DAKAR 2011 : LE TEMPS DES QUESTIONS !!!!

407 pilotes et équipages prennent ce samedi à Buenos Aires, le départ du Personal Dakar Argentina Chile 2011.

Lequel après trois journées réservées aux vérifications techniques à La Rural dans le centre de la Capitale Argentine, débute d’abord par une cérémonie de départ au pied de l’Obélisque de Buenos Aires puis une liaison ensuite vers Victoria, avant une première étape …sportive prévue dans la matinée de dimanche.

En attendant, les spectateurs venus à La Rural ont pu découvrir les principaux protagonistes de la course, et désigner leurs favoris.

Tout est maintenant ouvert.

Dès dimanche, les Champions confirmés et les anonymes du rallye raid, ceux que l’on nomme ‘’ afecctuzusement ‘’ Les poireaux ‘’ se mesureront sur plus de 9000 kilomètres de routes et de pistes Sud Américaines.

Mais, une poignée d’entre eux seulement sera réellement concernée par la bataille pour le titre.

Toutefois en ce jour de ‘’ Grand départ ‘’ les incertitudes restent nombreuses.

MOTOS : C’EST L’INCERTITUDE, MAIS !!!!

Les meilleurs des 170 motards présents sur la ligne sont désormais passés à la cylindrée 450cc.

Cette révolution provoque selon l’avis général une redistribution des cartes.

Si Cyril Despres et Marc Coma, vainqueurs des cinq dernières éditions, conservent légitimement leur statut de grandissimes favoris, l’appétit de leurs challengers donne une idée des joutes à venir dans les deux prochaines semaines.

Ainsi  l’Azuréen David Casteu, surprenant lauréat l’an passé de la première étape avec sa toute nouvelle moto Française, la Sherco, avant de devoir abandonner suite à une vilaine chute :

« Je sais ce qu’ils valent, mais je sais ce que je vaux, je suis Champion du monde de la catégorie »

David Casteu, qui ne prive pas sa Sherco des plus hautes ambitions…

« Il y a d’énormes attentes autour de moi, constate quant à lui le leader chilien d’Aprilia, Francisco Lopez alias ‘’ Chaleco ‘’ particuliérement bien épaulé au sein de son Team pour cette seconde présence des Aprilia sur le Dakar

Avant d’ajouter :

« Mais ce sont aussi mes attentes »…

LES MOUSQUETAIRES APRILIA

Tout au long de la semaine et par caméras, micros et interviews de la presse interposés, les principaux acteurs de la course, ont déjà débuté et entamé leur partie de ping-pong psychologique dans les allées des « vérifs » à La Rural de Buenos Aires.

MARC COMA : NEUF ANS ET TOUJOURS LA !

« J’ai un enthousiasme de débutant. Tout est nouveau: le projet, la moto, l’équipe. C’est beau de repartir comme cela pour une nouvelle étape dans une carrière qui dure déjà depuis neuf ans. Je suis très fier d’être toujours là après une tranche de vie aussi longue dans un sport éprouvant. Ce Dakar j’ai envie de le gagner, bien sûr, mais la course sera très ouverte. Le passage à 450cc donne maintenant toute sa mesure et beaucoup de pilotes et de teams peuvent avoir des prétentions. C’est bon pour la course en général et aussi pour ma course. L’attention sera moins focalisée sur un duel avec Despres, comme les années précédentes.»

Cyril Despres qui conclut :

« La course reste la course. Je me suis bien préparé et entrainé lors du récent Rallye du Maroc. J’ai l’expérience et ma foi, il s’agit d’une course comme une autre. Simplement elle monopolise plus l’attention mais il ne s’agit ni plus ni moins que d’un nouveau Dakar. Et, le Dakar je pense connaitre, non ! »

Comme on le constate, ces deux- là vont devoir de nouveau lutter pour la suprématie.

GRAND RETOUR DU TEAM YAMAHA

Mais, visiblement ils ne sont plus seuls à lorgner et viser la victoire finale.

D’autres ont de l’appétit et les moyens de les déloger de ce piédestal, qu’ils se partagent depuis tant d’années …

Casteu, Chaleco.

On a parlé déjà cette semaine aussi du Norvégien Ulsvalseter ! Et de Verhoevern. Mais il ne faut pas oublier côté tricolore, Alain Duclos (Aprilia) et Olivier Pain (Yamaha)


Sur les 30 quads présents en course, les Argentins n’avaient d’yeux la veille du départ que pour Marcos et son frére Alejandro Patronelli, héros de la dernière édition.

 Lequel était littéralement submergé par une véritable marée humaine d’aficionados

Ils n’ont du coup à peine vu passer un certain… Josef Machacek !!!

Mais le pilote Tchèque, vainqueur tout de même à …cinq reprises entre 2000 et 2009, pourrait malgré tout fort bien récidiver et éclipser les deux frères Argentins.

PETERHANSEL L’ENNEMI DE L’ARMADA VW !!!

