RALLYE DAKAR : GRAND RETOUR POUR LE TEAM NISSAN DESSOUDE

Six nationalités différentes, 35 personnes, 14 véhicules dont 8 engagés en course dans les catégories Moto, Buggy, T1, T2 et T4, les Normands du Team Dessoude seront bien omniprésents sur le Dakar 2011 !

Une véritable ARMADA dirigée par un trés GRAND  » Pro » : André Dessoude !!!

Près de trois décennies de présence sur les rallyes raids du monde entier ont fait d’André Dessoude, un pilier du Rallye Raid.
Le manager Normand dirige d’ailleurs une véritable « famille » connue et reconnue.

Cette nouvelle édition du Dakar sera placée sous le signe de la polyvalence dans l’équipe Dessoude. En effet, en plus de son engagement dans cinq catégories, le Team Dessoude assurera également la logistique du Team… Mitsubishi Brésil !
Preuve de la renommée Internationale de l’homme de St Lô mais aussi de sa compétence

S’engager sur un Dakar nécessite effectivement une minutieuse préparation de la mécanique.

Sur ce point, les équipes techniques de Saint-Lô ont toujours, une fois n’est pas coutume, effectué un travail remarquable.
Mais c’est aussi un engagement humain, en plus du travail de préparation et d’encadrement où tous les détails comptent.

André Dessoude veille:

« Chaque année nous définissons un état d’esprit. Nous avons eu notre période « people » avec notamment Johnny Hallyday, Carole Montillet ou Brahim Asloum. Mais cette année, c’est un esprit d’équipe unique qui domine. Je dois gérer 16 pilotes en course : Français, Espagnols, Portugais, Ukrainiens, Angolais, Chinois…. plus tout « le commando» d’assistance… »

Et le ’’patriarche ‘’  du Dakar, de s’empresser d’ajouter :

« Il faut savoir se rendre disponible en permanence, écouter, comprendre et s’adapter à toutes les personnalités. Le Dakar met les organismes et les mécaniques à rude épreuve aussi je dirige mon équipe comme on mène une famille. Très présent, j’observe, je croise des regards qui me permettent de deviner les craintes ou les attentes des pilotes. Le Team Dessoude sera placé pour cette année 2011 sous le signe de la solidarité et de l’entraide. Un état d’esprit unique qui constitue l’âme authentique du Rallye Raid. Trop souvent, on accorde une attention particulière aux performances des pilotes de pointe, il ne faut jamais omettre que pour gagner il faut déjà terminer, se dépasser et achever ce qui reste une grande aventure humaine »…

Sur cette épreuve comme depuis plusieurs années, le leader de l’équipe sera une fois encore Christian Lavieille associé à Jean-Michel Polato.

« Nous fondons de grands espoirs sur cet équipage et sur le Proto 05. Si techniquement nous ne pouvons nous permettre de rivaliser avec les Volkswagen nous allons nous employer à maintenir un rythme soutenu et jouer sur la fiabilité. »

Sur le Dakar 2010, contraint d’abandonner sur un problème secondaire de réservoir, Christian Lavieille pointait pourtant dans le Top Ten au contact des équipes d’usine et aurait pu prétendre se hisser, à la régulière, parmi les meilleurs au classement général final.

Cette année, les ambitions du Team Dessoude sont multiples :

Voir le tout nouveau Buggy d’Isabelle Patissier et Thierry Delli Zotti franchir la ligne d’arrivée, un nouveau podium en T2 pour Frédéric Chavigny (face à des voitures d’usine), apprendre et bien figurer au classement final pour le Pick-Up Dessoude 03 aux couleurs de l’Angola de Carlos Oliveira et Ricardo Corticadas, découvrir le Dakar pour le Pathfinder T1 du pilote Chinois Hongzhi Guo et Denis Schurger et assistance très… rapide pour Salvador Servia au volant de son camion T4.

Le Team Dessoude est en constante évolution ainsi cette saison la Chine, la Georgie mais aussi la Normandie sont à l’honneur, pour exemple l’arrivée au sein de l’équipe de David Deslandes et Pierrick Bonnet.

David n’est autre que le Champion de Rallycross Division 4 2008 et Vice Champion Division 1A 2009. Il a choisi cette saison de manager sa propre équipe avec en prime un titre de Champion de France Féminin et puis sa route a croisé celle d’André :

« David est passionné et réservé mais sans nul doute il dispose de grande qualités. J’ai pris place avec lui a bord de la voiture pour l’observer pendant les premiers tours de roues des essais préliminaires. Il s’est adapté très rapidement à la voiture et étrangement me rappelle….moi !

Grâce à Frédéric Chavigny nous sommes entrés en contact avec le Président Georgien qui nous a réellement assisté dans le montage de ce programme. Le Pathfinder T2 roulera sous les couleurs de la Géorgie dans une épreuve qui en terme de spectateurs se place juste derrière, excusez du peu, le mythique Tour de France… »

Le Dakar 2010 fut aussi le théâtre d’une rencontre, cette fois avec Pierrick Bonnet.

Motard à la dérive après avoir connu son lot de galères épuisantes et mêmes dangereuses, le Normand était contraint à l’abandon. André n’a pas hésité une seule seconde :

« On ne laisse pas un Normand sur le bord de la route… »

Malgré sa déception, Pierrick terminera son Dakar dans la voiture d’André et verra ainsi l’arrivée à Buenos Aires.

Cette année, et pour la première fois, une KTM portera les couleurs du Team Dessoude !

Rappelons-le,146 voitures, 180 motos, 33 quads, 68 camions s’élanceront pour 9618 kilomètres de course à travers les paysages fabuleux, mais terribles, de l’Argentine et du Chili.
Une véritable aventure dont le rendez vous final sera pour les équipages Dessoude l’arrivée à Buenos Aires….

Viva el equipo Dessoude y buena suerte ¡

Christian Lavieille, leader de l’équipe Dessoude est pour le moins motivé :

« Je suis très impatient de prendre le départ de cette nouvelle édition du Dakar, le parcours s’annonce une fois encore magnifique aux confins de l’Argentine, et du Chili. Bien que nous n’ayons pas eu de chance ces deux dernières éditions nous avons tout de même prouvé que nous étions très performants, l’équipe a bien travaillé sur la voiture depuis la dernière épreuve en Tunisie et je suis très confiant. Pour bien figurer au Dakar il faut, certes être rapide, mais aussi rester en piste et ne pas commettre d’erreur tant au niveau pilotage que navigation et dans ce domaine, j’ai toute confiance en Jean-Michel. L’objectif est simple : Top 10 dans les échappements des équipes d’usine, si la réussite ne nous fait pas faux bon ! Nous partons sans pression mais pas décidés pour autant à rester dans l’ombre… »

Gilles Gaignault
Photos : Alain Rossignol – Team

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply