DAKAR 2011 : LES PILOTES DU TEAM VW AU CRIBLE…

  

Rencontrés avant qu’ils ne s’élancent en ce premier janvier, en direction de Victoria, terme de la première étape, une longue liaison de 377 km, sorte de ‘’ mise en jambes ‘’ avant d’attaquer des dimanche, la première spéciale qui nous mènera elle vers Cordoba, nous avons papotés quelques minutes avec les équipages de l’équipe VW.

Laquelle repart à l’assaut des pistes Sud Américaines pour une troisième victoire consécutive !

Le départ du Dakar a donc été officiellement donné ce samedi 1er janvier à Buenos Aires mais la première spéciale chronométrée ne se déroulera qu’entre Victoria et Cordoba, dimanche.

L’équipe Volkswagen aborde l’épreuve avec un objectif très clair :
Tenter de remporter une troisième victoire consécutive dans le plus difficile et célèbre des rallyes raids qu’est ce Dakar .

Bien évidemment, à tout Seigneur, tout honneur, il vaut mieux s’adresser directement en priorité à Kris Nissen, le Directeur de cette équipe Volkswagen Motorsport.

Lequel va devoir faire preuve de philosophie pour éviter que ces ‘’ poulains ‘’ ne s’entre-déchirent ! 

En tout cas, trop vite, trop tôt, risquant ainsi de mettre en péril, la course des VW Touareg

A l’image de l’an passé ou l’ambiance en fin de rallye fut des plus explosives chez VW, entre les deux premiers du classement provisoire qui lorgnaient tous deux sur la victoire finale…

Laquelle revenait finalement mais pour un peu plus de deux petites minutes aprés une lutte terrible sur pres de 10000 km, à l’Espagnol Carlos Sainz qui finissait par devancer son partenaire, le Qatari, Yasser Al Attiyah !

Rencontré sur le podium du départ au pied de l’imposante et majestueuse Obélisque, située sur la non moins réputée et magnifique … Avenida du 9 juillet, les Champs Elysées de Buenos Aires, le patron Kris Nissen nous explique :

« Nous abordons cette édition avec l’objectif très précis de gagner pour la troisième fois consécutive. Nous annonçons notre intention tout en sachant très bien que le Dakar est un challenge unique qui peut réserver beaucoup de surprises. Il ne faut pas forcer sa chance dans ce rallye et il faut toujours s’attendre à…l’imprévu. D’une certaine façon, il faut d’abord vaincre cette épreuve avant de pouvoir gagner soi-même. Cette année, nous allons être confrontés à des adversaires très forts tels que le team X-raid-BMW ou des équipes très bien préparées comme celle de Robby Gordon, avec le Hummer, ou l’écurie privée de Nissan. »

Néanmoins, le Team VW est bel et bien là pour conquérir une troisième et dit- t’on, ultime victoire, avant de se lancer dans un nouveau Challenge :

Le Championnat du monde des Rallyes WRC !!! Discipline ou, vu la préparation de cet important programme, des VW ne devraient apparaitre qu’en …2013 !

Mais revenons au Dakar 2011.

Et retrouvons le tenant du titre, lauréat le 17 janvier dernier du Dakar 2010, justement ancien double Champion du monde des Rallyes, le très expérimenté pilote Espagnol Carlos Sainz dont la VW portera le numéro 300

« Prendre le départ du Dakar en tant que tenant du titre permet d’être un peu plus détendu. Mais notre manière d’aborder la course sera la même qu’en 2010. Je vais appliquer la même stratégie avec la même humilité vis à vis de cette course qui est extrêmement exigeante. Je vais rouler au rythme qui me conviendra. Il restera à voir si cela suffira pour gagner de nouveau et si la chance sera avec nous. La compétition s’annonce très dure de nouveau cette année… »

Justement qu’en pense son co-équipier, Lucas Cruz :

« Le fait d’avoir gagné en 2010 permet d’être moins sous pression. Gagner en 2011 sera tout, sauf facile car nous avons d’excellents équipiers et de solides adversaires dans d’autres équipes. Il faudra avant tout tenir sur ce marathon de 15 jours sans commettre de fautes. »

Au volant du VW Touareg qui arbore le numéro 302, se trouve très certainement celui qui risque fort à nouveau d’être son plus dangereux rival, le Qatari Yasser Al Attiyah

« Nous n’avons jamais été aussi bien préparés avant le Dakar. Avec mon équipier Timo Gottschalk, nous allons faire tout notre possible pour contribuer à un troisième succès de Volkswagen. Il est clair que mon objectif personnel est aussi de gagner le Dakar. D’un point de vue tactique, il ne sera pas facile d’attaquer au bon moment pour prendre l’avantage. »

Qu’en pense, Timo Gottschalk  ?

