RALLYE DU VAR : BRIAN BOUFFIER EST LE NOUVEAU CHAMPION DE FRANCE

Bryan Bouffier ou le retour gagnant sur le sol Français !

Il lui fallait juste rentrer à Sainte-Maxime, terme du rallye du Var, à la 3éme place au général et en tête de sa catégorie et ce pour s’assurer du titre de CHAMPION.

Dimanche, Bryan Bouffier au volant de sa Peugeot 207 S2000, a finalement fait mieux, en se classant à une très belle seconde place, derrière son rival malheureux, Cédric Robert qui conduisait lui, sa 307 WRC

Grâce à ce nouveau podium, Bryan a finalement conquis, après trois titres de… Champion de Pologne, sa première couronne nationale chez lui en Frande !

Un vrai re-départ pour ce garçon natif de Die dans la Drôme. 

Bryan Bouffier couronné CHAMPION de France, c’est l’histoire d’un retour réussi.
 

Quand, en 2007, Bryan Bouffier s’est “exilé” en Pologne, sans doute ne rêvait-il que du retour qu’il a vécu cette saison, et d’un final comme celui du final du Rallye du Var, à Saint-Maxime

Parti se chercher de nouveaux challenges à défaut de s’en voir donner sur l’Hexagone, le garçon de Die allait montrer que ses qualités n’étaient pas fausses, propulsant sur les routes d’Europe centrale une 207 S2000 sur laquelle, déjà, son travail de pilote essayeur avait fait merveille.

2007, 2008, 2009, le discret drômois gagnait tout comme il se libérait.

« Ça m’a un peu forgé. Mais les émotions sont plus fortes aujourd’hui, c’est certain ».

En attendant, preuve de son succès, on lui avait même remis en fin d’année dernière l’honorifique titre de “meilleur sportif étranger”.

Et puis, il fut question enfin de conquérir un titre hexagonal.

Et Bryan de nous rappeler, non sans y ajouter une pointe d’humour:

« Peugeot, avec qui j’ai fait mes débuts, par l’opération Rallye Jeunes et les formules de promotion, m’a offert  mon billet de retour. »

Face à lui cette saison, un Champion de Belgique, Peter Tsjoen, qui baissa les armes avant la fin du Championnat, et surtout Cédric Robert.

Pilote “privé” mais pas privé de talent, ex-officiel Peugeot, le Stéphanois, émigré en Haute-Savoie, connaissait lui aussi la musique d’un Championnat national.

Sans titre, lui non plus !!!

Le duel entre ces deux “affamés” eut la belle idée de nous amener jusqu’à cette ultime manche de l’exercice 2010, disputée sur les routes escarpées et sinueuses à souhait, du Var.

Trois victoires chacun, une égalité de points parfaite mais un léger avantage pour le Drômois. 

La balle au centre pour les départager lors de cette grande finale entre ces deux ‘’ lionceaux ‘’.

L’un, au volant d’une 307 WRC, l’autre d’une 207 S2000.

Et un combat de titan, de front jusqu’au dernier mètre…

Ecoutons l’heureux récipiendaire:

« Ce n’était pas simple, il y avait tant de spéciales propices à l’erreur! »

A preuve, la sortie trop tôt du trés expérimenté Dany Snobeck au volant de la C4 Citroën, CHAMPIONNE du monde!

Surtout que dans le Var, ce week-end, ce fut un temps apocalyptique !

Des conditions dantesques. Un temps de chien à ne pas mettre le nez dehors…

De la pluie sans discontinuer et des rafales de vent … à décorner un troupeau de taureaux camarguais !!!

Et pourtant, nos deux impétrants se sont battus. Pas le choix !

Aussi, dimanche matin à10h15, quand Bryan appuya une dernière fois sur la pédale de frein de sa 207, Bouffier était enfin assuré d’être sacré Champion de France.

Et à côté de sa copine Linda, il pouvait se lâcher:

« J’y avais pensé à plusieurs reprises avant »

Levant ainsi, un sous-entendu évident.

« Mais il fallait rester vigilant jusqu’au bout et j’ai vraiment attendu le dernier pointage. »

Souriant, lui qui de prime abord parait réservé et timide, un enfant sage et studieux, poursuivait enfin libéré et décontracté après trois jours d’enfer ou il ne fallait rien lâcher

« C’est Royal, génial…»

Les mots se bousculaient dans sa bouche.

Et l’avenir se projetait dans le ciel varois qui se dégageait enfin:

« Des courses en IRC en 2011? »

Et de conclure:

« En tous cas, continuer avec Peugeot serait super. »
 
Peugeot qui a perdu ses deux Champions IRC.

Le premier, son compatriote Nicolas Vouilloz (2008) et l’Irlandais Kris Meeke (2009)

Nicolas Vouilloz, retourné à ses premiers amours, le VTT ou il a accumulé les titres de … CHAMPION du monde et qui roule désormais mais épisodiquement pour le compte de … Skoda !

Meeke qui au terme de l’’actuelle saison IRC, vient de s’engager en Championnat du monde des Rallyes WRC, avec la toute nouvelle équipe Mini et la structure Prodrive de David Richards, qui les alignera en compétition.

Du coup, il y a trés certainement un volant de libre. Il va bien falloir que Peugeot, leur trouve un successeur.

Surtout aprés la saison 2010 ou on a vu que du … Skoda! La firme Tchèque de Mlada Boleslav, survolant le Championnat IRC. Enquillant victoire sur victoire avec des triplés à la pelle..

Car les pilotes qui rouleront au volant des 207 Peugeot, le jeune Belge Thierry Neuville, le Britannique Guy Wilks et le Portugais Bruno Magalhaes, paraissent encore un peu tendres pour viser le titre IRC 2011

Vu sa superbe campagne Française 2010, Bryan Bouffier, mérite assurément que Peugeot l’épaule à nouveau et le lance dans ce Championnat IRC dont la première levée se déroulera fin janvier avec le très réputé et célèbre Monte Carlo

Gilles Gaignault
Photos : Olivier Guigues – Gilles Vitry

BRYAN BOUFFIER EN BREF

32 ans, né à Die le 1er décembre 1978. Finaliste Rallye jeunes en 1999, Espoir Echappement et lauréat du volant Peugeot 206 en 2002. Officiel Peugeot jusqu’en 2005. Championnat d’Europe avec Peugeot Espagne en 2006. Champion de Pologne en 2007-2008-2009. Champion de France asphalte 2010.

Copilote : Xavier Panseri.

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply