DAKAR 2011 : VEILLEE D’ARMES

ETIENNE LAVIGNE LE BOSS DU DAKAR

La plus célèbre épreuve de Rallye-Raid au monde, le fameux DAKAR,  s’élancera le premier janvier et pour la troisième année consécutive depuis la Capitale Argentine, Buenos-Aires et en direction de la Cordillère des Andes et du Chili.

Au vu de ce qui s’est passé dans les autres Rallyes de l’année 2010, qui ont presque tous servi de piste d’essais aux grands Teams, il est sans doute possible de faire quelques pronostics, en sachant que, et c’est heureux, c’est pour cela que nous aimons ce sport, le destin jouera une partie importante du résultat.

Bref, qui peut gagner ce Dakar 2011 ?

MOTO : KTM INVINCIBLE ?

KTM, la firme Autrichienne.

Un Team ?

Une armada ?

Un porte-avions ?

Un peu de tout cela.

Marc Coma et Cyril Despres gagnent alternativement quasiment tout et depuis un bon moment.

Pourquoi une petite préférence pour Cyril ?

Parce que comme Hubert Auriol et Cyril Neveu, il vient du trial à moto. Parce que quand on s’appelle Cyril sur un Dakar, c’est très bon signe.

Parce que nous l’avons vu rouler lors du récent Rallye du Maroc, de façon incroyablement experte, intelligente et rapide.

Avec l’appui des très solides Pedrero Garcia et Faria, lui et Coma sont en effet de très gros clients.

Mais le propre de l’Invincible Armada (flotte espagnole de 130 navires qui devait envahir l’Angleterre en 1588) est justement… qu’elle a été vaincue, non par les anglais mais par les éléments.

C’est en effet une très grosse menace qui pèse sur l’écurie Autrichienne d’autant plus que ses deux pilotes de pointe, se haïssent au point de ne … JAMAIS, se parler !!!

Auquel cas, l’Aprilia de Francisco  Lopez Contardo (Chaleco) qui ne l’oublions pas court carrément à domicile, ou la Sherco de David Casteu, pourraient sans problème profiter d’un créneau de tir.
lls ne sont pas les seuls.

Yamaha France engage quatre pilotes, Helder Rodrigues, Jordi Viladoms, David Barrot et Olivier Pain, dont on a vu au dernier Rallye du Maroc, qu’ils savaient aller vite.

Et eux, sont extrêmement bien managés.

BMW est aussi de la partie, il est rare que cette marque vienne faire de la figuration.

Mais la moto manque de mise au point et ses pilotes Verhoeven, Gonçalves, Bianchi Prata (Frétigné n’est pas du tout sûr de partir suite à son accident lors du Rallye du Maroc) sont un peu en-dessous de ceux que nous venons de citer.

Bref, sans pépins majeurs, sans une vacherie du destin, sans une pièce à dix cents qui casse et  fout une opération à dix millions d’€ par terre, les KTM doivent gagner et vont gagner…

Pourquoi ?

Expérience du terrain, Team qui fonctionne comme le ‘’blietzkrieg’’, pilotes qui savent gérer la pression, motos préparées comme des bijoux…

Et on ajoute encore un budget colossal. Oui , KOLOSSAL !!!

Il est vrai que Red Bull arrose…

Normal et logique, entre … Autrichiens !!!

Simple question de bon sens, non.

Sur le papier, c’est imbattable. Sur le terrain en revanche…

On a compris qu’il ya du monde au balcon, au cas ou !

En quad, compétition acharnée à prévoir parce que l’imbattable Marcos Patronelli est blessé.

Du coup, il y a deux gros favoris, Machacek, (vainqueur en 2009) et le frère de Patronelli, Alejandro.

Et là encore, il ya le destin…

AUTOS : ENFIN ENSEMBLE !

Quatre solides VW, pour Sainz, Al Attiyah, Miller et De Villiers. La faiblesse de ce Team, même si au demeurant il a gagné tous les rallyes auxquels il a participé en 2010, est qu’entre les pilotes, il n’y a guère de complicité…

Comme chez KTM, en somme !!!

Par ailleurs, trois d’entre eux sont légitimement sûrs d’avoir ‘’le jus’’ pour gagner. Ce qui risque d’être compliqué à gérer.

Mais incontestablement, si l’on considère que les trois voitures ne peuvent pas tomber en carafe en même temps, ce Team est un gros calibre.

On se répète. En sports mécaniques, rien n’est gagné d’avance.
La voiture du peuple (Volkswagen) a quand même une sacrée troupe de conquête.

Cela dit, toujours du côté Allemand, on a préparé une autre arme secrète.

Elle s’appelle Bayerische Motoren Werke, autrement dit…BMW.

Le Team BMW dispose de voitures très au point, dont il se dit cependant toutefois, qu’en performances pures elles seraient légèrement inférieures aux VW !!!

Peterhansel et son coéquipier phénoménal, Jean Paul Cottret, seront un très gros atout pour ce Team.

Guerlain Chicherit aura la même voiture, mais avec une carrosserie de… Mini.

On sait qu’il est rapide, mais au Maroc, il a été retardé par un problème mécanique à répétition.

Alors ?

Holowczyc et Novitsky (qui est rappelons le détenteur de la Coupe du Monde FIA de Rallye Tout Terrain) sont aussi capables de faire de bons résultats, le problème sera la régularité.

ASO, l’organisateur a évoqué un parcours très compliqué, tant du point de vue pilotage que de celui de la navigation.

Alors, « Peter » et « Paulo » Cottret pourraient bien à ce petit jeu-là, être…  intouchables.

Parce que ce duo là fonctionne comme les pieds et les mains d’une Toccata de Bach.

Une sorte de torrent d’une puissance effroyable mais avec la précision d’un joaillier.

En outsiders très sérieux, on peut noter la très grande vitesse du Hummer de Robby Gordon et l’incroyable efficacité de l’équipage Roma-Picard sur un Nissan Overdrive.

Picard, comme navigateur, a déjà gagné le Dakar. Avec Fontenay en 1998 et avec Alphand en 2006.

Il a aussi auparavant navigué les plus grands :

Auriol, Vatanen, Masuoka !

C’est dire s’il s’agit d’un homme recherché!

Son passé de pilote moto d’enduro et de trial, plaide en plus pour lui et lui donne une intelligence et une compréhension du terrain hors pair.

Bref, une sorte de coéquipier indestructible et surdoué.

A suivre de très près… 

CAMIONS : DUEL DE TITANS

Grand favori, il a tout de même gagné … six fois l’épreuve, le Russe Chagin et son Kamaz.

Kabirov, du même Team, sera probablement son pire adversaire.
On peut cela dit douter que le management laisse s’établir une lutte à mort entre les deux pilotes.

Il y aura trois autres Kamaz derrière, ce n’est plus un Team, c’est une horde !

Mais la horde aura des ennemis coriaces.

A commencer par les Hollandais du redoutable et lui aussi très expérimenté Team De Rooy et leurs Iveco.

Lesquels semblent un tantinet un peu en-deça en performances mais dans ce type de rallye, la puissance n’est pas tout.

Les Tatra de Loprais et De Azevedo sont souvent aux avant postes mais il est vrai que tout cela se passe derrière Chagin.

Le panache de l’un cache beaucoup le pilotage des autres…
Man a engagé Van Vliet et Echter, ce qui fait qu’au total, la guerre la plus totale de ce rallye pourrait être dans la catégorie camions.

Sauf si Chagin plie la course dès le premier jour, et il sait le faire, très bien même… 

Voilà.

Encore une ligne pour vous dire que comme l’année dernière ‘’autonewsinfo’’ suivra la course sur place et chaque soir depuis le bivouac, on vous relatera le déroulement de l’étape du jour.

Le décalage horaire nous est favorable !

Donc, au fil des jours, chaque matin, vous pourrez dévorer le déroulement du Rallye  et lire tous les interviews des hommes du jour.

Gilles Gaignault fera parler tous les pilotes qui se sont distingués dans toutes les catégories.

Alors rendez vous dès les derniers jours de l’année sur autonewsinfo.

Le tango argentin et la cueca chilienne vont faire un sacré boucan d’enfer !

Jean Louis Bernardelli
Photos : Alain Rossignol – Teams

On va donc enfin, après une année de jeu du chat et de la souris, voir s’affronter les Teams officiels BMW et VW,  Schlesser ayant lui décidé de courir, l’Eco Africa Race.

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply