TROPHEE ANDROS EN ANDORRE : AU TOUR DE DAYRAULT ET DE LAGORCE DE BRILLER MAIS PROST LEADER

Après Bertrand Balas et Alain Prost, respectivement victorieux des deux premières manches du Trophée Andros, millésime 2010-2011 et disputées, il y a tout juste une semaine à Val Thorens, ce week-end pour le second rendez-vous de la saison hivernale de l’Andros, place à deux nouveaux lauréats !

Effectivement pour les deux courses courues dans la station de ski de Granvalira en Principauté d’Andorre, les victoires sont revenues respectivement à Jean Philippe Dayraut et à Franck Lagorce

Jean-Philippe Dayraut  qui conduit désormais une BMW, double tenant du titre dans le Trophée Andros de courses sur glace et Franck Lagorce (Skoda Fabia) se sont imposés dans les deux courses de cette deuxième manche

Franck Lagorce l’emporte en devançant la BMW de Jean-Luc Pailler et le Dacia Duster d’Alain Prost. Cependant que Dayaut triomphe aux dépends de la Renault Clio de Pierre Llorach et un Franck Lagorce  visiblement très en verve et à son aise en Andorre !!!

UNE SACREE EQUIPE DE CADORS DE PILOTES F1 !!!!

Après les quatre premières épreuves de cette campagne 2010-2011, Alain Prost conserve malgré tout son leadership et demeure donc au commandement de l’Andros.

Néanmoins, le pilote du Dacia Duster, version Glace était cependant loin d’être satisfait de son week-end:

« Il faut positiver. Il s’est passé beaucoup de choses, mais nous conservons les rênes du classement général. Cependant, nous ne pouvons nous montrer entièrement satisfaits pour de multiples raisons. Nous creusons tout de même un peu l’écart sur nos concurrents, hormis sur Jean-Philippe Dayraut, qui a gagné une manche. Il faut donc relativiser. Nous devons progresser. Le Trophée va être serré, il va  donc nous falloir marquer des gros points à chaque fois.»

Mais revenons sur la chronologie de ce week-end andorran.

Jean-Philippe Dayraut : LE BOSS !!!!

Vendredi 10 décembre 2010. Une date dans le Trophée Andros !  Jean-Philippe Dayraut réalise en effet un véritable exploit, en remportant la seconde manche qualificative  et ce avec … 80 kg de lest.

Du jamais vu sur le Trophée Andros !!!!

Rien n’est pourtant gagné en arrivant en Andorre. Pas de neige, peu de glace, mais un soleil magnifique, le circuit a bien été préparé et une fine couche de glace le recouvre, trop fine peut-être…

Du coup, bouleversement !

Les programmes sont changés et les horaires de passages retardés pour préserver la piste.

Mais que ce soit glace ou goudron, Jean-Philippe devra s’adapter. La gestion des pneumatiques sera déterminante.

La 1ère manche qualificative est remportée par Pierre Llorach (Clio D.A Racing), suivi de Franck Lagorce (Skoda), Olivier Panis (Skoda), Jean-Baptiste Dubourg (Clio D.A Racing) et Jean-Philippe Dayraut avec sa nouvelle BMW du Team SAINTéLOC.

Ce dernier reste confiant pour le résultat final avec une stratégie de pneumatiques décalée.

Dans la seconde manche qualificative, qui sera décisive compte tenu de l’apparition de l’asphalte, Grégoire Demoustier (Toyota), trop concentré, oublie le drapeau à damiers et percute bétement l’arrière de la BMW du Team SAINTéLOC pilotée par Thierry Joncoux alors lui, dans son tour de décélération !

La voiture que ce dernier partage avec Jean-Philippe est endommagée, les mécanos du Team SAINTéLOC s’affairent car elle doit être prête dans quelques minutes…

La preuve qu’avec deux pilotes sur la même auto, on multiplie les risques !

Prost et Panis qui visent la victoire finale dans l’Andros, l’ont bien compris et roulent, tout seuls ce week-end.

Après un tour de force de l’équipe SAINTéLOC, les deux voitures sont prêtes à repartir in extremis. Jean-Philippe, motivé comme jamais pour relever un défi quasi insurmontable, entre en piste, et tel un magicien, aligne incroyablement les meilleurs temps, comme un métronome !!!

Il prend une sérieuse option sur la victoire de la journée, malgré ses 80 kg de lest, devant Franck Lagorce, Olivier Panis et Alain Prost.

Du jamais vu, sur le Trophée !

ENORME !!!

Nous en sommes seulement au deuxième meeting de l’année et l’osmose existe déjà entre Jean-Philippe et sa nouvelle équipe SAINTéLOC.

Dans le petit monde de l’Andros, tout le monde s’accorde à dire que Jean-Philippe Dayraut, vient de réaliser un véritable exploit !

Sébastien Chetail, le Patron du Team SAINTéLOC explique:

«Ce résultat est une belle récompense et justifie les efforts consentis par SAINTéLOC pour l’engagement de Jean-Philippe. Cette victoire confirme la qualité du travail effectué par l’équipe depuis le début de saison.»

80 kg, 80 points !!

Le lendemain, samedi 11 décembre, le Warm up est annulé pour préserver la glace.

Jean-Philippe part en tête de sa finale et prend très vite le large, ne laissant aucune chance à ses concurrents. Il s’impose et alourdit ainsi encore un peu plus sa BMW série 1 de 20 kg supplémentaires.

Ainsi, il atteint le poids maximal prévu par le règlement du Trophée Andros : 100 kg !!!!

Une nouvelle fois, la lutte pour le titre devrait donc opposer les deux pilotes Dayraut et Prost, victorieux des … quatre dernières éditions de l’Andros.

ALAIN PROST TOUJOURS LEADER

Alain Prost et le Team Dacia s’adaptaient eux aussi parfaitement à ces conditions de piste délicates, ce samedi en Andorre, afin d’aller conquérir un nouveau podium cette saison.

Le Dacia Duster « Glace » se jouait des plaques de goudron et ce bon résultat permettait à l’ancien quadruple Champion du monde de Formule 1 de reprendre les commandes du classement général du Trophée Andros, avec trois unités d’avance.

« Cette deuxième course illustre toute la complexité́ du Trophée Andros ! »

En ces mots, Alain Prost résumait parfaitement la situation de la deuxième course disputée sur le circuit de Grandvalira. Le soleil brillait toute la journée en Andorre, avec des températures largement au dessus de zéro degré́.

Résultat, à 18 heures, lorsque le coup d’envoi des hostilités était donné, la couche de glace était très fine.

Comme prévu par l’ensemble du Team, la piste se dégradait au fil des passages. Les premiers à s’élancer en tiraient forcément un avantage conséquent.

Dernier à se présenter en piste, Alain Prost était contraint de composer avec un circuit bosselé́, agrémenté́ de nombreuses plaques de goudron.

Dans ces conditions difficiles, Alain Prost parvenait à hisser son Dacia Duster au quatrième rang.

« Nous avions opté pour des pneus assez usagés pour cette manche, car nous savions que compte tenu de l’évolution de la piste et de notre ordre de départ, nous ne pouvions pas espérer grand-chose lors de cette première manche. Si l’on regarde les derniers pilotes à s’élancer, je réalise de loin le meilleur chrono, preuve de l’efficacité́ du Dacia Duster. »

La stratégie du Team Dacia était donc de se focaliser sur la deuxième manche. Grâce à trois tours réguliers, Alain Prost s’emparait du deuxième chrono de cette séance, une performance remarquable sur une piste de plus en plus difficile à apprivoiser. Au cumul des deux manches qualificatives, le Dacia Duster « Glace » pointait au troisième rang.

« Nous avons joué avec nos réglages pour calmer l’auto car entre les trous et le goudron, toutes les voitures bougent beaucoup et il est facile de partir à la faute, comme nous l’avons vu à plusieurs reprises aujourd’hui. Difficile de faire beaucoup mieux avec ces paramètres, nous nous satisfaisons pleinement de ce résultat qui n’était pas facile du tout à aller chercher. »

Le double vainqueur du Trophée Andros validait ce résultat en finale. Avec une victoire et deux troisièmes places au compteur cette saison, Alain Prost reprenait le leadership du Trophée Andros.

Le pilote Dacia, concluait :

« Nous faisons une bonne opération ce week-end. Nos principaux adversaires sont derrière nous aujourd’hui, nous leurs prenons donc des points précieux et nous n’embarquerons que vingt kilos de lest à l’Alpe d’Huez, ce qui est acceptable. La bataille est bel et bien lancée, la stratégie de chacun aura une part importante dans le dénouement de cette saison. »

Grosjean continue son apprentissage de la glace

Pour son deuxième rendez-vous au Trophée Andros 2011 avec le DA Racing, Romain Grosjean continue de prendre ses marques sur la glace. En Andorre, malgré des conditions de piste particulièrement difficiles, le pilote franco-suisse a une nouvelle fois fait preuve d’une excellente capacité d’adaptation en s’emparant provisoirement de la sixième place du classement général.

