DAKAR 2011 : FAIRE LE PLEIN D’EMOTIONS

 

Lendemain de jour de l’An…

Mais, vacances d’été, ici en Amérique du sud !!!!

Chaleur étouffante, donc. Suffocante

Les habitants de Buenos Aires et des alentours n’ont cependant pas hésité.

Comme ce fut le cas lors des deux premieres editions, plus …d’un million de personnes sont a nouveau venues, selon les chiffres du Ministère du Tourisme Argentin, et pour beaucoup, sont revenues, assister, sur le long parcours qui va de La Rural jusqu’au podium de l’Obélisque, au défilé de présentation des 407 véhicules du Personal Dakar Argentina Chile 2011, puis à leurs premiers tours de roues vers Victoria, lieu du premier bivouac en ce premier jour de l’annee 2011.

Une foule immense, passionnee. Melant les aficionados comme les couches les plus populaires


C’est le cas de Raquel, 32 ans, institutrice en maternelle dans le quartier de Flores à Buenos Aires :

«C’est la 3ème fois que je me déplace. Je viens pour l’euphorie, l’émotion et pour soutenir les concurrents argentins.»

Sergio, 23 ans, employé de San Miguel, est venu pour les ‘voitures’ comme un autre Sergio, mécanicien dans la capitale, qui s’est aussi déplacé pour «supporter les pilotes argentins et aider à ce que le Dakar se déroule encore en Argentine.»

Angela, 23 ans, à l’abri de son ombrelle, est, elle, fascinée par les femmes qui courent sur cette épreuve :

« Je suis impressionnée par leur participation.»

Une remarque qui plaît à sa voisine, Darcy, 56 ans, brésilienne en vacances :

« Voir tout cela dans une des plus belles villes du monde, c’est magique ! »

Côté concurrents, le poids de l’enjeu est bien là.

L’année passée a pour beaucoup été consacrée à la préparation de cette échéance.

Après un réveillon expédié dans la modération, les 407 pilotes et équipages sont entrés en 2011 avec une idée en tête :

Réaliser un rêve sur cette édition du Dakar.

Dans la matinée ce samedi 1er janvier, l’ambiance solennelle du grand briefing d’Etienne Lavigne – le patron du Dakar- , qui a réuni pour la première et dernière fois sur le même site l’intégralité des concurrents engagés, les a plongés un peu plus dans un état d’esprit de conquête.

TOUS LES MOTARDS REUNIS AVANT LE GRAND DEPART…

Pour atteindre son objectif, chacun aura besoin d’un maximum d’énergie. Ils ont pu en puiser un stock considérable à l’occasion de la cérémonie de présentation au public.

Depuis 2009, le rendez-vous fixé au pied de l’Obélisque de l’avenue du 9 Juillet, impressionne par son succès.

Encore un fois, plus d’un million de fans

En outre, toute l’Argentine a pu suivre comme c’est maintenant le cas depuis deux ans, les ceremonies du depart en direct sur les chaines TV.

Certaines ont ainsi debutees le programme peu avant 14 heures  pour le conclure seulement vers … 20 heures !!!

 Et ce lorsque le dernier camion a quitte la Place de l’Obelisque.

 C’est dire l’enorme ferveur populaire ici en Argentine

Les Porteños, qui ont développé une sincère complicité avec le Dakar, ont en outre une fois de plus répondu présents pour encourager les aventuriers en partance.

Aucun d’entre eux ne peut rester insensible à cette déclaration d’amour collective.

La fin de cette première journée, qui ne constitue que le hors-d’œuvre de l’étape 1, signifie aussi que les véhicules accumulent leurs premiers kilomètres.

 Sur les 9600 à parcourir, le compteur n’a avancé ce samedi soir que de 377 unités pour atteindre Victoria, sur les rives du Rio Parana.

C’est là que les concurrents découvrent le premier bivouac, où leur repos ne sera que de courte durée. En effet les derniers ne devaient pas l’atteindre avant minuit, voire plus tard

Ce dimanche matin, le porteur du numéro 1, Marc Coma, est d’ailleurs convoqué des… 4h20 du matin pour prendre la route en direction de la spéciale de Cordoba.

C’est dire qu’on est maintenant vraiment entrer dans le vif du sujet !

Place a la course

On commencera à y parler de hiérarchie des ce dimanche soir du cote de Cordoba

Gilles Gaignault

Photos : ASO – Teams – Red Bull

 

Sport

About Author

admin

Leave a Reply