ILMC : SEPT EPREUVES AU MENU DE LA SAISON 2011

Après le calendrier LMS (Le Mans Séries) dévoilé par Patrick Peter, l’ACO (Automobile Club de l’Ouest) à son tour, nous a communiqué ce lundi,  le calendrier 2011 du tout nouveau Championnat ILMC (Intercontinental Le Mans Cup) dont la première mi-édition (trois manches) s’est déroulée cet automne.
Sept épreuves y figurent

1. 12 Heures de Sebring (Floride, USA), 19 mars 2011
2. 6 Heures de Spa-Francorchamps (Belgique), 8 mai 2011
3. 24 Heures du Mans (France), 11-12 juin 2011
4. 6 Heures d’Imola (Italie), 3 juillet 2011
5. 6 Heures de Silverstone (GB), 11 septembre 2011
6. Petit Le Mans (Road Atlanta, Georgie, USA), 1er octobre 2011
7. 6 Heures organisées en Chine (nom à définir en fonction du site), 12 novembre 2011

Questionné, Jean-Claude Plassart, Président de l’Automobile Club de l’Ouest explique:

« Grâce à ce calendrier de sept courses, équilibré et international, nos épreuves se déployant sur trois continents et six pays, l’Intercontinental Le Mans Cup prendra, en 2011, son véritable envol. L’endurance, pilier de notre action depuis 1923 (date de la création des 24 Heures du Mans), sortira renforcée de cette compétition dont le règlement est basé sur celui qui fait l’indéniable succès des 24 Heures du Mans.»

Et, le Président Plassart d’ajouter:

« L’Automobile Club de l’Ouest est particulièrement fière de contribuer ainsi activement au développement international de cette discipline où sont mises en avant la sportivité, la pugnacité, l’attractivité pour le grand public et l’apport des technologies les plus innovantes.»

Pour sa part, Frédéric Henry-Biabaud, (ancien patron du service compétition de Michelin) et désormais General manager de l’ILMC, nous précise:

« Nous sommes convaincus que ce calendrier va permettre de donner un écho supérieur aux valeurs de l’endurance à travers une approche sportive, technologique et responsable de la compétition de manière à donner à cette discipline la place qu’elle mérite. Pour une première saison complète, ce programme correspond aux attentes du public, des constructeurs, des écuries et des partenaires avec sept épreuves organisées sur des circuits parmi les plus mythiques du sport automobile dans des marchés économiques stratégiques.»

Informations complémentaires

– Format : quatre courses de six heures, une de 1 000 miles (Petit Le Mans), une de 12 Heures (Sebring) et une de 24 Heures (Le Mans).
– Petit Le Mans est une course longue de 1 000 miles (1 609 km) d’une durée maximale de 10 heures.
– Les points attribués à l’issue des 24 Heures du Mans compteront le double de ceux inscrits au terme des autres épreuves dans le cadre des différents classements ILMC.
– L’ILMC 2011 prendra fin en Chine. Une fois effectué, le choix du circuit retenu sera communiqué sans délai.
– La manche chinoise de l’ILMC 2011 se déroulera un samedi.
– La journée test des 24 Heures du Mans se déroulera le 24 avril 2011.
 

SEPT TRACES MYTHIQUES

SEBRING (USA), 19 MARS 2011
Le Sebring International Raceway (Sebring, Floride, USA) est le cadre des 12 Heures de Sebring depuis 1952, épreuve intégrée au calendrier American Le Mans Series sans discontinuer depuis 1999. Long de 5,95 km, il a été tracé sur une ancienne base de l’US Air Force, certaines parties du tracé utilisant encore aujourd’hui les pistes d’atterrissages faites de plaques de béton. Le premier Grand Prix de F1 des Etats-Unis inscrit au Championnat du monde y fut organisé en 1959. Depuis 1997, ce circuit est la propriété de Panoz Motor Sports Group.

SPA-FRANCORCHAMPS (BEL), 8 MAI 2011
La première version du circuit de Spa-Francorchamps, situé près des villes de Spa, Malmedy et Stavelot, dans les Ardennes, remonte à 1921. Tracé excessivement rapide et sélectif, long aujourd’hui de 7,004 km il a été maintes fois remanié mais demeure l’un des circuits les plus appréciés tant des pilotes que des spectateurs. Il accueille le Grand Prix de Formule 1 de Belgique et, depuis la création du Championnat du monde, 46 éditions de ce GP s’y sont disputées. Il est aussi le cadre des 24 Heures de Spa et de nombreuses autres épreuves nationales et internationales. Depuis 2004, les 1 000 Km de Spa, épreuve d’endurance renommée dont la première édition remonte à 1966, sont intégrées au calendrier Le Mans Series.

LE MANS (France) 11 et 12 JUIN 2011
On ne présente plus le circuit des 24 Heures où se déroule, depuis 1923, la plus grande course d’endurance internationale et l’une des épreuves mythique de l’histoire de la compétition automobile mondiale. Souvent modifié depuis la première édition de la grande classique sarthoise, ce tracé développe depuis 2007 13,629 km. Il a pour particularité de ne pas être un circuit permanent. La 79e édition des 24 Heures du Mans, le 11 et 12 juin 2011 fait partie du calendrier ILMC. Il s’agira de la seule épreuve de cette longueur et les points acquis à l’arrivée au classement compteront double. Depuis 1992, les 24 Heures n’avaient plus été intégrées à un Championnat du monde ou une Coupe internationale.

IMOLA (Italie), 3 JUILLET 2011
Le circuit Enzo et Dino Ferrari, se trouve à Imola (Emilie-Romagne), commune située non loin de Bologne et de Maranello, fief de la Scuderia Ferrari. Long de 4,909 km, sa création remonte à 1950. Entre Grand Prix d’Italie et de Saint-Marin, 26 épreuves de Formule 1 y ont été organisés. Ce tracé, maintes fois modifié et amélioré depuis sa création, a la particularité d’être emprunté dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Imola, dont les infrastructures ont été récemment revues, n’a pas une grande tradition d’endurance automobile mais ce circuit rapide, aux longues courbes en appui, se prêtera à merveille à l’organisation d’une manche ILMC.

SILVERSTONE (GB), 11 SEPTEMBRE 2011
Le circuit de Silverstone se trouve entre les villes de Milton Keynes, Northampton et Oxford. Long de 5,901 km, il a été tracé sur une ancienne base de la Royale Air Force et mis en service en 1948 avant d’être souvent remanié. Il accueille le Grand Prix de Formule 1 de Grande-Bretagne depuis 1950, sans discontinuer depuis 1987, 44 éditions de ce GP s’y étant disputées. Circuit historique, prestigieux et rapide, il est le cadre de nombreuses autres épreuves tant auto que moto. Depuis 1976, que ce soit sur 6 Heures ou 1 000 Km, toutes les grandes séries consacrées à l’endurance s’y sont produites. Les 1 000 Km de Silverstone ont été intégrées au calendrier Le Mans Series en 2004, sans discontinuer à l’exception de 2005.

ROAD ATLANTA (USA), 1ER OCTOBRE 2011
Implanté à Braselton (Georgie, Etats-Unis), le circuit de Road Atlanta est ouvert depuis septembre 1970, date où fut organisée une épreuve de la défunte série Can-Am. Long de 4,088 km, il accueille depuis nombre d’épreuves mécaniques, auto comme moto. Acquis en 1996 par Don Panoz, de manière à en faire la base arrière de ses activités en sport mécanique, il a été profondément revu sous son impulsion. La première édition de Petit Le Mans y eut lieu en 1998 et fut intégré au calendrier American Le Mans Series dès la création de ce championnat en 1999. Petit Le Mans est une course qui se dispute sur 1 000 milles (1 609 km) d’une durée maximale de dix heures.

CHINE, 12 NOVEMBRE 2011
Les informations relatives au tracé qu’empruntera l’ILMC 2011 seront communiquées dès que le choix du circuit sera entériné.

RETOUR SUR L’ILMC 2010

Présentée en avant première, le jeudi 10 juin 2010, l’Intercontinental Le Mans Cup a déjà vécu une première saison de lancement.

Imaginée et organisée par l’Automobile Club de l’Ouest, l’ILMC a pour vocation de devenir la coupe mondiale de référence pour l’endurance automobile, son règlement étant basé sur celui qui contribue au succès des 24 Heures du Mans.

Tant pour les constructeurs que les écuries, l’ILMC est devenu ainsi le parfait fil rouge de leur saison d’endurance sportive, ce calendrier leur permettant de s’affronter à l’échelle de la planète.
Six constructeurs majeurs participaient officiellement à cette première édition : Peugeot, Audi, Ferrari, Porsche, BMW et Jaguar.

L’ILMC 2010 comprenait trois épreuves, disputées sur autant de continents : 1 000 km de Silverstone (GB, 12 septembre 2010), Petit Le Mans (USA, 2 octobre 2010) et 1 000 Km de Zhuhai (Chine, 5 novembre 2010).

Au terme de la manche chinoise, l’ACO pouvait attribuer les premiers Trophée ILMC :
– deux pour les constructeurs, l’un en Sport Prototype (catégorie LM P1) et l’autre en GT (catégorie GT2) ;
– quatre pour les écuries : deux en Sport Prototype (LM P1 et LM P2) et deux en GT (GT1 et GT2).

Prenant sa revanche des 24 Heures du Mans 2010, épreuve alors hors classement ILMC, Peugeot a remporté les trois courses et le titre suprême constructeurs en LM P1.

Celui dévolu aux constructeurs, en catégorie GT, revenait à Ferrari au terme d’un duel très incertain face à Porsche.

Les trophées réservés aux écuries revenaient à Peugeot Sport (LM P1), OAK Racing (LM P2), Larbre Compétition (GT1) et Felbmayr-Proton (GT2).

Pour notre part, nous avons toujours soutenu Patrick Peter, à l’origine du réel renouveau et de l’engouement pour les courses d’endurance, à l’époque – au début des années 90 – ou avec Jürgen Barth et Stéphane Ratel, il avait imaginé le BPR.

Discipline qui allait plus tard donner naissance aux LMS.

Aujourd’hui,les LMS connaissent un formidable succès, en témoigne les plateaux qui atteignent régulièrement les cinquante bolides.

Avec l’ILMC, l’ACO passe à la vitesse supérieure sur le plan mondial, les LMS restant une série complètement européenne.

Mais les LMS,ont toutes leur raison d’être,car toutes les équipes ne pourront se permettre financièrement,de participer au Championnat ILMC !!!

Ceci est une évidence…

C’est la raison pour laquelle, ces deux Championnats ne sont pas du tout, mais pas du tout concurrent.

Mais bien au contraire, complémentaires !!!

Et, si à l’avenir la FIA daignait attribuer un label de Championnat du monde à l’endurance  (amplement mérité), ce qu’elle a déjà fait et pour le WTCC et pour le GT, cela ne condamnera nullement les LMS.

Il faudra toujours un tremplin et un Championnat d’endurance au niveau inférieur,pour permettre aux jeunes pilotes et à des écuries débutantes de se roder.

Sans parler du côté financier, toutes les équipes et tous les pilotes ne pouvant financer une saison mondiale aux quatre coins du globe.

La meilleure preuve?

Dés 2011, plusieurs manches ILMC se dérouleront dans le cadre des courses LMS !!!

Pour l’heure, apprécions déjà la multiplicité de belles courses d’endurance. 

Mises sur pied par de réels professionnels

Gilles Gaignault
Photos : Patrick Martinoli –  Thierry Coulibaly – Gilles Vitry – Jean Marie Biadatti (Photoclassic racing)

Endurance

About Author

admin

Leave a Reply