DAKAR 2011 : TRES GRANDE SERENITE DANS LE CLAN VW

A l’occasion de la journée de repos à Arica, nous en avons profité pour faire le point avec l’équipe Volkswagen

Aussitôt après avoir signé les quatre meilleurs temps de la sixième épreuve chronométrée vendredi, les pilotes Volkswagen peuvent ce samedi goûter à une journée de repos bien méritée.

A mi-course, l’équipe de Wolfsburg occupe les deux premières places du classement provisoire et totalise cinq victoires d’étapes contre une seule pour le Team X-raid BMW.

Les Espagnols Carlos Sainz et Lucas Cruz mènent à mi-course, au classement provisoire avec 2’ 42’’ d’avance sur leurs équipiers Nasser Al-Attiyah et Timo Gottschalk.

Après les premiers 1925 kilomètres de spéciales, un super ‘’contre la montre’’, sur un total de 5020 kilomètres, l’équipage X-raid BMW formé par le duo Stéphane Peterhansel et Jean-Paul Cottret, reste le plus dangereux adversaire de l’équipe

Volkswagen dont les quatre Race Touareg 3 alignés au départ sont toujours dans la course aux première, deuxième, quatrième et sixième places du classement provisoire.

SAINZ- DE VILLIERS : LES DEUX DERNIERS VAINQUEURS

La journée de repos n’a pas manqué d’activités pour l’équipe Allemande.

Les mécaniciens se sont affairés afin de préparer les véhicules pour la seconde semaine du rallye.

Après une conférence de presse commune, les pilotes, copilotes et dirigeants du Team, ont fait visiter le bivouac Volkswagen au Président du Chili, Sebastián Piñera, et ensuite se sont rendus disponibles pour des interviews. 

A tout Seigneur, tout honneur, nous avons en premier questionné le patron de l’armada VW sur ce Dakar, l’ancien pilote Kris Nissen :

« Après les six premières étapes qui ont été passionnantes et ont bien réussi à Volkswagen, on peut dire que la bataille a été encore plus intense que l’année dernière. Stéphane Peterhansel et Jean-Paul Cottret réalisent une remarquable performance pour le Team X-raid BMW. Nos deux équipages, Carlos Sainz-Lucas Cruz et Nasser Al-Attiyah-Timo Gottschalk font encore un peu mieux. Nos quatre voitures figurent aujourd’hui parmi les six premières ce qui est une bonne position pour aborder la deuxième semaine. Mais si nous avons déjà fait beaucoup, nous n’avons encore rien gagné. »

Après le ‘’ Chef d’orchestre ‘’ , place au leader et vainqueur sortant, Carlos Sainz, 1er du classement général provisoire.

« La première semaine s’est très bien passée dans son ensemble. Malgré des étapes très dures, le Race Touareg 3 a marché sans connaitre le moindre problème. Nous avons eu le plaisir de gagner trois étapes et l’inconvénient d’avoir à ouvrir la route. Mon copilote, Lucas Cruz, a réalisé un super travail. Il nous faut profiter de la journée de repos pour bien préparer la seconde semaine. Je sais que je peux me reposer à 100% sur le travail de nos mécaniciens. C’est réconfortant avant d’affronter la seconde partie du rallye qui s’annonce difficile.»

Lucas Cruz, son copilote ajoute :

« Nous avons accompli un peu moins de 2 000 kilomètres d’épreuves chronométrées sur un total de 5 000. C’était difficile mais, dans les jours qui viennent, le Dakar montrera probablement sa vraie nature en encore plus d’occasions. Je m’attends à voir beaucoup de passages dans le sable qui ne faciliteront pas la tâche des pilotes et leurs navigateurs. »

Nasser Al-Attiyah, dauphin de ce tandem au classement général, enchaine :

« Nous assistons à une bataille très excitante. Avec mon équipier Carlos, nous avons pris un peu d’avance, mais ces écarts sont extrêmement faibles pour un rallye comme le Dakar. Nous allons devoir rester concentrés et attaquer au bon moment. Je suis vraiment impatient de vivre la deuxième semaine. »

Son ‘’ Saint Bernard ‘’ Timo Gottschalk, ajoute :

« La bataille en tête est intense et réussir à rouler à la bonne cadence avec des risques calculés, n’est pas facile. Dans les prochains jours, il va falloir réussir à faire la différence si nous voulons gagner le rallye. Bien que nous ayons déjà une semaine d’efforts derrière nous, nous allons devoir rester concentrés et garder toute notre énergie pour essayer d’atteindre notre but. »