Vendredi, lors de la première journée, on l’a déjà dit, la glace se fait rare sur la piste andorrane en raison d’une température élevée. La suppression des essais libres et l’apparition des premières plaques d’asphalte rendent la tâche compliquée.

A l’instar de certains spécialistes, Romain part à la faute lors de ses premiers tours de roues mais parvient néanmoins à se hisser au onzième rang des manches qualificatives, une position qui lui offre de précieux points pour le Championnat.

Romain raconte :

« Le tracé est sympa mais le manque de glace rend la piste très piégeuse. Quand on débute, c’est vraiment dur. Après l’annulation des essais, j’ai fait le maximum pour être rapide dès le début des qualifications mais j’ai tapé un mur de glace, ce qui a endommagé la transmission. C’est dommage car la voiture fonctionne très bien, et l’équipe a vraiment fait un super boulot pour la réparer aussi rapidement. »

Hélas lors de la première course, Romain est rapidement contraint à l’abandon. Après un excellent départ, une touchette réduit à néant les espoirs du pilote Gravity Management, alors en bataille pour la quatrième place.

Romain s’explique:

« J’ai pris un bon départ et je pense vraiment que je pouvais encore remonter quelques places. Puis une fois dans le peloton, j’ai frotté le mur. Evidemment je suis très déçu, mais j’ai encore beaucoup à apprendre du pilotage sur glace… C’est dur mais je suis quelqu’un d’obstiné ! »

Un début de week-end certes difficile mais il en faut plus pour décontenancer le Champion ‘’Auto GP’’ 2010. Dès le début de la deuxième journée, Romain enchaîne les tours rapides et se classe cinquième de la première manche qualificative.

Il laisse alors le volant de la Clio III à son équipier Jean-Baptiste Dubourg, mais la piste se dégrade et Jean-Baptiste part à la faute. La transmission est une nouvelle fois touchée, la voiture du DA Racing ne peut plus être réparée et le week-end se termine subitement avant la finale.

Romain conclut:

« C’est frustrant car nous avions une auto très performante. Je pense surtout à nos mécaniciens du DA Racing… Jean-Baptiste et moi leur avons donné beaucoup de travail ce week-end. Enfin j’espère que nous aurons plus de réussite à l’Alpe d’Huez dès vendredi. J’y ai couru ma première course sur glace l’an passé, et j’en garde un souvenir exceptionnel.»

En attendant cette troisième manche du Trophée Andros le 17 décembre, Romain Grosjean sera mercredi et jeudi à Bahreïn où il retrouvera le volant d’une Formule 1 dans le cadre du développement des futurs pneumatiques Pirelli. Avant de revenir  rapidement sur l’Andros

Le Trophée Andros retourne effectivement dans les Alpes dés le week-end prochain, en rejoignant l’Alpe d’Huez, où Alain Prost s’était imposé pour la première fois de sa carrière en Trophée Andros.

Ce circuit très technique, rythmé par de spectaculaires épingles en devers, marquera la fin de la première partie de cette palpitante saison.

Christian Colinet

Photos : Bernard Bakalian et Yoann Beniaes

Le classement de la course 1

1. Jean-Philippe Dayraut (BMW Série 1)
2. Pierre Llorach (Clio III)
3. Franck Lagorce (Fabia)
4. Olivier Panis (Fabia)
5. Alain Prost (Dacia Duster)

Le classement de la course 2

1. Franck Lagorce (Fabia)
2. Jean-Luc Pailler (BMW Série 1)
3. Alain Prost (Dacia Duster)
4. Benjamin Riviere (Fiat Stilo)
5. Bertrand Balas (Toyota Auris)

Le classement général  provisoire

1. Alain Prost : 297 points
2. Jean-Philippe Dayraut : 294 pts
3. Bertrand Balas : 287 pts
4. Evens Stievenart : 278 pts
5. Olivier Panis : 276 pts
6. Romain Grosjean : 258 pts
7. Olivier Pernaut : 254 pts
8. Franck Lagorce : 252 pts
9. Jean-Baptiste Dubourg : 251 pts
10. Pierre Llorach : 244 pts

Trophée Andros

About Author

gilles

Leave a Reply