RALLYE DU VAR : PLUS DE 200 ENGAGES POUR LA FINALE DU CHAMPIONNAT DE FRANCE 2010

 DANY SNOBECK VICTORIEUX AU MONT BLANC

Pour son ultime rendez-vous de l’année au Var, le Championnat de France des Rallyes jouera tout simplement ce week-end à … guichets fermés à Sainte Maxime ou les enjeux  seront de plus majeurs !

Les concurrents du Championnat de France des Rallyes aborderont  en effet leur huitième et dernier rendez-vous de la saison 2010 sur les routes de la région de Ste Maxime, au cœur de l’arrière pays varois, du 26 au 28 novembre.

Avec un plateau exceptionnel réunissant pas moins de 203 engagés venus de…dix nations différentes, la dernière épreuve du Championnat de France se jouera donc à guichets fermés.

Le plateau présente par ailleurs une physionomie séduisante et de haut niveau dans l’ensemble des catégories représentées.
Avec cinq des sept titres ou distinctions majeurs restant à décerner, cette 56ème édition du Rallye du Var fera l’objet des principaux enjeux suivants.

CHAMPIONNAT DE FRANCE PILOTES

La distinction suprême se jouera finalement entre Bryan Bouffier (Peugeot 207 S2000) et Cédric Robert (Peugeot 307 WRC).

Les deux hommes sont à ce jour crédités Du même score de… 97 points !

Dans l’optique où ils marquent des points dans le Var, ils devront cependant chacun décompter un résultat, et dans ce cas, Bryan Bouffier posséde un léger avantage puisque son moins bon résultat 2010 est de six points, contre onze pour Cédric Robert.

‘Alliés’’ ou  ‘‘adversaires’’ de l’un ou de l’autre pour le titre, selon les cas de figure, les pilotes en mesure de brouiller les débats seront très certainement, Dany Snobeck qui étrenne la Citroën C4 WRC (victorieuse avec Loeb en Espagne) avec laquelle il envisage de disputer le Championnat 2011 mais aussi Brice Tirabassi (Subaru Impreza WRC) qui évoluera dans son ‘’jardin maximois’’ et Pierre Roché qui reprend les commandes de la 307 WRC dont il disposait lors du Rallye de France.


Mais il faudra aussi compter sur Stéphane Sarrazin qui disposera d’une 207 S2000 tout comme Jean-Sébastien Vigion (enrôlé par le clan GPC Motorsport – Motul de Robert) et Ludovic Gal qui visera par ailleurs la victoire en Trophée BFGoodrich.

Sans oublier Julien Maurin sur la Ford Fiesta du Team EMAP Yacco, Clément Dub sur une autre voiture du GPC Motorsport – Motul, une Punto S2000.

Déjà vu par le passé, le pilote de l’écurie Renault en F1, le Polonais Robert Kubica (Renault Clio S1600), aussi affuté que motivé, cherchera à briller sur un terrain ou lui le pilote de Grand Prix, excelle.

Et, pourquoi pas miser sur un exploit et sur un terrain propice aux performances de leurs Porsche 997 GT+ respectives, du vainqueur des dernières 24 Heures du Mans, l’Alésois Romain Dumas et aussi de Gilles Nantet dont le duel est d’ailleurs très attendu.

De leur côté, Pierre Roché et Emmanuel Guigou peuvent encore tous les deux décrocher la médaille de bronze du Championnat.

Le premier sera opposé au plateau que l’on sait. Le second trouvera sur la route de sa Clio en R3, les Citroën DS3 de Sébastien Ogier et du jeune Mathieu Arzéno.

ENJEU : Championnat de France Pilotes entre  Robert et Bouffier

A l’avant – veille d’en découdre, Cédric Robert (Team GPC Motorsport – Motul) explique:

« Ce ne sera pas simple car nous rendons cinq points à Bryan Bouffier mais en en tous les cas, nous irons au Var comme sur une autre épreuve, décontractés mais avec l’intention de tout donner… pour ne rien regretter. Qui plus est, le plateau est vraiment superbe. Le seul hic est que nous ne sommes pas maîtres de notre destin. »

De son côté, Bryan Bouffier précise:

« C’est chouette que tous les titres ou presque se jouent ce week-end. De notre côté, notre stratégie sera de rouler le plus vite possible ! A minima pour gagner en Super 2000. Nous avons un petit avantage mathématique mais, avec un tel plateau et sur un rallye aussi difficile, il peut fondre très vite… La pluie ne serait pas pour nous déplaire, histoire de niveler les performances des autos… »

Et si finalement le ‘’ Vieux ‘’ Dany Snobeck, mettait une nouvelle fois tout ce beau monde d’accord:

« Je suis heureux comme un gamin. Je vais disputer ce rallye que j’adore au volant de la plus belle des autos qui puissent être (C4 de Loeb) ! Pour le reste, nous verrons durant le rallye. Je reste humble…»

Mais n’oublions pas un certain Sébastien Ogier, grosse révélation de la saison en WRC ou il a remporté deux manches (Portugal-Japon):

« Mon but sera de démontrer que la Citroën DS3 R3 est performante dans sa catégorie ! Sinon, à titre personnel, je suis doublement heureux. Tout d’abord de revenir sur une manche du Championnat de France car cela faisait un bout de temps que cela ne m’était pas arrivé. Et ensuite de découvrir ce rallye auquel je n’avais pas encore participé. »

Enfin, comment ne pas évoquer Brice Tirabassi:

« J’aimerais beaucoup gagner ce rallye qui se déroule à la maison mais qui ne m’a jamais trop réussi jusqu’ici… Nous avons une bonne auto et une bonne équipe. Maintenant, il va falloir que je me réadapte le plus vite possible à cette WRC, un type d’auto sur laquelle je vais manquer de roulage alors que mes adversaires ont un championnat derrière eux… »

Un mot aussi du ‘’ pistard ‘’ Romain Dumas, lauréat le 13 juin dernier des 24 Heures du Mans:

« Mon objectif sera d’aller plus loin qu’au Critérium des Cévennes… Je plaisante mais pas loin car nous avons vraiment besoin d’engranger des kilomètres avec la Porsche. Nous avons procédé à deux jours d’essais depuis nos soucis des Cévennes et tout semble aller bien. Par contre, je n’ai pas une grande expérience de ce rallye que je n’ai fait qu’une seule fois, l’an passé. Nous allons faire au mieux pour le scratch et en Trophée BFGoodrich. »

Le mot de la fin, nous le laissons à Emmanuel Guigou:

« Le Var, que j’ai du faire à huit ou neuf reprises déjà, est le rallye sur lequel j’ai le plus d’expérience. Certes, nous avons encore une chance d’enlever le Trophée BFGoodrich, mais mon objectif prioritaire sera de décrocher la meilleure place possible en Championnat Pilotes où, mathématiquement parlant, nous pouvons encore viser la médaille de bronze. Dans les deux cas, vu le plateau, ce ne sera pas facile du tout. Enfin, notre équipe, le Team Chazel – Dalta, ayant la deuxième place du Championnat Team en point de mire, nous allons tout faire pour lui offrir ce plaisir dimanche !»

CHAMPIONNAT DE FRANCE TEAM

Justement, qu’en est- t’il ?

Depuis le Critérium des Cévennes, le troisième titre de l’histoire de cette compétition ne peut plus échapper au Team GPC Motorsport – Motul de Georges Guebey et Patrick Barbier.

La place de dauphin se jouera entre les Teams 2HP Compétition – veloperfo.com (78 points dont 5 maximum à défalquer) et Chazel Dalta (75 dont 8 maximum à décompter).
L’avantage semble toutefois aller vers la structure héraultaise qui présentera une équipe au grand complet avec Emmanuel Guigou, Gaël Jongbloed (Clio R2) et Jean Jouines (Clio R1).

TROPHEE BFGOODRICH

Sans décompte à entrevoir, cinq pilotes sont encore en mesure d’enlever le Trophée BFGoodrich :

Guigou (25 points), Gal (24), Maurin (22), Dub (20) et Dumas (18)

En plus des garçons déjà cités (sauf les pilotes de WRC, Ogier, Bouffier, Kubica et Sarrazin), Sébastien Dommerdich (Punto S2000), Jean-Mathieu Léandri (207 S2000), Thierry Monnet (Team MSR by GBI.com – Minerva Oil, 306 Maxi), Claudie Tanghe (Toyota Celica), Michel Civade (Impreza), Emmanuel Gascou (206), Franck Lions (Mitsubishi Lancer Evo9) et sans oublier quelques ‘Cliotistes’ de talent (dont Mauffrey, Campana, Ferry, Consani, Barral, Courtois, Marchal), composeront le peloton des 49 équipages inscrits en Trophée BFGoodrich.


VOLANT PEUGEOT 207

Trois pilotes se disputeront la victoire absolue en Volant 207 (18 participants) : Pierre Marché, Laurent Reuche et Germain Bonnefis.

Même si l’on a pu constater encore une fois que le Volant 207 est une  source intarissable de jeunes talents, il est évident que trois d’entre eux ont figuré constamment aux avant-postes dans les différents rallyes de l’année.

A eux trois, Laurent Reuche, Germain Bonnefis et Pierre Marché ont  remporté cinq victoires sur les sept rallyes courus à ce jour et ont été six fois meilleurs performeurs.

Laurent Reuche (35 ans), est plus compétitif sur sa surface de prédilection,  la terre, que sur l’asphalte du massif des Maures. Mais sa régularité peut jouer en sa faveur alors que sur cette dernière épreuve la pression sera forte sur les épaules des trois protagonistes. Il devra décompter son plus mauvais résultat, les 4 points obtenus à la Sainte-Baume.

Germain Bonnefis (24 ans) avait déjà failli gagner le Volant l’an dernier  mais un problème technique avait stoppé net sa course alors qu’il dominait ses adversaires. C’est le pilote le plus polyvalent, aussi rapide sur terre que sur asphalte. Autre avantage, il a encore un résultat plein à marquer mais il compte 7 points de retard sur Laurent Reuche. Enfin, cerise sur le gâteau, étant âgé de moins de 28 ans, il est le seul des trois  postulants à pouvoir obtenir un volant officiel Peugeot Sport s’il termine premier dimanche en fin de matinée à Sainte-Maxime.

Quant à Pierre Marché (29 ans), il est très rapide sur asphalte comme le démontre  sa victoire au Limousin et ses performances dans le Championnat de France des Rallyes. Avec un résultat plein à marquer, ce sera un sérieux 

Quelques trublions pourraient se faire remarquer par une victoire au Var devant les trois ténors.

Deux pilotes peuvent jouer les trouble-fêtes dans ce concert entre les trois ténors :

Rémi Jouines que l’on a vu faire des progrès majeurs en 2010 sur les deux surfaces et Franck Sias qui a remporté une belle victoire à la Sainte-Baume.

D’autre part, on suivra avec intérêt les débuts en rallye du fils de l’ancien pilote de Formule 1 Patrick Tambay.

Adrien Tambay délaisse l’espace d’un week-end, la monoplace pour se tester en rallye et a choisi pour le copiloter l’expérimenté Denis Giraudet.

Il n’est pas incorporé au Volant pour cette dernière épreuve bien que disposant d’une 207 RC Rallye conforme au règlement.

Le volant officiel mis en jeu pour la saison 2011 reviendra par contre de façon certaine au dernier nommé, seul à avoir moins de 28 ans.

EUROPEAN TROPHY ET TROPHEES RENAULT SPORT

Réparties entre les Trophées Clio R3 et Twingo R2 France, le Clio R3 European Trophy, les Trophées Clio R3 Italie, Twingo R1 et R2 Suisse et Clio R3 Suisse, une bonne quarantaine de modèles sportifs Renault sillonneront le bitume varois. 

Le Néerlandais Kevin Abbring, le Français de Corte en Haute Corse, Pierre Campana (à deux points) et l’Italien Mattéo Gamba (à 19 points) sont les trois vainqueurs potentiels de l’European Trophy.

En Trophée Clio R3 France, Eric Mauffrey est assuré de se succéder au palmarès à la seule condition qu’il inscrive deux points en prenant le départ.

En Trophée Twingo R2 France, Gaël Jongbloed et Georges Gonon brigueront la victoire.

Questionné Alain Mahé, Président du Comité d’Organisation explique:

« Nous sommes évidemment satisfaits par le plateau que notre épreuve a réussi à réunir. Malgré la conjoncture qui reste difficile aujourd’hui, le rallye du Var a franchi la barre des 200 engagements et ce avec, je pense, du très beau monde dans quasiment toutes les catégories. Pas mal de titres se joueront aussi le week-end prochain ce qui, sportivement parlant, est intéressant. Nous sommes également fiers et honorés d’accueillir quelques ‘‘pigistes’’ de luxe tels que Robert Kubica, Sébastien Ogier ou encore Stéphane Sarrazin. »

Et l’ancien co-pilote de Bernard Darniche de conclure

« Désormais, notre souhait est que tout se passe bien durant la course et que la ville de Ste Maxime, qui sera à nouveau la plaque tournante de notre épreuve, vive à plein régime tout au long de ce week-end ! »

Bref, comme on le constate, les fans de Rallyes ne s’ennuiront certainement pasen fin de semaine sur les bords des routes du Var !!

Gilles Gaignault
Photos : Olivier Guigues – Ange Pasquali – FFSA – DPPI

Sport

About Author

admin

Leave a Reply