Sur quatre roues, le défilé des favoris a tourné au ‘’Concours de beauté’’ avec l’entrée en scène du Team X-Raid.

Le tout nouveau Mini Countryman (oui, c’est un garçon !) confié à Guerlain Chicherit, surprise 2011 de l’équipe, a comme on l’imagine inévitablement déclenché les rafales de flashs des photographes professionnels ou amateurs.

Cette première victoire à l’applaudimètre ne rassasie évidemment pas le montagnard, qui fera tout pour rester au contact de son coéquipier Stéphane Peterhansel.

La BMW X3  tout dernièrement victorieuse du Rallye NPO du Maroc en novembre, a été développée, améliorée et fiabilisée, avec pour mission de détrôner les Race Touareg de Volkswagen, également présentés dans une version encore plus performante que l’année dernière !

Stéphane nous explique :

« Attention, ce va être une course plus dure que celle de l’an passé. C’était un beau parcours mais plutôt facile.  Là, c’est autre chose et plus long. Plus physique et aussi visiblement beaucoup plus chaud (65°dans les voitures) Plus sélectif aussi  car on va trouver des spéciales plus copieuses avec beaucoup plus de navigation. Il y a un an, on ne pouvait pas se perdre. Tout au plus s’égarer. Cette année tout est différent. Il y a un énorme potentiel de surprises. C’est trop Top »

A ce stade, il nous faut préciser que la paire Peterhansel-Cottret, passe pour l’équipe  »NUMBER 1 » au monde, question nav.

Ceci explique donc cela !!!

« Je veux garder mon titre », nous a toutefois affirmé néanmoins et sans détour, Carlos Sainz, le vainqueur 2010, ce vendredi lors de la conférence de presse du Team VW.

Avant d’enchainer: 

« Il me tarde que la course commence. Avec Lucas Cruz, nous formons une bonne association. Nous avons gagné toutes les courses sur lesquelles nous étions engagés. Il me tarde de commencer ce Dakar. Je veux garder mon titre. Je sais que la concurrence sera agressive, mais c’est normal et elle est dans son rôle. Moi, comme toujours, je ne pense à rien d’autre qu’à ma course, à bien faire mon travail. Et comme d’habitude je courrai à mon rythme, à ma main.»

Mais son plus proche rival en 2010, son dauphin sur le podium, le Qatari Nasser Al-Attiyah, fera tout pour le contrarier.

Nous l’avons trouvé extrêmement serein, détendu, confiant et incroyablement souriant au cours de cette même conf :

« Je suis vraiment au fil des jours, de plus en plus confiant, j’ai vraiment besoin de gagner. Et je peux le faire ».

Le duel VW – BMW, Robby Gordon et son flambant Hummer d’un sublime ‘’orange fluo’’ ne comptent pas y assister en spectateurs:
« Je suis ici pour gagner », répète à l’envi, l’Américain, qui complète la liste des ambitieux.

Et de son côté, Christian Lavieille venu nous rendre visite, nous précisé lui aussi vouloir s’immiscer dans cette lutte féroce.

Et qui sait

« Je vise entre Top 5 et Top 10 mais faire cinq serait royal vu la qualité des hommes des Teams usine »

On veut bien le croire, car entre les deux équipes VW et BM –Mini, cela fait déjà plus que les deux doigts de la main !!!

Au total 140 équipages ont passé avec succès l’examen des « vérifs ».

Aucun ne peut parier avec certitude sur le rang qu’il occupera le 16 janvier.

Mais pour cela, il faudra d’abord et surtout retrouver… Buenos Aires et ne pas s’arrêter en chemin…

BATAILLE GEANTE CHEZ LES MASTODONTES  AUSSI …

Les 67 camions engagés sont quant à eux promis à une course-poursuite derrière les imbattables Kamaz.

Mais le niveau de pression que comptent leur mettre les De Rooy et Loprais promet aussi assurément et surement et au fil des jours, des rebondissements à répétition.

Gilles GAIGNAULT
Photos : ASO –Teams –Red Bull – Michel Maindru – Aprilia – DPPI

ETIENNE LAVIGNE  : LE PATRON SUR LE TERRAIN

Samedi 1er janvier – Etape 1 : Buenos Aires – Victoria

Jour de l’An à l’ancienne
Liaison, 377 km

Le Dakar renoue avec la tradition des premières éditions, qui s’élançaient systématiquement le 1er janvier, Place de la Concorde à Paris.

Cette fois-ci, les concurrents salueront l’obélisque de l’avenue du 9 juillet à Buenos Aires, avant de prendre la route pour Victoria, qu’ils rejoindront en liaison.

Les chronos resteront rangés dans leurs étuis pour cette journée de prise de contact avec l’enthousiaste public argentin.
Mais après ce premier bout de route, on dort déjà en bivouac.

10h00 : Briefing des concurrents – La Rural
14h30-20h00 : Podium – Obélisque Avenue du 9 janvier

Sport

About Author

admin

Leave a Reply