« Nous avons été battus de très peu l’an dernier et nous allons évidemment essayer de gagner de très peu cette année. Notre parcours ne sera pas une promenade de santé car en plus de nos propres équipiers l’opposition sera forte. En outre, les organisateurs ont durci les règles de navigation. Le rôle du copilote sera donc plus important que jamais. Ce sera un Dakar dur mais aussi, certainement, excellent. »

Victorieux en janvier 2009, le Sud Africain Giniel de Villiers, revient lui aussi avec l’intime conviction de pouvoir récidiver et de doubler ainsi la mise. Son Touareg porte le numéro 308 

 « En 2009, avec Dirk von Zitzewitz, nous avons goûté aux joies de la victoire alors qu’en 2010 le rallye s’est beaucoup moins bien passé pour nous. On ne peut jamais prévoir et gagner en force dans une épreuve aussi longue et difficile. Notre objectif sera de conduire à notre rythme et de faire le maximum pour essayer de gagner. Nous sommes bien préparés. Nous avons accompli entre 5000 et 6000 kilomètres de tests. Notre nouvelle voiture a accompli un grand pas en avant. »

Dirk von Zitzewitz, précisant :

« Tout peut toujours arriver sur le Dakar. On a facilement tendance à l’oublier et à avoir des prétentions trop élevées. Avec Giniel, nous ne voulons pas commettre cette erreur. Nous aborderons la course, jour après jour, en donnant à chaque fois le meilleur de nous mêmes et nous verrons quelle sera notre classement à la fin. Je pense qu’il pourrait être bon.»

Allusion à la lutte qui va opposer Sainz et Al Attiyah et qui pourrait laisser des traces et faire des dégâts !!!

De gros dégâts …

Le dernier des mousquetaires de l’impressionnante  formation Allemande, l’Américain Mark Miller, semble toujours un tantinet en retrait mais qui sait !

« Mon objectif sera de finir sur le podium, comme en 2009 et 2010. Et pourquoi pas en montant sur la plus haute marche. Nous avions la vitesse nécessaire pour y parvenir les précédentes années mais nous n’avons pas toujours eu de la chance. Nous avons aussi pris de mauvaises options en navigation ou mal « lu » les dunes. Plutôt que de perdre plusieurs minutes sur un mauvais choix, nous consacrerons cette fois quelques secondes supplémentaires pour bien réfléchir en cas de doute. »

Ralph Pitchford, son fidèle copilote, ajoutant :

« Mark et moi, nous nous sommes mieux préparés que jamais. Mark a travaillé encore plus dur sa condition physique et c’est ce que j’ai fait également. Nous avons aussi beaucoup travaillé sur notre communication dans la voiture. »

Bref, comme on le voit, les quatre équipages s’estiment tous, comme étant un vainqueur possible.

Lequel reviendra en vainqueur à La Rural de Buenos Aires, le samedi 15 janvier prochain ?

Un certain … Stéphane Peterhansel, le leader du grand rival, le Team BMW- X Raid, espère bien être, celui-là !!!

En fait, nous allons assister à deux courses

Celle interne aux équipages VW et celle qui les opposera aux autres équipes dont justement celui qui lorgne lui  vers une dixième victoire de prestige sur le Dakar – déjà six en motos et trois en autos – s’annonce à nouveau une fois encore, une fois de plus, comme le plus dangereux rival

Premier élément de réponse ce dimanche soir à Cordoba pour faire un premier état de la situation

Gilles Gaignault
Photos : Teams VW – X Raid et Red Bull

BMW – VW  ? QUI L’EMPORTERA ???

Sport

About Author

admin

Leave a Reply