L’Américain Mark Miller, 6eme du classement général, intervient :

« Depuis notre sortie de route qui nous a écartés de la lutte pour la victoire, nous voulons aider nos équipiers à enlever pour Volkswagen un troisième succès consécutif sur le Dakar. Nous devons rester proches des voitures bleues qui nous précèdent. Les derniers jours ont montré que nous avions la cadence pour le faire. Hier, nous avons réalisé à une seconde près le même temps que Giniel de Villiers. Je pense que c’est cette approche que l’on peut attendre de nous. »

Ce qui fait dire à Ralph Pitchford, son copilote :

« La première semaine comportait des spéciales très variées et j’ai particulièrement apprécié la troisième étape. Nous n’avons malheureusement pas obtenu le résultat espéré. Mais je pense que le plus dur reste devant nous. J’attends avec impatience la deuxième semaine. »

Quant à l’homme qui offrit à VW sa toute première victoire sur ce Dakar, le Sud Africain, Giniel de Villiers, actuellement 4eme du classement général, lui il conclut :

« La première semaine s’est bien déroulée même si j’aurais aimé être plus près du duo de tête. Mes équipiers Carlos Sainz et Nasser Al-Attiyah impriment une cadence élevée. Nous avons perdu dès les deux premières étapes le temps qui nous manque aujourd’hui. Mais nos performances les trois derniers jours étaient bonnes. Nous avons plus de kilomètres devant que derrière nous. Nous ne renoncerons pas jusqu’à l’arrivée. C’est pourquoi je suis impatient d’aborder les sept prochaines étapes. »

Le dernier mot revenant à Dirk von Zitzewitz qui le navigue :

« La première semaine ne s’est pas déroulée comme nous l’espérions. Nous avons perdu du terrain dans les deux premières spéciales rappelant celles du championnat du monde des rallyes et nous n’avons pas été aussi rapides que nous en sommes capables dans le hors-piste. Notre objectif est clair : nous voulons attaquer de nouveau dans la seconde partie du rallye. Tout est encore possible. »

Comme on le voit, le moral est au beau fixe dans le clan VW !

Il est vrai que sur le biviouac chaque soir, on a l’impression en les apercevant de se trouver non pas sur le Dakar en plein désert au bout de nulle part mais plutôt dans un paddock de Grand Prix voire aux 24 Heures du Mans, tant les moyens mis en place sont tout simplement … COLOSSAUX !!!

En hommes mais aussi en matériel déployés…

Cela n’est pas sans nous rappeler les Dakar d’antan avec les équipes précédentes armadas, Peugeot puis Citroën et enfin Misubishi !

D’ailleurs ce samedi Olivier Quesnel, l’actuel patron en compétition et de Peugeot et de Citroën était présent en compagnie de Michel Hommell et du célèbre Chef, Guy Savoy et ce, à l’invitation du pétrolier Total

Gilles Gaignault
Photos : Gilles Gallinaro – ASO DPPI – Team et Red Bull

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DES AUTOS

Classement après la sixième des treize étape

1 Carlos Sainz/Lucas Cruz (E/E) Volkswagen Race Touareg 3, 20h 39m 41s

2 Nasser Al-Attiyah/Timo Gottschalk (Q/D) Volkswagen Race Touareg 3 à 2m 42s

3 Stéphane Peterhansel/Jean-P. Cottret (F/F) BMW X3 CC à 14m 51s

4 Giniel de Villiers/Dirk von Zitzewitz (ZA/D) Volkswagen Race Touareg 3 à 31m 09s

5 Krzysztof Holowczyc/Jean-Marc Fortin (PL/B) BMW X3 CC à 1h 13m 19s

6 Mark Miller/Ralph Pitchford (USA/ZA) Volkswagen Race Touareg 3 à 1h 35m 53s

7 Orlando Terranova/Filipe Palmeiro (ARG/P) BMW X3 CC à 1h 37m 54s

8 Guilherme Spinelli/Youssef Haddad (BR/BR) Mitsubishi Racing Lancer à 2h 17m 56s

9 Guerlain Chicherit/Michel Périn (F/F) Mini Countryman à 2h 45m 25s

10 Christian Lavieille/Jean-Michel Polato (F/F) Nissan Proto à 3h 07m 54s

Sport

About Author

admin

Leave a Reply