 avec le SERT Suzuki de Dominique Meilland, occupe en effet la PREMIERE place derrière les armadas ‘’ Usine ‘’ VW et BMW –Mini

Une sacrée belle perf pour Christian qui nous résume sa premiere semaine de course:

«  Cette position correspond en fait exactement à mes attentes et l’objectif que je m’étais fixé. J’espérais atteindre cette place. Me réserver et menager l’auto dans ces dures etapes chiliennnes. Mon but était de parvenir ici à Arica pour la journee de repos entre 10 et 15  »

 Sur le plan mécanique ou en est son proto ?

«  L’auto est bien mais depuis deux jours je faisais attention sur les piégeuses pistes Chiliennes. »

Et il poursuit :

Cette premiere semaine est dans l’ensemble plutôt positive. Les trois premieres etapes, on s’est pas mal dechainé pour tenter de rester au contact dans le bon wagon des meilleurs privés, avec Nani Roma, Spinelli même si lui dispose d’un Mitsu usine. Sans oublier le Sud Africain, Alfie Cox.

Il raconte sa mésaventure :

" On s’est retrouve sur une veritable patinoire et j’ai tape l’aile avant droite contre un arbre. J’ai eu juste le temps de me degager et trente secondes apres rigoureusement au meme endroit, Alfie arrivait …en luge !!! il m’aurait bouzillé l’auto et c’était fini !

Ce qui confirme que sur un Dakar  et comme nous le rappelait, la veille, Peterhansel, il faut aussi une indispensabnle dose de chance

Comparé aux Dakar Africains comment Christian voit ces Dakar ‘’ exotiques ‘’ ces Dakar Sud Am ?

Comment trouve – t’il les organisateurs ?

« Je les juge parfaitement organisés. Tout est super orchestré ! C’est exceptionnel de pouvoir gérer aussi bien autant de concurrents et toute cette impressionnante logistique qui va autour. C’est franchement bluffant. »

Parlons du Team Dessoude

« On est 35 pour six véhicules. André Dessoude officie en parfait chef d’orchestre avec des troupes parfaitement rodées et qu’il connait très bien. »

L’objectif pour la seconde partie du rallye pour Christian ?

«  Ma stratégie est de dérouler et de conserver mon bon rythme de ces derniers jours et de rejoindre Buenos Aires toujours dans le Top dix et donc meilleur privé. Ce qui suffirait à mon bonheur car ce serait un réel exploit vu la qualité du plateau et le nombre de voitures ‘’ officielles  »

Gilles Gaignault
Photos : Gilles Gallinaro – ASO DPPI

«  En terme de terrain et d’accueil, je préfère c’est sur être ici et partager notre passion avec des fans qui ont un vraie culture des sports mécaniques. Mais les bivouacs en Afrique étaient un peu plus sauvages, un peu plus ouverts  Mais c’est bien de changer et de partir chaque matin vers l’inconnu car ce continent, on le découvre même au bout de trois éditions car en Afrique, on finissait au fil des ans  par s’habituer car on ne découvrait plus rien, on connaissait toutes les pistes par cœur. »Le seul pépin en fait est survenu dans un orage triopical, en Argentine, ou il n’a pu s’arréter !

Sport

About Author

admin

Leave a Reply