AFRICA ECO RACE, C’EST FINI!

  
 

 
Aujourd’hui samedi 8 janvier, le rallye entre au Sénégal, il arrivera demain à Dakar, sur le très célèbre Lac Rose.

René Metge, directeur de la course et auteur du tracé, a emmené les concurrents faire une dernière boucle dans les dunes Mauritaniennes avant de prendre la route vers Nouakchott, puis de descendre plein sud par le goudron vers le Sénégal.

Hier, tardivement, un nombre important de concurrents a écopé d’une pénalité de deux heures pour avoir manqué un contrôle de passage.

Du coup Pélichet par exemple, troisième au général, n’a pas deux heures mais quatre heures de retard sur Schlesser, dont la navigatrice Cécile Merle-Beral n’a pas fait d’erreur.

Nous avions vu et signalé ces erreurs de navigation sur l’Iritrak mais nous ne savions évidemment pas où étaient placés les contrôle de passage !

Pénalité également pour les deux camions de Jacinto et Tomecek, qui restent très en avance au général mais qui perdent une place hier au profit du Man de Noel Essers, qui n’est plus qu’à 87 heures quarante du leader…

Pénalité encore pour l’auteur de cet article qui a annoncé la septième victoire de Schlesser…hier, alors qu’il s’agissait de la sixième. Voilà, quand on informe des erreurs commises par les autres, il faut savoir aussi balayer devant sa porte…

Pardon à nos lecteurs. Allez, on prend la piste.

En sachant que la spéciale de demain sera hors classement, ces résultats sont donc ceux du rallye.  
 

 
MOTOS : LE QUATUOR PARFAIT

Depuis quelques jours, Norbert Dubois fait parler la poudre et il remporte une nouvelle étape aujourd’hui.

Mais il reprend peu de temps à Willy Jobard, toujours leader avec cinq heures d’avance au général.

Toujours est-il que ces quatre formidables garçons sont en passe de réussir le pari d’arriver à Dakar sans un seul abandon. On les a vus finir de nuit, rebrousser chemin sur des km pour aller chercher un point GPS loupé, se casser joyeusement la g… dans le sable mou des dunes.

Et sur cette étape, finir en beau tir groupé,

Derrière Dubois, vainqueur de la onzième spéciale, Jobard est à une minute, N’Diaye à 7 minutes, Bourgin à 9 minutes.

Messieurs, un grand bravo.

Classement motos :
1. Willy Jobard, KTM. 2. Norbert Dubois, KTM. 3. Bruno N’Diaye, BMW. Thomas Bourgin, KTM. 

  
AUTOS : SIREYJOL, ENCORE UN BUGGY ! MAIS SCHLESSER  GAGNE LE RALLYE


Avant de tracer plein ouest vers la capitale Mauritanienne puis plein sud vers le Sénégal, le rallye s’est fait encore un beau tour dans le sable.

Sireyjol,  Henrard, Pelichet et Schlesser ont roulé quasiment côte à côte. Paytrick Sireyjol gagne l’étape, et c’est encore un buggy !

En fait Schlesser au volant de son buggy aux couleurs Monster-Sonangol, a réussi à se faire plaisir, la course est sa vie rappelons le, et on ne roule pas à ce niveau sans plaisir, et bien entendu, aujourd’hui plus que jamais, le métier a été là, tout au long de la spéciale.

Le métier consiste à contrôler ceux qui le suivent au classement. Même s’ils sont respectivement  à deux heures et à quatre heures au classement général, en Afrique, la moindre faute peut coûter  tellement cher…

Jean Louis Schlesser à l’arrivée de cette spéciale.

« Magnifique épreuve aujourd’hui encore, la Mauritanie nous fait un fabuleux cadeau de départ ! J’ai roulé pratiquement tout du long avec Sireyjol et Henrard, on s’est bien amusés. La fête a été complète dans les derniers kilomètres puisqu’on a fini en même temps que les motos. Bravo à Sireyjol pour cette victoire ultra méritée.»

Voilà les propos du vainqueur de l’Africa Eco race 2011 puisque, nous le répétons, la spéciale de demain sera courue hors classement.

Au passage, ces trois buggies prouvent une fois de plus que bien pilotés et bien navigués, ils peuvent tenir la dragée haute aux 4X4 classiques.

Médaille de la ténacité pour Hubert Auriol, qui a eu pépin sur pépin chaque jour, en a bavé incroyablement mais a refusé d’abandonner, ce que le règlement de l’Africa Eco race rend possible. Il est 20ème et dernier classé sur son buggy Predator.

Les pots cassés sont payés, à la prochaine Hubert !

 Classement Autos : 1, Jean Louis Schlesser -Cecile Merle Beral Buggy Monster-Schlesser.  2. Stéphane Henrard-François Beguin Buggy. 3. Jérôme Pélichet-Eugénie Décré Bowler. 4. Abdelamid Abouyoussef -Mamoud Nour El din, Desert. 5. Patrick Sireyjol- Patrick Antoniolli, Buggy. 6. Bruno Oliveira-Manuel Rosa QT. 7. Edmond Pélichet-Bernard Malfériol Bowler. 8. Sergeï Savenko-Evgeni Pavlov Honda. 9. Maxim Kirpilev-Artem Shevelev, Toyota. 10 Jérôme Bonfils-Bernard Rissou Bowler. ETC… 20 classés.  
 

 
CAMIONS : SOLIDARITE ET STATU QUO

25 km après le départ, le Man de Noël Essers s’est couché sur la piste.

Tomecek et Jacinto ont passé une heure à tenter de le remettre sur ses roues, puis ont dû attendre le camion balai pour y parvenir.

Du coup, tout le monde était en retard, est reparti en même temps et Elisabete Jacinto gagne cette ultime spéciale de 7 minutes.

Tomas Tomecek et son Tatra sont donc les vainqueurs de ce rallye en catégorie camions.

Bel exemple de solidarité, tout à fait digne de la légende de ceux qui passent par ici depuis 1979. … 

Classement Camions
1.  Tomas Tomecek-Vojcek Moravek, Tatra. 2. Elisabete Jacinto-José Marques-Marco Cochinho, Man. 3. Michel Salvatore-Raymond Louin, Mercedes Unimog. Noël Essers-Marc Lauwers-Richard Baeten, Man.

Ce dimanche, les concurrents verront enfin le Lac Rose, endroit symbole s’il en est dans la mémoire des rallyes raids en Afrique.

Encore un coup de dunes…

Et le premier gros évènement de l’année 2012 sera terminé en majesté. 

Jean Louis Bernardelli

Photos : Alain Rossignol

 

Sport

About Author

admin

Leave a Reply