SAGAS GENEVOISES

Le Supercross de Genève, 25ème du nom, a eu lieu récemment, avec son public considérable (deux fois 20 000 spectateurs) et son ambiance unique au monde.

 

  

 

 

 

A cette occasion, nous avons fait deux formidables rencontres, suivi deux histoires phénoménales.

Une naissance et une résurrection.

 

JUSTIN BRAYTON : NOUVEAU Mc GRATH

 

Depuis quelques années, le Supercross, autrement dit le motocross en stade, indoor ou outdoor, avait besoin de nouvelles idoles.

 

Dans la foulée de Jean Michel Bayle, immense champion, quelques rares pilotes français, au charisme allant du sublime au variable, ont relevé le gant de la légende.

 

Mais depuis de longues années, on attendait la révélation, avec des Ricky Johnson et des Jeremy Mc Grath, plein la tête.

 

Pourquoi ces deux pilotes américains (et quelques autres, plus techniques, moins « dieux ») ont-ils laissé un sillon de mémoire légendaire ?

 

Parce qu’ils avaient justement des faiblesses qu’ils étaient capables de rattraper en roulant au plafond. Parce que sous leurs roues, il n’y avait plus de bosses, doubles, triples ou même quadruples, plus de  whoops (les champs de vagues), plus de buttes, plus de pièges, ils passaient en effleurant chacun de ces obstacles, à des vitesses défiant les lois de la physique.

 

Dans ce genre là, nous avons vu à Genève un sérieux prétendant, Justin Brayton.

 

C’est l’histoire qui jugera au final, il est tout jeune, mais aujourd’hui on l’a vu rouler comme ses glorieux ainés.

 

Non seulement des réceptions en douceur, au millimètre, mais aussi des trajectoires résolument révolutionnaires, sur un circuit il est vrai frisant le génie, dû au crayon du très talentueux Jean Luc Fouché.

 

Dès les essais, Brayton a écrasé la concurrence, ce qu’ont fait des générations de pilotes avant lui, mais il a surtout touché au cœur les amoureux de légendes.

 

En religion, on dirait qu’il a la grâce. En finnois, la langue des sports mécaniques, il aurait ce fameux « sissu » signe d’invincibilité.

 

En passion du sport mécanique, on parlerait légitimement de beaux gestes de surdoué.

 

Il n’était pas à Bercy, c’est donc cette année une sorte d’exclusivité genevoise.

 

Pour les aficionados, un nom à retenir.

 

MARC RISTORI : RESURRECTION

 

C’est justement à Genève, il ya quelques années, que l’un des grands espoirs du cross européen, Marc Ristori, fils du Champion suisse « Loulou » Ristori, fait une chute grave et se retrouve paralysé des deux jambes, à jamais.

 

Pour le monde du cross, c’est une effroyable injustice. Irréparable aux dires des médecins.

 

Et à quelques heures de l’ouverture du Supercross (que l’on écrit aussi SX) de Genève, dans les locaux mêmes de Palexpo, que Marc convie quelques uns de ses amis, journalistes et pilotes, à une séance de visionnage surnaturelle.

 

Un clic et le film défile sur grand écran. L’arrivée de Marc sur son fauteuil, longs plans sur les jambes sans vie, en tous cas sans mouvements. Petit à petit, on découvre l’invraisemblable.

 

Avec des larmes aux yeux, Marc enfile un maillot de motocross. « Le maillot » dit-il, « c’est ce qui me manquait le plus ».

 

Puis le pantalon, les bottes ??? 

 

Le casque.

 

Ses copains, parmi lesquels Mat Rebeaud, célèbre pilote de free style, le portent sur une moto de cross, dont on saura plus tard que les commandes ont été placées au guidon.

 

Jambes et genoux protégés par une barre façon moto-école, Marc démarre.

 

Ses potes le suivent, à moto, sur un petit terrain de cross.

 

Au fil des tours, les sensations reviennent. Et soudain, les personnes présentes dans la salle pensent « non ! » à voix haute,

 

Marc commence à sauter quelques bosses. De plus en plus loin.

 

Quatre minutes de film plus tard, la salle est en larmes. Toute la salle. Les parents de Marc, au fond, sont émus plus qu’un humain ne peut le supporter, mais dignes et heureux.

 

Marc a du mal à parler. Il dit juste son bonheur d’être remonté en selle et avoir un autre projet secret.

 

La video : http://www.facebook.com/l/2c2aedxK3thiuB-yEov9PCEukhA;www.mx2k.com/actualite-motocross/2927/video-marc-ristori-is-back.html

 

Voilà, la renaissance existe !

 

 

Jean Louis Bernardelli

 

 Photos : DPO / Serge Honthaas Pictures

 

 

 

 

 

 

Moto Motocross

About Author

gilles

Leave a Reply